AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.89 /5 (sur 302 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nancy , le 12/05/1986
Biographie :

Agathe Ruga est écrivain et chroniqueuse littéraire sous le nom d’Agathe.the.book.
Elle a fondé le Grand Prix littéraire des blogueurs littéraires et vit en Bourgogne.


Source : https://www.editions-stock.fr/auteurs/agathe-ruga
Ajouter des informations
Bibliographie de Agathe Ruga   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Agathe Ruga vous présente son ouvrage "L'homme que je ne devais pas aimer" aux éditions Flammarion. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2614148/agathe-ruga-l-homme-que-je-ne-devais-pas-aimer Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite

Citations et extraits (112) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   18 mai 2022
L'homme que je ne devais pas aimer de Agathe Ruga
Une phrase me revenait en tête : « Quand vous choisissez le prénom d’un garçon, pensez à la femme qui aura à le murmurer plus tard. »
Commenter  J’apprécie          528
Ladybirdy   19 mai 2022
L'homme que je ne devais pas aimer de Agathe Ruga
J’étais arrivée à un sommet et je repensais à Beigbeder: « La vie d’adulte, c’est construire des châteaux de sable et sauter dessus à pieds joints. »
Commenter  J’apprécie          460
Ladybirdy   17 mai 2022
L'homme que je ne devais pas aimer de Agathe Ruga
Il incombe à des milliards de femmes d’équilibrer leur joie pour l’offrir à leurs proches. Coupez le rire d’une femme dans une maison et c’est toute la maison qui pleure.
Commenter  J’apprécie          426
Ladybirdy   15 mai 2019
Sous le soleil de mes cheveux blonds de Agathe Ruga
La déception chez une femme ne s’efface jamais. Elle se superpose seulement à d’autres. L’amour d’une femme se mesure à la quantité de déceptions que son ventre peut supporter. Une fois que celle-ci a pénétré l’âme, le mépris qui l’accompagne ne peut s’en déloger.
Commenter  J’apprécie          415
Ladybirdy   04 mai 2019
Sous le soleil de mes cheveux blonds de Agathe Ruga
De tout ce que nous reprochons aux hommes, nous pardonnons plus facilement leurs actes que leur absence d’actes.
Commenter  J’apprécie          312
Ladybirdy   04 mai 2019
Sous le soleil de mes cheveux blonds de Agathe Ruga
Rire chaque jour est une victoire considérable sur le vide de l’existence.
Commenter  J’apprécie          280
Ladybirdy   04 mai 2019
Sous le soleil de mes cheveux blonds de Agathe Ruga
Zoé a débarqué en trombe un matin à 15 heures pour nous dire qu’elle avait un retard de règles, prête à uriner sur un test Clearblue.



« De combien ton retard, Zoé ?



- Deux heures. Normalement elles sont hyper ponctuelles. »
Commenter  J’apprécie          240
JIEMDE   28 avril 2022
L'homme que je ne devais pas aimer de Agathe Ruga
Il y a des hommes qui aiment les femmes, le vin et le jeu. Ce sont les hommes auxquels on succombe.
Commenter  J’apprécie          143
Billie72   03 avril 2022
L'homme que je ne devais pas aimer de Agathe Ruga
Des amies remarquaient mon air mélancolique et mes toilettes raffinées, s'amusaient en blaguant à deviner l'identité de ce célèbre écrivain avec lequel je devais sûrement fricoter et parler littérature jusqu'à l'aube - comme s'il n'y avait que cette catégorie capable de nous apprendre la vie !
Commenter  J’apprécie          100
AlineGrm   04 mars 2019
Sous le soleil de mes cheveux blonds de Agathe Ruga
Tu es partout. Tu fais un bruit épouvantable. Tu es pire qu'une rupture mal digérée, ton absence prend toute la place. Parfois j'imagine que tu meures, et je suis prise d'une angoisse insurmontable, car je comprends que le manque s'eprouvera encore apres ton décès. Je dois faire le deuil de toi vivante. L'absence est pire que la mort, rien n'arrête le sentiment d'absence, on est condamné à vivre avec tous ces absents qui demeurent quelque part et sans nous. Et quand bien même ils tenteraient de revenir dans nos vies, leur réapparition ne changerait rien. Ils ont été absents, ils seront toujours absents, ils ont créé un immense vide, impossible à combler. Il n'y pas d'issue. Les absents sont des trous dans nos cœurs.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

1984 - Orwell

Comment s'appelle le personnage principal du roman ?

Wilson
Winston
William
Whitney

10 questions
1934 lecteurs ont répondu
Thème : 1984 de George OrwellCréer un quiz sur cet auteur