AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.41 /5 (sur 111 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Caen , le 31 mai 1940
Biographie :

Alain Duhamel est un journaliste politique et essayiste français.

En 1963, il devient chroniqueur au Monde et en 1992, à Libération. Il tient aussi une chronique dans les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA), Nice-Matin et Le Point.
Parallèlement à ses activités dans la presse écrite, il anime ou co-anime plusieurs émissions télévisées consacrées à la politique : À armes égales (à partir de 1970), Cartes sur table sur Antenne 2 (à partir de 1978), L'Heure de vérité également sur Antenne 2 (à partir de 1982) et enfin 100 minutes pour convaincre sur France 2 (à partir de 2002) ainsi que Question ouverte sur la même chaîne. Il a animé en 1974 le Débat télévisé du second tour de l'élection présidentielle française qui opposait Valéry Giscard d'Estaing à François Mitterrand en compagnie de Jacqueline Baudrier et celui de 1995 entre Jacques Chirac et Lionel Jospin en compagnie de Guillaume Durand.
Il est également chroniqueur à la radio, sur Europe 1 (à partir de 1974) et sur France Culture ; et éditorialiste politique sur RTL (depuis 1999).
Il présente l'émission de débat Mots croisés de septembre 1997 à juin 2001 avec Arlette Chabot.
Pendant la campagne précédant l'élection présidentielle de 2007, il a montré son hostilité à la candidature de Ségolène Royal avant sa nomination comme candidate du PS. Par ailleurs, ses apparitions sur France 2, notamment sa participation à l'émission À vous de juger, ont été suspendues entre février 2007 et l'élection suite à la diffusion sur Internet d'une vidéo où devant des étudiants de Sciences-Po, il précise qu'il votera sans doute François Bayrou.
Il intervient occasionnellement dans Le Grand Journal de Canal + en donnant son avis sur l'actualité politique, en compagnie d'autres journalistes (comme Joseph Macé-Scaron, Christophe Barbier, Thomas Legrand ou Catherine Nay).
Il est par ailleurs choisi pour interviewer le président de la République Nicolas Sarkozy le 5 février 2009, aux côtés de Laurence Ferrari, David Pujadas et Guy Lagache.
Il enseigne à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences-Po).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Rencontre avec Alain Duhamel - Journal d'un observateur
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
fannyvincent   14 décembre 2018
Journal d'un observateur de Alain Duhamel
Quant à ma préférence pour un candidat européen, je ne crois pas que ç'ait été une surprise pour quiconque. La pudibonderie française interdisant à l'éditorialiste de faire connaître son vote (même à son insu) ressemble à une tartufferie.
Commenter  J’apprécie          80
fannyvincent   13 décembre 2018
Journal d'un observateur de Alain Duhamel
Je n'ai jamais été mitterrandiste - sa politique économique et sociale était trop différente de ce que je pensais - mais la personnalité de François Mitterrand m'a toujours fasciné.
Commenter  J’apprécie          70
Jcequejelis   14 décembre 2015
Portrait d'un artiste de Alain Duhamel
Il lui est arrivé plus d'une fois de vouloir visiter un service de grands malades, dans un hôpital parisien ou régional, et de souhaiter rester seul à seul avec un patient inconnu, dans une chambre individuelle, pour parler avec lui de longs moments. Les malades, et le personnel médical en gardaient un souvenir impressionné et parfois stupéfait.



