AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.69 /5 (sur 283 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lonlay-l'Abbaye, Orne , le 12/01/1936
Biographie :

Alain Corbin est un historien spécialiste du XIXe siècle en France.

À partir de 1945, il étudie au petit séminaire de Flers qui était en fait un simple collège confessionnel. Il est l'époux de Simone Delattre, professeure et historienne spécialiste de Paris au XIXe siècle.

Il suit des études à l'Université de Caen où il a notamment comme professeur Pierre Vidal-Naquet. De 1969 à 1987, il est professeur à l’Université de Tours, puis poursuit à l’Université Paris I - Panthéon-Sorbonne. Il a travaillé sur l’histoire sociale et l’histoire des représentations.

On lui doit plusieurs ouvrages, dont "Le Monde retrouvé de Louis-François Pinagot, sur les traces d’un inconnu, 1798-1876" (1998), biographie d'un sabotier inconnu choisi au hasard dans les archives de l'Orne. Ce travail s'inscrit dans le concept de la microhistoire.

Par ailleurs, il a travaillé sur le désir masculin de prostitution ("Les Filles de noce", 1978), l'odorat et l'imaginaire social ("Le Miasme et la Jonquille", 1982), l'homme et son rapport au rivage ("Le Territoire du vide", 1990), le paysage sonore dans les campagnes françaises du XIXe siècle ("Les Cloches de la terre", 1994) et la création des vacances ("L’Avènement des loisirs", 1996).

Il a aussi publié un livre d'entretiens avec Gilles Heuré ("Historien du sensible", 2000). En 2005, ses étudiants lui ont rendu hommage dans un livre collectif qui rend compte de son itinéraire historiographique : "Imaginaire et sensibilités au XIXe siècle: Études pour Alain Corbin" (Créaphis éditions), sous la direction d'Anne-Emmanuelle Demartini et Dominique Kalifa.

Alain Corbin est aussi l'un des précurseurs de l'étude de la sensibilité au temps qu’il fait, c'est-à-dire à la perception des phénomènes météorologiques par les hommes. Il s'est particulièrement intéressé à la pluie, et en a tiré un ouvrage collectif en 2013, "La pluie, le soleil et le vent : Une histoire de la sensibilité au temps qu'il fait".

Il est fait Chevalier de la Légion d'honneur en 1995.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alain Corbin vous présente son ouvrage "Terra incognita : une histoire de l'ignorance XVIIIe-XIXe siècle" aux éditions Albin Michel. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2400878/alain-corbin-terra-incognita-une-histoire-de-l-ignorance-xviiie-xixe-siecle Notes de Musique : Youtube Library Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (161) Voir plus Ajouter une citation
Alain Corbin
colimasson   22 juin 2013
Alain Corbin
Dans certains cimetières américains, certains défunts demandent que l'on plante un arbre sur leur tombe. Sans doute ces gens pensent-ils qu'ils ne mourront pas tout à fait si leur ADN passe dans l'arbre dont les racines vont s'enfoncer dans la tombe, proliférer, faire des rejetons... Le fantasme de l'immortalité revisité par la science !



-Le Point n°2126-
Commenter  J’apprécie          243
fanfanouche24   08 avril 2016
Une histoire du silence : De la Renaissance à nos jours de Alain Corbin
Désormais il est difficile de faire silence, ce qui empêche d'entendre cette parole intérieure qui calme et apaise. (...)

Certes, quelques randonneurs solitaires, des artistes et des écrivains, des adeptes de la méditation, des femmes et des hommes retirés dans un monastère, quelques visiteuses de tombes et, surtout, des amoureux qui se regardent et se taisent sont en quête de silence et restent sensibles à ses textures. Mais ils sont comme des voyageurs échoués sur une île, bientôt déserte, dont les rivages sont rongés. (p. 11)
Commenter  J’apprécie          200
cicou45   02 mai 2014
Le village des "cannibales" de Alain Corbin
"Dans ce balbutiement, de cette pauvre esquisse d'une révolution oubliée, seule reste à nu la cruauté, dans le ressac des sentiments."
Commenter  J’apprécie          190
lolo13   26 avril 2016
Une histoire du silence : De la Renaissance à nos jours de Alain Corbin
" "le silence, écrit-il, n'est pas seulement absence de bruit. Nous l'avons presque oublié. Les repères auditifs se sont dénaturés, affaiblis, désacralisés. La peur, voire l'effroi, suscités par le silence se sont intensifiés.[...]L'évocation dans ce livre, du silence, de sa richesse et de la force de sa parole peut contribuer à réapprendre à être soi". Pour ce faire, il en appelle aux auteurs du passé, car qui dit Histoire dit la manière dont les hommes du temps jadis ont vécu le silence. Aussi Corbin nous demande-t-il, sur le conseil de Valéry, d'écouter ce que l'on entend quand rien ne se fait entendre. Et sur son propre conseil, d'entrer dans les églises, les bibliothèques, les forteresses, les prisons, les corridors, les cloîtres, les cabinets de travail, les déserts, les ruines, les maisons endormies, les chambres dont Rodenbach fut l'auguste célébrateur.

