AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.6 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris 6ème , le 08 08 1948
Biographie :

Prix Blaise Cendrars 2020 a été attribué à
Alain FLEITOUR pour
Les ponts et les Murs dessinaient Les Houillères.

http://www.societedespoetesfrancais.net/concours-blaise-cendrars-a132052248

Lire sa biographie sur le site AEB Écrivains Bretons.

https://www.ecrivainsbretons.org/auteurs/item/1363-fleitour-alain.html

Interview de Alain Fleitour par Gilles Fortier

Vidéo
https://www.youtube.com/watch?v=ajWxpnuGpEk&t=1942s
Les Fissures de l'Aube, et l'amour en Jachère, Deux regards sur la vie, l'enfance, la nature, l'humanisme au cœur de chaque texte, deux nouvelles, des hommages à Bobby Sands et à Louis Lachenal.


a reçu la prix de Vannes 22 mars 2019 pour
Les Fissures de l'Aube

Correspondant Alter1fo site culturel de la ville de Rennes.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Un visage les Fissures de l'Aube lu par Jérôme Pagès arrangements de Jérôme Pagès Cette Vidéo est le début de mon aventure Audio des Fissures de l'Aube Lier des textes à leurs expressions orales charnelles, les rendre audible, vivants, expressifs... Le résultat offert de Jérôme Pagès dépassait tout ce que je pouvais alors imaginer. Écoutez simplement, laissez vous bercer par la lente évocation d'un visage vivant, qui ne bouge pas , mais qui exprime l'émotion la plus farouche, la douleur la plus intense, la mort d'un frère si jeune. Merci Génial Jérôme !
Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
Tandarica   15 mai 2020
Les Fissures de l'Aube de Alain Fleitour
Mon esprit aura-t-il l’énergie ?

Nous aurions eu des œuvres lumineuses à construire

Peindre l’absence

Combattre le silence



(Pour ne pas oublier, p. 86-87)
Commenter  J’apprécie          461
Tandarica   16 mai 2020
l'Amour en jachère de Alain Fleitour
La douleur trop vive

M’empêche de cueillir

Les couleurs surannées



Faites-moi un bouquet de mon histoire

Clématites vignes blanches

Pivoines corallines

Lys aux parfums de cyprès

Centaurée du solstice



Faites-moi un bouquet de pétales fanées.

(Main, p. 9)
Commenter  J’apprécie          421
Alain Fleitour
Fleitour   16 avril 2020
Alain Fleitour
Elle n'a pas dix sept ans et ne connaîtra peut-être pas le bonheur de partager. Cependant c'est le partage qu'elle invoque.

****Mon silence est un cri****.

-----Je suis jeune et j'étouffe en cet écrin de verre

j’aperçois le ciel bleu et respire le feu

qui me brûle les joues, et sèche ma paupière

en cet aveuglément, qui me ferme les yeux.

-----Quand finirez vous donc ? Ou suis-je devenue folle ?

Sans mes chères amies au pire des moments

de soins tant acharnés, leurs âpres camisoles,

il faudra m'y plier, je n'ai pas dix sept ans.

-----Mes doux parents en pleurs viennent sécher mes larmes,

et les soignants aussi ont coupé leurs alarmes.

Le printemps cette année me couvre de pâleur.

-----Nul ne sut que jamais le virus ne désarme.

Je veux être la seule à mourir de mes larmes.

Oh  mes amis ! soyez l’écho de ma douleur !

-----"Les Chemins du silence"

"Sculpture de Pierre de Grauw (Mairie de sèvres )
Commenter  J’apprécie          362
Cricri124   27 février 2019
Les Fissures de l'Aube de Alain Fleitour
La ruche.

Une petite main en caresse le volet.

Battements d’éternité

de petites lunes de miel

tombent

en bulles incandescentes d’ambre,

sur une large feuille de lierre

y dessinant un cœur.



(Lune de sang)
Commenter  J’apprécie          330
TerrainsVagues   12 février 2019
Les Fissures de l'Aube de Alain Fleitour
Tu viens



Tu viens des sables

Des vents brûlés par le soleil

Des ciels chauffés à blanc

Des nuits peuplées d’étoiles

Quand les rêves berçaient la jeunesse de tes pères

Tu viens des mains tremblantes qui te portaient

Des ombres douces

D’une oasis où l’eau est une délivrance

De celui qui t’a apaisé

Tu viens des regards douloureux

Des baisers qui les ont éblouis

Des doigts qui les ont séparés

Tu es de leurs départs de leurs retours

Tu es de leurs retrouvailles

De leur voyage au-delà de la mer

Des terres perdues, de la mémoire trompée

Tu viens des herbes sauvages

Saturées de brûlures

Tu viens des ciels trop bleus, trop durs

Dans l’émerveillement des vols d’oiseaux

Tu viens des douleurs de l’aube et du couchant.
Commenter  J’apprécie          318
TerrainsVagues   18 février 2019
Les Fissures de l'Aube de Alain Fleitour
Au bout de mes doigts une feuille

Folle

Déploie ses bruns

En touches brûlées de terres

Rompt sa ligule

Se détache libre

Le vent enfin flirte avec ses dentelles

Son limbe à peine fardé rougit

L’iode s’épuise

Et déjà la farandole s’étire
Commenter  J’apprécie          281
Cricri124   06 février 2019
Les Fissures de l'Aube de Alain Fleitour
A l’aurore le coquelicot

frêle et innocent s’ouvre brûlant

meurt dès qu’on le cueille.
Commenter  J’apprécie          270
TerrainsVagues   13 février 2019
Les Fissures de l'Aube de Alain Fleitour
Un fol espoir



La mer se lasse,

s’endort dans un calme boudeur

le ciel descend,

la pétole.

La nuit mange l’horizon devenue indigo.

Les cormorans se camouflent

dans le tabac du ciel.

Tout est celé, calfeutré, masqué.

Une nouvelle nuit de torpeur.



Le sommeil fuit,

c’est de l’intérieur que tout s’agite en avalant les vagues

les remords, les images, les odeurs de souvenirs défaits.

Tenir encore.

Les premières bouffées de froid blessent les reins,

l’humidité, le froid, le sel,

puisés dans les épreuves

fendent les gerçures.



Les bruits enflent, le vent s’est noué, sournois,

le bateau gîte à nouveau,

avance dans une mer qui disjoncte,

le ciel se disloque, blanc d’écumes.

On ne peut plus réprimer la peur.



La mer se déchaîne dans le silence des hommes,

les femmes et les enfants se serrent,

une psalmodie s’ouvre sur les lèvres des femmes

au rythme de la houle,

amplifie la fièvre

dompte le flot

perce le ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
Alain Fleitour
Fleitour   10 mai 2020
Alain Fleitour
Une jeune fille devant l'entrée de son internat .

Cyrano vient de s'achever au

au Théâtre de St François-Xavier le dé-confinement fini l'internat *****Quelques brins de Printemps*****

C'est un beau clair de mai aux saveurs de printemps,

Comme un soir en sursis où mes lèvres fiévreuses

Moquaient au théâtre l'insolence du temps.

J'éprouvais Cyrano âme vive et railleuse

Avouant son amour perdu à contre-temps.

-----A la tombée du jour, de peur l'érable tremble

Car mon amour est doux, son envol si ardent

M'enserre et maintenant ses lettres nous assemblent

Aux mailles délacées de son filet de vent.

-----C’est mon cœur amoureux sous la rousse lumière

De cette allée si douce, où ses mots lentement

Frissonnent et vibrent comme brins de bruyère.

-----Mon âme secouée par ses tendres serments,

A su guérir mon cœur des fièvres printanières,

-----En ce beau clair de mai aux saveurs de printemps.

Les Chemins du Silence
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
1967fleurs   17 mars 2019
Les Fissures de l'Aube de Alain Fleitour
L'étoile du berger



Les brebis émergeaient de la brume

Derniers jours avant les froids

Une torche effleura leur laine embuée de rosée

Le berger raccrocha de sa houe les étoiles



Une ombre un tourbillon de poussières

Sur les frémissements de l'aube

Sa cape noire tremble au vent

Sa main ouvre au loin la lumière



Lueur ouateuse sur un troupeau en éveil

Les agneaux se cachent

Eternels mendiants du ciel

Avec les gelées l'or des pâturages se fait rare



Du bout des lèvres la main respire la terre

Le froid sera bientôt là

Choisir le chemin d'Arès à Artienda franchir l'Aragon

On entend l'espoir des jeunes affamés



Les brebis s'enhardissent,

La grande plaine de Jaca s'ouvre

Le soleil atteindra son zénith

Des risées de latérite dessèchent les heures
Commenter  J’apprécie          212
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



.. ..