AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.42 /5 (sur 143 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Caen , le 31 mai 1940
Biographie :

Alain Duhamel est un journaliste politique et essayiste français.

En 1963, il devient chroniqueur au Monde et en 1992, à Libération. Il tient aussi une chronique dans les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA), Nice-Matin et Le Point.
Parallèlement à ses activités dans la presse écrite, il anime ou co-anime plusieurs émissions télévisées consacrées à la politique : À armes égales (à partir de 1970), Cartes sur table sur Antenne 2 (à partir de 1978), L'Heure de vérité également sur Antenne 2 (à partir de 1982) et enfin 100 minutes pour convaincre sur France 2 (à partir de 2002) ainsi que Question ouverte sur la même chaîne. Il a animé en 1974 le Débat télévisé du second tour de l'élection présidentielle française qui opposait Valéry Giscard d'Estaing à François Mitterrand en compagnie de Jacqueline Baudrier et celui de 1995 entre Jacques Chirac et Lionel Jospin en compagnie de Guillaume Durand.
Il est également chroniqueur à la radio, sur Europe 1 (à partir de 1974) et sur France Culture ; et éditorialiste politique sur RTL (depuis 1999).
Il présente l'émission de débat Mots croisés de septembre 1997 à juin 2001 avec Arlette Chabot.
Pendant la campagne précédant l'élection présidentielle de 2007, il a montré son hostilité à la candidature de Ségolène Royal avant sa nomination comme candidate du PS. Par ailleurs, ses apparitions sur France 2, notamment sa participation à l'émission À vous de juger, ont été suspendues entre février 2007 et l'élection suite à la diffusion sur Internet d'une vidéo où devant des étudiants de Sciences-Po, il précise qu'il votera sans doute François Bayrou.
Il intervient occasionnellement dans Le Grand Journal de Canal + en donnant son avis sur l'actualité politique, en compagnie d'autres journalistes (comme Joseph Macé-Scaron, Christophe Barbier, Thomas Legrand ou Catherine Nay).
Il est par ailleurs choisi pour interviewer le président de la République Nicolas Sarkozy le 5 février 2009, aux côtés de Laurence Ferrari, David Pujadas et Guy Lagache.
Il enseigne à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences-Po).
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Alain Duhamel   (29)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec Alain Duhamel - Journal d'un observateur


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Jeanmarc30   11 mars 2022
Emmanuel le hardi de Alain Duhamel
Mais c’est avant tout un prototype, un inclassable, une construction originale. Un inédit. Il n’a pas de modèle ni a fortiori d’équivalent. Il a avoué lui-même qu’il n’était pas socialiste, même s’il a fait ses premiers pas sous la houlette de François le Débonnaire et au sein du gouvernement de Manuel Valls le clémenciste. Alors, social-démocrate ? Sa politique économique est plutôt libérale à la française, c’est-à-dire mercantiliste et dirigiste. Colbertienne. Culturellement, c’est encore un libéral, mais au sens anglo-saxon cette fois, un homme de libertés et de tolérance. Mais de libertés et de tolérance contrariées par une pente institutionnelle et personnelle très dominatrice, avec ce que cela suppose d’autorité, de fermeté, voire d’autoritarisme. Et puis, on y reviendra largement, ne perçoit-on pas dans son personnage un fond très bonapartiste, avec ce que cela implique de charisme et d’hubris, de concentration du pouvoir et de vastes ambitions, de démocratie plébiscitaire mais aussi de personnalisation, de modernité, de fringale de la réforme, de goût pour la rupture et de technique d’une mise en scène théâtrale ? Idéologiquement, au total, un habit d’Arlequin ou un étrange camaïeu. Il s’est proclamé lui-même « disruptif ». Il l’est. Il est l’homme des ruptures et des décompositions, plus habile à défaire qu’à rebâtir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Fanvin54   14 décembre 2018
Journal d'un observateur de Alain Duhamel
Quant à ma préférence pour un candidat européen, je ne crois pas que ç'ait été une surprise pour quiconque. La pudibonderie française interdisant à l'éditorialiste de faire connaître son vote (même à son insu) ressemble à une tartufferie.
Commenter  J’apprécie          80
Aela   17 janvier 2021
Emmanuel le hardi de Alain Duhamel
Ce monde nouveau qui fait si peur à la moitié de la population, c'est le sien, technique, numérique, européen, mondial. Emmanuel Macron est le premier président numérique. La France, on le sait bien, n'aime pas, n'a jamais aimé ses élites.
Commenter  J’apprécie          70
Fanvin54   13 décembre 2018
Journal d'un observateur de Alain Duhamel
Je n'ai jamais été mitterrandiste - sa politique économique et sociale était trop différente de ce que je pensais - mais la personnalité de François Mitterrand m'a toujours fasciné.
Commenter  J’apprécie          70
Jcequejelis   14 décembre 2015
Portrait d'un artiste de Alain Duhamel
Il lui est arrivé plus d'une fois de vouloir visiter un service de grands malades, dans un hôpital parisien ou régional, et de souhaiter rester seul à seul avec un patient inconnu, dans une chambre individuelle, pour parler avec lui de longs moments. Les malades, et le personnel médical en gardaient un souvenir impressionné et parfois stupéfait.