L'historien n'oublie pas non plus le discours silencieux des objets. Le silence des bêtes. La loi du silence. La minute de silence. Joseph, le père adoptif de Jésus, auquel les quatre évangiles ne donnent jamais la parole. Le cinéma muet. Le silence de la nature. La méditation. La prière. La contemplation. La peinture (Silence qui parle pour max Picard). La page blanche de l'écrivain, imprégné d'un silence qui trace un invisible "trait d'union entre le néant et la création"." Anne-Marie Mitchell, La Marseillaise 26.04.2016
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Franz   07 janvier 2009
Le Territoire du vide : L'Occident et le désir du rivage, 1750-1840 de Alain Corbin
La terre très ancienne, indifférente aux êtres qui l’habitent, revêt une sublimité nouvelle ; le bruit blanc, ininterrompu des vagues, sans cesse reproduites, pourra dire désormais l’éternité du monde.
Commenter  J’apprécie          140
mesrives   02 octobre 2015
Le miasme et la jonquille de Alain Corbin
La littérature galante enregistre avec rapidité la disqualification du musc. Il y a beaucoup d'hygiène et d'ablutions dans l'érotisme de Rétif. L'eau de rose dispose ici d'un étonnant monopole; elle rafraîchit sans cesse les pieds, le cul et le "conin" de Conquette-Ingénue. Le bidet est devenu l'auxiliaire du plaisir. Le récit casanovien reflète la même monotonie olfactive; le lavage du corps de la femme à l'eau de rose y fait figure de rite.

Commenter  J’apprécie          110
Franz   07 janvier 2009
Le Territoire du vide : L'Occident et le désir du rivage, 1750-1840 de Alain Corbin
A proximité de l’estran, lieu de l’indécision et de la transition biologiques, peut se lire avec une clarté particulière les liens qui unissent l’homme aux règnes minéral, végétal et animal.
Commenter  J’apprécie          100
Jcequejelis   21 juillet 2013
Le Monde retrouvé de Louis-François Pinagot - Sur les traces d'un inconnu 1798-1876 de Alain Corbin
Mon but est, ici, d'opérer un rassemblement, puis d'effectuer un assemblage de traces, dont aucune n'a été produite par le désir de construire l'existence de Louis François Pinagot en destin, ni même de le désigner comme un idividu susceptible d'en avoir un. En bref, il s'agit de recomposer un puzzle à partir d'élément initialement dispersés; et, ce faisant, d'écrire sur les engloutis, les effacés, sans pour autant prétendre porter témoignage. Cette méditation sur la disparition vise à faire exister une seconde fois un être dont le souvenir est aboli, auquel aucun lien affectif ne me rattache, avec lequel je ne partage, a priori, aucune croyance, aucune mission, aucun engagement. Il s'agit de le re-créer, de lui offrir une seconde chance - assez solide dans l'immédiat - d'entrer dans la mémoire de son siècle.



907 - [p. 8] Prélude
Commenter  J’apprécie          80
tristantristan   07 août 2018
Histoire de la virilité, tome 2 : Le triomphe de la virilité de Alain Corbin
Réduire les "indigènes", les désarmer, les déviriliser et les domestiquer devient dès lors l'un des ressorts évidents d'une domination qui prend aussi racine dans leur commune efféminisation.

p. 349
Commenter  J’apprécie          90
Franz   07 janvier 2009
Le Territoire du vide : L'Occident et le désir du rivage, 1750-1840 de Alain Corbin
La fraîcheur de l’émerveillement, l’engagement du corps, l’exaltation caractérisent cette aube du tourisme de groupe le long du littoral de l’océan.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
44 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur