AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.79 /5 (sur 20 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 19/06/1949
Biographie :

Alain Vincenot est journaliste. Il a réalisé de nombreux reportages en France et à l'étranger. Il a publié des livres traitant essentiellement de sujets d'actualité, tous privilégiant le témoignage, notamment Paroles de Flics (la vie ordinaire dans un commissariat urbain) et Fleurs de béton (thème récurrent des banlieues) aux éditions Romillat. Son dernier ouvrage, Je veux revoir Maman, publié aux éditions des Syrtes en 2006 (16.000 exemplaires vendus), est finaliste pour le Prix des Lectrices de Elle 2006.

Source : http://www.belfond.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Alain Vincenot   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alain Vincenot Algérie, les oubliés du 19 mars 1962 En librairie le 27 février 2019 352 pages ? 20 ? Signés le 18 mars 1962, les accords d?Évian, censés mettre fin à la guerre d?Algérie, prévoient un cessez-le-feu le lendemain à midi, les deux parties s?engageant à « interdire tout recours aux actes de violence, collective ou individuelle ». Il n?en sera rien. Aussitôt, massacres et enlèvements se multiplient pour pousser les pieds-noirs au départ. En quelques semaines, plus d?un million d?entre eux n?ont d?autre choix que « la valise ou le cercueil ». Les « oubliés du 19 mars » se comptent par dizaines de milliers. de nombreux civils disparaissent sans laisser de trace. Plus de 80 000 harkis, abandonnés par la France, sont exterminés. Entre les accords d?Évian et le 5 juillet 1964 ? date du retour en métropole des derniers contingents ? près de six cents soldats sont tués ou enlevés en Algérie. Retraçant les étapes du « grand gâchis » que fut la guerre d?Algérie, cet essai donne aussi la parole aux proches des oubliés. Ils évoquent les souvenirs douloureux de leurs frères, pères, maris? Autant de récits qui témoignent, aujourd?hui encore, d?une réticence manifeste des gouvernants à faire la lumière sur ces disparitions. http://www.editionsarchipel.com/livre/algerie-les-oublies-du-19-mars-1962/ _________________ Alain Vincenot, journaliste et écrivain, est l?auteur d?essais et de documents, notamment "Les Larmes de la rue des Rosiers" (Editions des Syrtes, 2010). Les éditions de l?Archipel ont publié "Vel? d?Hiv : 16 juillet 1942" (2012), "Pieds-noirs : les bernés de l'Histoire" (2014) et "Rescapés d?Auschwitz" (2015).
+ Lire la suite

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Srafina   07 avril 2019
Algérie. Les oubliés du 19 mars 1962 de Alain Vincenot
Contrairement à une idée reçue, ni le FLN ni l'ALN, n'ont respecté la déclaration de principes contenus dans ce qu'il est convenu d'appeler les accords d'Evian. Dans les tous premiers jours qui suivent la signature des accords, FLN et ALN se livrent à des exactions envers non seulement les civils européens, les civils musulmans, mais aussi envers les forces de l'ordre.
Commenter  J’apprécie          120
celine85   26 avril 2019
Je veux revoir maman de Alain Vincenot
Des enfants sauvés, mais des enfants brisés et des adultes traumatisés.
Commenter  J’apprécie          120
raynald66   17 juin 2018
Rescapés d'Auschwitz de Alain Vincenot
Il a griffonné un poème sur une feuille, "la Saison des brutes" :



La pesanteur diffuse

Et triste de désespoir

Tisse le long voile noir

D'une agonie sans excuse



Prisonnier de la détresse

Où les mille et une morts

Ricanent de nos efforts

Comme la flamme diablesse



Et le vent chargé de haine

Et les sanglots du matin

Disent et disent au coeur chagrin

La mélopée de la peine



Ce tombeau de ma souffrance

Auschwitz où j'ai péri

Ecoute, toi mon ami

Son triste écho d'espérance



La fumée du crématoire

Charrie les larmes d'enfants

Dont les avenirs sanglants

Accusent devant l'histoire



Demain ne sera plus sombre

Car les assassins de la nuit

Qui feront encore tant de bruit

Se cachent au réveil de l'ombre



O litanies funèbres

Il n'y a point d'oubli

Pour écho de nos cris

Jaillissant des ténèbres



Et la voix gémissante

Qui monte des enfers

Bénit les mille pater

De la colombe qui chante



Car la dernière volute

Dispersée aux quatre vents

Qui annoncent le printemps

Finit la saison des brutes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Pixie-Flore   29 mars 2020
Je veux revoir maman de Alain Vincenot
J'aurais tant aimé crier pour qu'on m'entende. Mais la souffrance engendre un cri que personne ne peut écouter. La souffrance, c'est hurler de silence.