2794 – [J'ai lu n° 4740, p. 24]
Commenter  J’apprécie          57
kanarmor   23 janvier 2015
Une histoire personnelle de la Ve République de Alain Duhamel
[De la probité des hommes politiques et de ses conséquences désastreuses]



Je n’ai jamais cru que la gauche soit par nature plus morale que la droite, je n’ai jamais pensé qu’il fallait regarder les hommes politiques comme Rousseau préconisait de regarder les citoyens. Les élus ne sont pas naturellement bons. La vocation politique n’est en rien une présomption de candeur ou un indice de probité. Je sais pourtant que, contrairement à ce que croit une large majorité de Français, la grande masse, l’immense majorité des élus sont honnêtes et cherchent à bien faire, même s’ils se trompent de diagnostic ou de thérapeutique. Ce qui m’enrage toujours, c’est lorsque je constate que, parmi les plus étincelants, les plus énergiques, les plus prometteurs, quelques-uns trichent, fraudent, mentent, se laissent corrompre ou transgressent la loi, donnant ainsi à croire que, si les meilleurs fautent, les autres doivent être présumés coupables. Or c’est exactement ce qui s’est produit avec Jérome Cahuzac.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tristantristan   27 février 2018
Portraits souvenirs de Alain Duhamel
(à propos de Dominique de Villepin):

Comme il n'a peur de rien ni de personne, pas même de lui-même, il se plaisait à afficher sa rouerie tout autant que sa témérité.

p.337
Commenter  J’apprécie          40
fannyvincent   15 décembre 2018
Journal d'un observateur de Alain Duhamel
C'est un gouvernement baroque mené par un Premier ministre classique. La France s'étonne, intéressée.
Commenter  J’apprécie          40
silencieuse1   24 février 2015
Une histoire personnelle de la Ve République de Alain Duhamel
Cet essai se lit comme un roman ... dont les personnages sont nos sept présidents de la Vème République et nos politiques, plus ou moins aimés, détestés, méprisés. Le texte est limpide, parfaitement bien écrit (quel bonheur de lire ce français parfait, ces belles phrases rondement menées) et au fil des pages, nous apprenons plein de choses sur des événements graves ou pas qui ont fait la France d'aujourd'hui, une France qui a besoin de désir et de leaders charismatiques pour continuer à briller.
Commenter  J’apprécie          20
DanR   17 juin 2019
Journal d'un observateur de Alain Duhamel
Elle avait étalé son ignorance. Je l’avais souligné. Elle écumait littéralement. Je crois bien que si elle avait pu, elle m’aurait étrangler sur le champ. Cela ne décourageait en rien ses partisans blessés et révoltés par la crise économique, persuadés d’être abandonnés de tous et lancés par l’immigration, malheureux et dominés par la rancoeur. Des victimes qu’elle égare.
Commenter  J’apprécie          20
Jcequejelis   15 décembre 2015
Portrait d'un artiste de Alain Duhamel
Il avouait volontiers : « J'ai pratiquement appris à lire dans la Bible. » Il en disait : « C'est un livre de sociologie, d'histoire, de littérature qui bien sûr parle de relations avec dieu et raconte la destiné d'un peuple. Mais, la mort est toujours là. » Pour François Mitterrand la transcendance et la mort formaient un couple indissociable. Il proclamait, c'était logique dans ces conditions, sa prédilection pour L’Ecclésiaste, « un livre de base. C'est aussi un livre fou ». Rencontrait-il le cardinal Lustiger, le pasteur Stewart, les grands rabbins Sirat ou Sitruk ? Une fois expédiées au plus vite les affaires courantes, il les entretenait de métaphysique et de théologie, manifestant une connaissance des textes sacrés mais aussi des Pères de l’Église, saint Augustin notamment, qui n'appartient pas à la culture ordinaire des hommes publics.



2795 – [J'ai lu n° 4740, p. 18]
Commenter  J’apprécie          10
Groucho   17 janvier 2015
Les habits neufs de la politique de Alain Duhamel
Le dernier budget de l’État strictement hexagonal aura été voté par le Parlement français en 1988 ; les dernières élections générales franco-françaises auront eu lieu elles aussi en 1988.

A partir de 1989, l'empreinte européenne s'imposera beaucoup plus directement et même beaucoup plus brutalement.

La date théorique de la mise en vigueur du grand Marché unique a beau n'être que le 1er janvier 1993, ses effets concrets commenceront à se faire sentir dès cette année.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur
.. ..