AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.61 /5 (sur 9 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1939
Biographie :

Alain Laurent est un philosophe, sociologue et essayiste français, aux positions libertariennes et libérales-conservatrices.

Il a enseigné la philosophie dans des lycées de la région parisienne. Directeur de la collection « Iconoclastes » aux éditions Les Belles Lettres, il a fondé et il anime la société de pensée Raison, Individu, et Liberté.

Il a également cofondé la French Ayn Rand Society avec José Luis Goyena et publie Le nouvel 1dividualiste, sur le modèle de The New Individualist, revue objectiviste américaine.

Depuis 2004, il dirige une nouvelle collection aux Belles Lettres, « Bibliothèque classique de la liberté », où sont rééditées des œuvres connues et moins connues de Wilhelm von Humboldt, Frédéric Bastiat, Ludwig von Mises, etc.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alain Laurent, Ordre spontané et égoïsme
Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
paulallan380   19 décembre 2019
Théories contre l'impôt de Alain Laurent
Si tout individu vivant en société (à l’exception des malfaiteurs […]) obtient ses revenus par des méthodes volontaires, soit en vendant des biens ou services aux consommateurs, soit en recevant des dons volontaires (legs, héritages, etc.), IL N’Y A QUE LES HOMMES DE L’ETAT qui obtiennent les leurs par la contrainte, en brandissant la menace d’affreuses punitions au cas où l’argent ne viendrait pas. On appelle « impôts » cette violence, bien qu’elle ait porté le nom de « tribut » à des époques moins normalisées. L’impôt est UN VOL, purement et simplement, même si ce vol est commis à un niveau colossal, auquel les criminels ordinaires n’oseraient prétendre. C’est la confiscation par la violence de la propriété de leurs sujets par les hommes de l’Etat.

(Murray Rothbard, Extrait de «L’Ethique de la liberté » [1982]) (p. 197-198)
Commenter  J’apprécie          60
paulallan380   17 décembre 2019
Théories contre l'impôt de Alain Laurent
[…] dans une société LIBRE, sous un système de financement volontaire du gouvernement, il n’y aurait pas d’échappatoires ou de possibilités légales permettant une « redistribution de la richesse », l’assistance non méritée de certains hommes par le travail forcé et l’extorsion du revenu des autres, le vol, l’exploitation et la destruction de ceux qui sont capable de payer les coûts pour maintenir une société civilisée, en faveur de ceux qui en sont incapables ou qui ne le veulent pas pour subvenir à leur propre existence.

(Ayn Rand, Extrait de «La Vertu d’égoïsme » [1964]) (p. 181)
Commenter  J’apprécie          50
paulallan380   17 décembre 2019
Théories contre l'impôt de Alain Laurent
Pour que puisse s’établir un système fiscal raisonnable, il faut que le peuple reconnaisse comme un principe que la majorité qui décide du montant total du prélèvement fiscal, doit AUSSI CONTRIBUER A CE PRELEVEMENT AU TAUX LE PLUS ELEVE.

(Friedrich Hayek, Extrait de «La constitution de la liberté » [1960]) (p. 162)
Commenter  J’apprécie          50
paulallan380   16 décembre 2019
Théories contre l'impôt de Alain Laurent
Les peuples qui abusent de l’impôt progressif tuent, à proprement parler, la poule aux œufs d’or. Le travail et le capital sont comme les deux lames d’une paire de ciseaux : l’un ne peut produire sans l’autre. Si les ouvriers anglais gagnent de forts salaires, c’est parce qu’il y a beaucoup de capitaux en Angleterre. Si, au moyen des impôts ou d’autres mesures semblables, on parvenait à détruire une partie notable des capitaux anglais, une partie notable de la population devrait ou émigrer ou mourir de faim. (Vilfredo Pareto, Extrait du «Monde économique » [30 décembre 1899]), (p. 114)

[ Cas de la France actuelle, où plus d’un million de Français qualifiés ont fui le pays ces dix dernières années.]
Commenter  J’apprécie          40
paulallan380   16 décembre 2019
Théories contre l'impôt de Alain Laurent
C’est un trait inhérent au capitalisme, de n’avoir aucun respect pour les situations acquises et de forcer chaque capitaliste ou entrepreneur à conformer sa conduite des affaires, de jour en jour, à la structure changeante du marché. Capitalistes et entrepreneur n’ont jamais le loisir de se laisser aller. Aussi longtemps qu’ils restent dans les affaires, jamais ils ne jouissent du privilège de profiter en paix des fruits de leur succès ou du succès de leurs ancêtres, en se contentant de la routine apprise. S’ILS OUBLIENT QUE LEUR TACHE EST DE SERVIR LES CONSOMMATEURS DU MIEUX QU’ILS LE PEUVENT, ILS SERONT PROMPTEMENT EVINCES DE LEUR POSITION EMINENTE ET REPOUSSES DANS LES RANGS DES GENS ORDINAIRES. Leur rôle de conducteurs et leurs ressources sont constamment remis en question par des NOUVEAUX VENUS.