2794 – [J'ai lu n° 4740, p. 24]
Commenter  J’apprécie          57
kanarmor   23 janvier 2015
Une histoire personnelle de la Ve République de Alain Duhamel
[De la probité des hommes politiques et de ses conséquences désastreuses]



Je n’ai jamais cru que la gauche soit par nature plus morale que la droite, je n’ai jamais pensé qu’il fallait regarder les hommes politiques comme Rousseau préconisait de regarder les citoyens. Les élus ne sont pas naturellement bons. La vocation politique n’est en rien une présomption de candeur ou un indice de probité. Je sais pourtant que, contrairement à ce que croit une large majorité de Français, la grande masse, l’immense majorité des élus sont honnêtes et cherchent à bien faire, même s’ils se trompent de diagnostic ou de thérapeutique. Ce qui m’enrage toujours, c’est lorsque je constate que, parmi les plus étincelants, les plus énergiques, les plus prometteurs, quelques-uns trichent, fraudent, mentent, se laissent corrompre ou transgressent la loi, donnant ainsi à croire que, si les meilleurs fautent, les autres doivent être présumés coupables. Or c’est exactement ce qui s’est produit avec Jérome Cahuzac.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Jeanmarc30   11 mars 2022
Emmanuel le hardi de Alain Duhamel
Il y a chez Emmanuel Macron un cousinage évident avec le giscardisme et des traces de gaullisme gaullien, un appétit, presque une fringale de cette « destruction créatrice » qui semble sortir tout droit de la « théorie de l’évolution économique » de Schumpeter. Il y a aussi, c’est l’une des thèses de ce livre, un parfum entêtant de bonapartisme. Non pas qu’il s’agisse en quoi que ce soit de rivaliser avec le plus grand homme (et le plus contesté) de l’Histoire de France. Mais parce que, comme le Premier consul en 1799, il possède un charisme juvénile, une audace particulière, la passion des réformes, un goût affiché de l’autorité, la volonté de personnifier sans partage le pouvoir, le plaisir aussi manifeste qu’imprudent de se mettre en scène, une grande indifférence aux cahots qu’il provoque, la conviction enfin de porter un projet. Stratégie de l’offensive, du défi, donc du péril.
Commenter  J’apprécie          30
Jeanmarc30   11 mars 2022
Emmanuel le hardi de Alain Duhamel
Combien de mandats présidentiels ont été aussi mouvementés, voire éruptifs, que celui d’Emmanuel Macron ? Le deuxième mandat du général de Gaulle, celui de Mai 68, assurément ; le premier mandat de François Mitterrand, celui de la « grande alternance », à coup sûr ; peut-être le quinquennat de Nicolas Sarkozy mais c’est tout : trois sur onze. La présidence d’Emmanuel Macron s’inscrit donc dans le cercle étroit des mandats de crise. Les circonstances y sont pour beaucoup avec les gilets jaunes et surtout avec le Covid. Il n’empêche : la personnalité de salpêtre du plus jeune président de la République jamais élu en France a pesé lourd durant ces cinq années. En publiant ce livre qui lui est consacré, je l’avais titré « Emmanuel le Hardi ». Tout compte fait, je ne m’en repens pas.

L’audace est la première caractéristique d’Emmanuel Macron, celle qui le singularise le mieux, davantage que l’intelligence, la quasi-totalité de ses prédécesseurs en étant largement pourvus, ou davantage même que l’autorité, presque aussi largement partagée. La hardiesse, en revanche, est l’essence même de sa personnalité et pas seulement de sa personnalité politique. Elle ne va pas sans arrogance, sans imprudence, sans maladresse, sans précipitation. Elle frôle fréquemment la témérité mais elle lui permet la surprise, la rupture, la nouveauté, le mouvement. Ambition, jeunesse, volonté de marquer, d’innover, de s’imposer, de se différencier l’alimentent puissamment. Il faut une bonne dose d’orgueil et de combativité mais cela l’expose aussi aux dérapages, aux polémiques, par-dessus tout à une propension à creuser les clivages et à ne pas craindre les fractures si, croit-il, elles permettent d’avancer plus vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tristantristan   27 février 2018
Portraits souvenirs de Alain Duhamel
(à propos de Dominique de Villepin):

Comme il n'a peur de rien ni de personne, pas même de lui-même, il se plaisait à afficher sa rouerie tout autant que sa témérité.

p.337
Commenter  J’apprécie          40
Fanvin54   15 décembre 2018
Journal d'un observateur de Alain Duhamel
C'est un gouvernement baroque mené par un Premier ministre classique. La France s'étonne, intéressée.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Que de sang !

"Le sang du renard". Cette enquête se passe dans un manoir anglais, l'auteure de ce roman est anglaise ...

Michael Connelly
Hervé Jourdain
Viveca Sten
Minette Walters

16 questions
88 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , sang , humourCréer un quiz sur cet auteur