AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.05 /5 (sur 30 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1958
Biographie :

1958 Naissance à Pont-Sainte-Maxence (Oise).
1963 Est renvoyé de l'école maternelle.
1974 Est renvoyé du lycée de Rethel.
1976 Est renvoyé du lycée de Vouziers pour avoir jeté une chaise dans les vitres un soir trop morne.
1977 S'installe à Reims et écrit son premier texte : Cécile au diable.
1985 Débuts au Dilettante : Les Jambes d'Émilienne ne mènent à rien.
1988 Est glorieux un peu quand il publie Martine résiste (Dilettante) et Les Mauvaises Rencontres (Grasset).
1989 Feu mon histoire d'amour.
1990 Tombe amoureux une dernière fois. Cesse d'écrire, fatigué.
2003 Revient faire un petit tour. Pour voir.
2004 Est toujours là.

bibliographie :
Les jambes d’Émilienne ne mènent à rien, Le Dilettante, 1986 ; Le Rocher, 1990.
Martine résiste, 1987.
Les mauvaises rencontres, Grasset, 1988.
Feu mon histoire d’amour, Grasset, 1989.
Je vous adore si vous voulez, PUF, 2003.
Cécile au diable, choix de nouvelles, Mille et une nuits, 2004.
Il faut jouir, Édith, PUF, 2004.
Alexandrine, grande voyageuse à Paris, Alphée, 2010.
Le testament syrien, Ecriture, 2013
+ Voir plus
Source : Editions Le Dilettante
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Diffusé en direct le 22 sept. 2016 (RADIO RCJ) L’invité de Paule-Henriette Levy : Alain Bonnand pour son livre « Damas en hiver » paru chez Lemieux éditeur


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Chrisdu26   07 juillet 2015
La grammairienne et la petite sorcière de Alain Bonnand
Je lui soufflai à l'oreille ceci qui me surprît le premier :

Toi, tu as exactement l'âge des femmes que j'aime !

Ah oui ? Et quel âge j'ai ?

Les femmes que j'aime ont quarante-sept ans.

Quarante-sept ou quarante-neuf ?

Quarante-sept, mais je peux faire un effort !

Commenter  J’apprécie          214
Chrisdu26   06 juillet 2015
La grammairienne et la petite sorcière de Alain Bonnand
Je n’ai aucune envie d’apprivoiser qui que ce soit. On sait comment se terminent les apprivoisements.

Rire, se promener, se jouir, se faire la lecture, se ficher bien du reste. Nous sommes libres d’un commencement ou l’autre… Et l’élan, la fantaisie, à notre époque, rien de plus précieux !
Commenter  J’apprécie          150
manU17   24 janvier 2016
Feu mon histoire d'amour de Alain Bonnand
Le sujet, c'est les femmes. Le vif, c'est le passage obligé vers le peu de satisfaction qu'elles occasionnent. Elles sont une longue suite de bancs publics et de chagrins tombés ; elles ne font jaillir que de petites morts, cela laisse des taches poisseuses et inutiles.
Commenter  J’apprécie          100
tilly   29 mars 2013
Il faut jouir, Edith de Alain Bonnand
Le 20 déc.



Mademoiselle Edith,



Ci-joint ma photo : est-ce qu'on voit bien que je suis charmant ?

Brune, 1 mètre 69, 55 kilos, 39 ans : ça peut faire une femme très réussie tout cela. (Réussie Edith ?) Très envie de vous rencontrer. En janvier : tout le plaisir est dans l'attente. (Et le plaisir de s'écrire et de se parler sans se connaître ! Le plaisir augmenté parce qu'on a dit "En cachette"; — c'est moi qui ai dit : "En cachette", mais vous avez été bien silencieuse, coquine !)

Votre voix, Mademoiselle, jeune et délicieuse. (Un effort spécial pour moi ? Ou Edith tout simplement délicieuse ?)

A vous,

Henri.



Un billet de trois lignes adressé chez moi pour me faire plaisir ? POSSIBLE ? Possible, me faire plaisir ?