(Ludwig von Mises, Extrait de «L’action humaine » [1949])

(p. 125)
Commenter  J’apprécie          30
paulallan380   15 décembre 2019
Théories contre l'impôt de Alain Laurent
La transformation d’un service privé en service public fait naître ces graves questions :

L’Etat demandera-t-il en toutes circonstances à chaque citoyen un impôt EQUIVALENT aux services rendus ? Ce serait justice, et c’est précisément cette EQUIVALENCE qui se dégage avec une sorte d’infaillibilité des transactions libres, du prix DEBATTU qui les précède. Il ne valait donc pas la peine de faire sortir une classe de services du domaine de l’activité privée, si l’Etat aspirait à réaliser cette EQUIVALENCE, qui est la justice rigoureuse. Mais il n’y songe même pas et ne peut y songer. On ne MARCHANDE pas avec les fonctionnaires. La loi procède d’une manière générale, et ne peut stipuler des conditions diverses pour chaque cas particulier. Tout au plus, et quand elle est conçue en esprit de justice, elle cherche une sorte d’équivalence moyenne, d’équivalence approximative entre les deux services échangés. Deux principes, la proportionnalité et la progression de l’impôt, ont paru, à des titres divers, porter aux dernières limites cette approximation. Mais la plus légère réflexion suffit pour montrer que l’impôt proportionnel, pas plus que l’impôt progressif, ne peut réaliser l’équivalence rigoureuse des services échangés. Les services publics, après avoir RAVI AUX CITOYENS LEUR LIBERTE, au double point de vue des services reçus et rendus, ont donc encore le tort de BOULEVERSER LA VALEUR de ces services. (Frédéric Bastiat, extrait des « Harmonies économiques » [1850])

(p. 65-66)

[MAGNIFIQUE DEMONSTRATION !]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
paulallan380   16 décembre 2019
Théories contre l'impôt de Alain Laurent
Les auteurs interventionnistes et les politiciens de même bord voient le problème sous l’angle de leurs opinions arbitraires sur ce qui est « socialement désirable ». A ce qu’ils disent, « le but de la fiscalité n’est jamais de lever des fonds », puisque le gouvernement « peut s’en procurer la totalité nécessaire en imprimant de la monnaie ». Le but de la fiscalité est « d’en laisser moins aux mains du contribuable ».

(Ludwig von Mises, Extrait de «L’action humaine » [1949])

(p. 123-124)
Commenter  J’apprécie          30
thomas141   23 mars 2012
La société ouverte et ses nouveaux ennemis de Alain Laurent
On ne soulignera jamais assez que l'ethnicisation du principe de représentation aux fins de discrimination positive nie frontalement la singularité individuelle. L'individu sélectionné ne l'est pas en fonction de son mérite propre, mais seulement au titre de "représentant", d'incarnation indifférenciée d'une catégorie - dans l'appartenance à laquelle il se voit désormais catalogué et qui détermine prioritairement son identité sociale.
Commenter  J’apprécie          30
paulallan380   15 décembre 2019
Théories contre l'impôt de Alain Laurent
Vous avouez vous-même que l’INEGALITE, l’équivalence ou l’équilibre des CONDITIONS ou des FORTUNES est une des lois de l’humanité ; qu’elle est la conséquence, le corollaire de L’EGALITE DEVANT LA LOI, proclamée par la Révolution ;. (Pierre Joseph Proudhon, Extrait de « Théorie de l’impôt » [1860])

(p. 88)
Commenter  J’apprécie          30
enkidu_   23 mars 2017
Histoire de l'individualisme de Alain Laurent
Avec la révélation du « cogito» énoncé dans le Discours de la méthode (1637), « Descartes signe l'acte de naissance philosophique des individus souverains » (André Glucksman). Dans la démarche (auto)critique qui y conduit et ne s'appuie que sur le doute de sa propre raison à l'encontre de tout ce qui vient de l'extérieur, l'auteur du Discours scande un « Je » signifiant l'initiative singulière d'une conscience qui se saisit et se pose dans sa puissance de penser par elle-même. Lorsqu'au terme de ce cheminement elle finit par s'apparaître à elle-même dans une irréductible autosuffisance, le « Je pense donc je suis» fait coïncider le sujet grammatical et le sujet pensant que cette autoréférence pose en subjectivité certaine de sa propre réalité, indépendante du monde et d'autrui. Cette foncière séparation ontologique érige la conscience de soi en unité distincte que la possession de la « raison naturelle » pourvoit de libre arbitre: l'individu est conceptuellement là, centré sur sa propre évidence et capable d'autodétermination.



Cette souveraineté « pensée» n'est pas l'apanage d'un seul être, elle vaut également pour tous les hommes définis en autant de « centres du monde », pour « un chacun en particulier ». (pp. 29-30)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur
.. ..