AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.92 /5 (sur 132 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Journaliste, Agnès Grossmann écrit des documentaires pour la télévision.

Elle a signé plus de quinze portraits de tueurs en série pour l'émission de France 2 Faites entrer l'accusé.

Elle est également l'auteur d'Annie Girardot, le tourbillon de la vie (Hors Collection, 2010), qui a connu un grand succès en librairie.

Ajouter des informations
Bibliographie de Agnès Grossmann   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez la soirée de lancement de la nouvelle collection des Presses de la Cité : Intime conviction où Sofia Bengana, directrice générale des Presses de la Cité, Agnès Grossmann, auteure du premier titre, et Nicolas Bastuck, directeur de collection, vous présentent la collection ainsi que son premier titre paru « L'affaire Rambla ou le fantôme de Ranucci » ! Écrits par des journalistes, experts en enquêtes judiciaires et affaires criminelles, ces récits vous permettront de plonger au coeur de ces affaires, célèbres ou moins connues, et apporteront un éclairage passionnant sur la société à l'époque des faits. Et vous, avez-vous une Intime conviction ? ----------------------------- Pour en savoir plus : https://bit.ly/3h9d8kr

+ Lire la suite

Citations et extraits (80) Voir plus Ajouter une citation
Kittiwake   03 mai 2022
L'affaire Rambla ou le fantôme de Ranucci de Agnès Grossmann
Après deux heures de délibération, durant lesquelles le jury ne cesse d'entendre sous leurs fenêtres : « À mort ! À mort ! À mort ! », La décision est rendu. Le jury, en répondant oui à toutes les questions et en refusant les circonstances atténuantes, condamne l'accusé à la peine de mort. Le verdict est accueilli sans un mot dans la cour d'assises. Seul Christian Ranucci si murmure plusieurs fois : "ils sont fous, ils sont fous, ils sont fous !"
Commenter  J’apprécie          220
Mousquetaire11   04 janvier 2022
L'affaire Rambla ou le fantôme de Ranucci de Agnès Grossmann
Tout le problème avec la peine de mort, c'est qu'elle est une peine absolue et définitive administrée dans un monde où tout est relatif et en mouvement.
Commenter  J’apprécie          160
le_Bison   28 janvier 2022
L'affaire Rambla ou le fantôme de Ranucci de Agnès Grossmann
L'avocat finit en citant Victor Hugo : "Le sang se lave avec les larmes, non avec le sang."
Commenter  J’apprécie          160
le_Bison   30 janvier 2022
L'affaire Rambla ou le fantôme de Ranucci de Agnès Grossmann
Le soir même, le journal de 20 heures consacre un large sujet à l'exécution de Christian Ranucci, mais la grande nouvelle du jour est la possible victoire de Guy Drut aux jeux Olympiques de Montréal. En fin de soirée, heure française, le champion décroche la médaille d'or du 110 mètres haies en treize secondes et trente centièmes. La France monte sur la plus haute marche du podium pour la première fois.

L'or efface le sang.
Commenter  J’apprécie          120
montmartin   15 janvier 2022
L'affaire Rambla ou le fantôme de Ranucci de Agnès Grossmann
L'époque est moins portée à la psychologie qu'aujourd'hui. On n'envisage pas alors que les évènements tragiques puissent causer des traumatismes sérieux et durables sur ceux qui en sont témoins. Le petit Jean n'est pas considéré comme une victime. Au contraire, son père le considère coupable d'avoir laissé partir sa sœur.
Commenter  J’apprécie          100
rkhettaoui   13 mars 2013
L'enfance des criminels de Agnès Grossmann
Il doit y avoir au fond de lui une haine contre sa mère qu’il refuse de toutes ses forces. Mais elle reste là, tapie dans l’ombre, prête à se déverser sur d’autres femmes. Ce sont la drogue et l’alcool qui ouvriraient les vannes. Ses crimes seraient alors des matricides déplacés.
Commenter  J’apprécie          100
le_Bison   26 janvier 2022
L'affaire Rambla ou le fantôme de Ranucci de Agnès Grossmann
L'époque est moins portée à la psychologie qu'aujourd'hui. On n'envisage pas alors que les évènements tragiques puissent causer des traumatismes sérieux et durables sur ceux qui en sont témoins. Le petit Jean n'est pas considéré come une victime. Au contraire, son père le considère coupable d'avoir laissé partir sa sœur.

Ce regard réprobateur est bien lourd pour le garçon. Personne ne prend la mesure du poids écrasant qui pèse désormais sur le petit Jean. Personne pour l'accompagner dans cette épreuve terrible qui ne fait que commencer. L'enfant s'enferme dans son malheur. Personne pour lui donner la clé. Personne pour le réconforter. Il dira plus tard, drôlement, que depuis qu'il a six ans, il n'a plus d'avenir.
Commenter  J’apprécie          90
Hekahm   27 septembre 2015
L'enfance des criminels de Agnès Grossmann
Francis Heaulme - quand il avoue, il a une façon bien à lui de le faire. En premier lieu, il n'a pas commis de crime, il a eu des "pépins". Pas question de lui parler de meurtres ou de viols. Il tolère le mot "accident". Ça, oui, il veut bien reconnaître qu'il a eu quelques "accidents".



(...)



De l'avis des psychiatres, c'est un débile vaniteux, d'après une classification qui remonte au XVIIIe siècle, ce qui l'amène à se vanter de ses passages à l'acte.



(...)



Malgré les défaillances évidentes de sa mère, Francis Heaulme l'idolâtre complètement. Un jour, en cour d'assises, il l'évoque avec adoration : "C'était une sainte, on allait ensemble dans les fêtes, les bals, toujours gentille..." Le juge s'énerve contre lui, qui manque par ailleurs d'un grand manque de sensibilité vis-à-vis des victimes et de leurs familles. Il lui demande d'arrêter de se faire du cinéma et énonce que sa mère ne l'aime pas comme il le dit, qu'elle ne s'est jamais beaucoup occupée de lui. Le choc est si terrible pour Francis qu'il s'évanouit. La douleur est trop forte. Il faut l'hospitaliser.



(...) qu'il commence à boire avec excès, et fait des crises éthyliques qui l'amèneront à fréquenter pour la première fois l’hôpital psychiatrique. il en deviendra un hôte régulier tout au long de sa vie, jusqu'à son arrestation. Plus d'une centaine d’établissements l'ont ainsi hébergé. C'est lui qui s'y rend spontanément : "J'ai besoin d'entourage."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
rkhettaoui   13 mars 2013
L'enfance des criminels de Agnès Grossmann
La psychopathie n’est pas une maladie mentale, c’est une façon d’être.
Commenter  J’apprécie          110
montmartin   17 janvier 2022
L'affaire Rambla ou le fantôme de Ranucci de Agnès Grossmann
Je n'ai pas d'avenir depuis l'âge de six ans, je suis transparent.
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

One Piece Quizz I : Tome 1 à 5

Shank confie un objet à Luffy, quelles est-il ?

Une veste
une rame
un chapeau de paille
un couteau

10 questions
327 lecteurs ont répondu
Thème : One Piece, tome 1 : À l'aube d'une grande aventure de Eiichirô OdaCréer un quiz sur cet auteur