Une photo ? ou description écrite ? Ou attendre grand moment de la découverte ?
Commenter  J’apprécie          40
tilly   09 septembre 2013
Martine résiste de Alain Bonnand
Et maintenant, au moment de céder, dans le froid et les lueurs qui tremblent ? L'urgence la submerge et cogne à sa porte. Ses berges de femme oscillent au bord du gouffre. Le vent se mêle à ses cheveux en un goût de noyade. (extrait de "Martine résiste, poème noir")
Commenter  J’apprécie          50
Vie27   17 août 2013
Il faut jouir, Edith de Alain Bonnand
... Tout le plaisir est dans l'attente. (Et le plaisir de s'écrire et de se téléphoner sans se connaître ! Le plaisir augmenté parce qu'on a dit "En cachette"; - c'est moi qui ai dit "En cachette", mais vous avez été bien silencieuse, coquine !)
Commenter  J’apprécie          50
tilly   09 septembre 2013
Martine résiste de Alain Bonnand
Prenons un écrivain qui affiche un goût singulier pour les demoiselles. Disons qu'il a la taille de Woody Allen et admettons que ça se remarque moins lorsqu'il est assis. Laissons venir à lui une belle brune d'aujourd'hui, laquée et occasionnelle, qui fait envie par la négative : le derrière pour principe, la poitrine tendue vers le XXIe siècle. Elle a vu trois fois sa photo dans les journaux, elle le croit célèbre. Elle voudrait un peu plus qu'une dédicace, elle se demande bien quoi. Lui refuser une expérience, vraiment, ne serait pas cruel : "Emmenez-moi chez vous, je vous écris un poème". (extrait de Eloge de l'extrêment vite et de l'extrêment court.
Commenter  J’apprécie          40
tilly   09 novembre 2012
Le testament syrien de Alain Bonnand
Ni précis de littérature, ni précipité, ni récit de guerre ; juste un petit livre au titre viennois, voilà ce que je vais commettre. Une oeuvre dansée que je proposerais bien à Philippe Sollers.
Commenter  J’apprécie          50
tilly   15 septembre 2016
Damas en hiver de Alain Bonnand
Elle a de grandes mains aux lignes magnifiques, assorties à son visage. On écrirait de meilleurs livres si l'on était sûr d'être feuilleté par ces mains-là...

Commenter  J’apprécie          20
tilly   04 mars 2020
Arthur Cauquin au Yémen de Alain Bonnand
Arthur Cauquin à Laurence, lundi 8 mai, 17 h 45

(Une journée bien commencée)

Oh qu'elles étaient réussies nos matines au it, mon p'tit chat !

A-t-elle été paisible comme tu voulais cette journée ? As-tu essayé un nouveau parfum que tu aimerais ? As-tu commencé de te procurer : "Madame de V. a des idées noires", Loulou Morin ; "Histoire d'O", suivi de "Retour à Roissy (vérifier qu'il y a bien dans le volume le texte "Une fille amoureuse"), aussi en livre de poche ; "Il faut jouir, Edith", Alain Bonnand, collection Perspectives Critiques, PUF ; "La vie sexuelle de Catherine M.", collection Fiction et Cie, Le Seuil ; "Simple", Franz Bartelt, dans une petite collection dont je n'ai plus le nom, très peu cher ; "Qu'est-ce que Thérèse ? c'est les marronniers en fleurs", José Pierre, collection Lectures amoureuses, La Musardine...

As-tu trouvé ces trente mètres de câble utile ?

J'essaie d'être là ce soir vers 22 heures.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

LNHI-32791: littérature - romans libertins et leurs auteurs

Le roman 'Le sopha, conte moral' (Claude P. de Crébillon, 1737) est une série de rencontres amoureuses narrées par un certain Amanzéï. Comment ce narrateur a-t-il appris toutes les histoires qu'il raconte au sultan Schah-Baham?

Il les a simplement vécues lui-même avec 7 femmes, en 7 ans.
Transformé en divan, il a participé en tant que meuble à ces histoires.
C'est son grand-père, grand amateur de femmes, qui les lui a racontées.

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman léger , libertins , érotismeCréer un quiz sur cet auteur