AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.74 /5 (sur 21 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Pologne
Biographie :

Née en Pologne, Agnès Gruda a vécu en France avant d’immigrer au Québec, plus précisément à Trois-Rivières, à l’âge de 12 ans. Après des études en communications, successivement à l’UQAM et à Concordia, elle a travaillé dans plusieurs médias, dont le Courrier du Sud et la Presse Canadienne, pour entrer au service de La Presse en 1986. Elle y a couvert plusieurs secteurs d'actualité, des affaires municipales à la politique internationale. Elle a occupé les fonctions d'éditorialiste pendant 10 ans, s’est ensuite spécialisée dans les grands reportages sur des enjeux de société qui l’ont menée du Proche-Orient à la Russie, en passant par Vancouver, Fort McMurray et le Nunavik. Elle occupe depuis le printemps 2010 le post de columnist spécialisée dans l’actualité internationale. Le recueil de nouvelles Onze petites trahisons est sa première œuvre de fiction.
+ Voir plus
Source : Boréal
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   30 avril 2016
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
À trente-deux ans, je n’avais pas encore réussi à trouver mon point d’ancrage, pas de vraie carrière, pas de véritable amoureux, pas d’enfants non plus. Avec toutes ces zones floues, ma vie flottait autour de moi comme un vêtement trop ample, comme si je n’avais pas vraiment su comment l’habiter. Mais certainement pas au point de vouloir en finir. Au contraire, j’avais encore tant de choses à faire, tant d’expériences à vivre. L’essentiel était devant moi. Pour moi, la mort était hors de question. C’était une aberration.
Commenter  J’apprécie          50
Peteplume   09 novembre 2017
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
Il m'arrivait alors de revoir la main de monsieur Victor caressant avec douceur et application la joue de madame Elsa. Et de contempler mentalement, avec une pointe de jalousie, toute l'intimité contenue dans ce geste.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   30 avril 2016
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
Comment reprendre le fil d’une conversation suspendue depuis des décennies ? Il m’a dit qu’il ne prenait jamais d’espresso, seulement du café filtre, avec deux sucres et du lait. Il vivait en banlieue et avait toujours un peu peur en traversant le pont. Dieu merci, il avait réussi à garer son VUS. Pas évident en ville. Jamais, jamais il ne pourrait vivre ici. Trop de monde, trop de bruit, trop de stress, il ne pourrait jamais se sentir chez lui.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   30 avril 2016
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
S’il se faisait exploser, je sauterais avec lui. Il avait le pouvoir de devenir mon sauveur ou mon assassin.

Le silence, toujours. Nous n’avions plus aucun indice pour décoder ce qui se passait à l’extérieur de la chambre froide. C’était Pompéi pour toujours. Je me suis alors accrochée aux yeux du garçon comme à une bouée. Comment le convaincre de ne pas activer sa charge ? Par quels moyens ? Et comment transmettre ce message sans dire un mot, sans émettre un son ?

Je n’avais pas la moindre idée de la manière dont il fallait aborder un être dressé pour tuer et se donner la mort, j’ignorais comment m’y prendre pour le convaincre que sa mission suicidaire ne le conduirait pas au paradis. Qu’elle était absurde, insensée, qu’il n’était qu’un instrument entre les mains de ses assassins. De nos éventuels assassins.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   30 avril 2016
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
Je défie quiconque de ne pas repenser avec nostalgie à un amour de jeunesse, un soir de solitude. Et de ne pas imaginer de nouvelles possibilités, le jour où cette flamme ancienne se pointe sur votre page Facebook, avec ses kilos supplémentaires, son dentier et sa lumière toujours vivante au fond de l’œil.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   30 avril 2016
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
Quand je cours, j’oublie tout. Les premières minutes sont les plus difficiles. Mes jambes pèsent mille tonnes, mes muscles plombés par la gravité refusent de m’obéir. Un pas, puis un autre, puis un autre. Chaque pas me supplie d’être le dernier.

Puis il se produit quelque chose, une sorte de déclic. Mon esprit se sépare de mon corps. Mes pieds se lèvent et se posent, je ponctue leurs mouvements en comptant dans ma tête – un, deux, trois, douze, treize, trente-quatre, trente-cinq, jusqu’à cent, puis je recommence. C’est comme une incantation, un contrepoint, moi je suis déjà ailleurs, dans l’odeur d’herbe et d’asphalte, l’humidité de la bruine, la moiteur de l’air.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   30 avril 2016
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
C’est fou comme on a toujours froid quand on vieillit. On a beau monter le thermostat, mettre des pulls chauds, des châles, il y a ce froid qui monte de l’intérieur.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   30 avril 2016
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
On sait bien, toi, la journaliste, tu veux toujours tout savoir. Moi, je préfère vivre dans l’ignorance. Je peux très bien mourir d’un accident d’auto ou de parachute, ou encore être terrassé par une crise cardiaque demain matin, avec tous mes neurones en parfait état. À supposer même que je l’aie, ce fichu gène. Ça me servirait à quoi de me torturer, alors ?
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   30 avril 2016
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
Qui se soucie de ce qu’on mange quand des fous peuvent entrer n’importe où pour tuer n’importe qui. D’autres rescapés s’étaient au contraire accrochés aux symboles du plaisir, de la joie de vivre, de tout ce que les terroristes avaient voulu assassiner dans leur délire.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   30 avril 2016
Mourir mais pas trop de Agnès Gruda
Comme quand tu étais petite et que je prenais mon temps en tournant les pages de ton livre, avant de te mettre au lit. Tu voulais connaître la fin, là, maintenant, tout de suite. Et moi, j’aime bien faire les choses comme il faut. En prenant mon temps.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des fleurs pour Algernon de Léa

Qui est le personnage principal

Algernon
Dr strauss
Charlie Gordon

20 questions
1932 lecteurs ont répondu
Thème : Des fleurs pour Algernon de Daniel KeyesCréer un quiz sur cet auteur