[p41]
Commenter  J’apprécie          70
Pixie-Flore   29 mars 2020
Je veux revoir maman de Alain Vincenot
Les juifs sont des hommes, les juives sont des femmes. Les étrangers sont des hommes, les étrangères sont des femmes. Tout n'est pas permis contre eux, contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et ces mères de famille. Ils font partie du genre humain. Ils sont nos frères comme tant d'autres.



[Extrait de la lettre de l'archevêque Saliège - p33]
Commenter  J’apprécie          30
Pseudo   17 février 2015
Rescapés d'Auschwitz de Alain Vincenot
Le travail physique exténuant, les accidents de travail fréquents, les brutalités des surveillants, la nourriture insuffisante, le misérable état des vêtements et des chaussures, les poux entraînaient une mortalité et une morbidité effroyables. Et tout cela était calculé et voulu. [...] A Birkenau, on comptait une survie de deux à trois mois au maximum pour un déporté travaillant dans un kommando. Au bout de ce temps, il était devenu squelettique. La fonte complète du tissu graisseux et partielle du tissu musculaire en avait fait un "musulman", selon l'expression du camp, [parce qu'il] ressemblait à un musulman en prières. Un coup de poing d'un SS ou d'un surveillant, un coup de gourdin sur la tête suffisaient à l'achever avant qu'il ait été happé par la prochaine sélection.



Page 29
Commenter  J’apprécie          20
Pseudo   17 février 2015
Rescapés d'Auschwitz de Alain Vincenot
Hössler [...] simula le désir d'avoir des rapports cordiaux avec les nouveaux déportés. Pour leur donner une impression de parfaite bonne foi, il se mit à jouer la comédie devant ces hommes pour mieux endormir leur méfiance :

- Vous, là-bas, dans le coin lança-t-il à un petit homme auquel il fit un signe du doigt, quelle est votre profession ?

- Tailleur, répondit celui-ci.

- Tailleur pour hommes, ou pour femmes ? se fit préciser Hössler.

- Je suis à la fois tailleur pour hommes et pour dames.

- Mais c'est parfait, s'écria le SS d'un air enthousiasmé, nous avons justement besoin de gens comme vous dans nos ateliers. Revenez me voir après votre douche.





Page 24
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-Flore   29 mars 2020
Je veux revoir maman de Alain Vincenot
Souvenons- nous que le projet nazi d'extermination des juifs était fondé sur le secret et l'oubli : il ne devait y avoir ni témoin ni histoire. C'est pourquoi dans le témoignage se joue encore aujourd'hui la victoire définitive sur le nazisme.



[p7]
Commenter  J’apprécie          20
Danieljean   09 septembre 2020
Vél'd'Hiv - 16 juillet 1942 de Alain Vincenot
Le 30 janvier 1939, dans un discours au Reichstag, Hitler lance : « Aujourd’hui, je serai encore un prophète : si la finance juive internationale en Europe et hors d’Europe devait parvenir encore une fois à précipiter les peuples dans une guerre mondiale, alors le résultat ne serait pas la bolchevisation du monde, donc la victoire de la juiverie ; au contraire, ce serait l’anéantissement de la race juive en Europe. »
Commenter  J’apprécie          10
raynald66   17 juin 2018
Rescapés d'Auschwitz de Alain Vincenot
Quand, au bout d'un horrible voyage de plusieurs jours, les portes des wagons à bestiaux s'ouvrent sur la gare de marchandises d'Auschwitz, hommes, femmes, enfants, affamés, assoiffés, ne se doutent pas qu'il existe plus odieux que les ghettos où les nazis les ont martyrisés, les camps d'internement où ils ont été parqués comme des animaux et le périple qui a ajouté des morts aux morts.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Terrienne

Par qui l'histoire est-elle perçu au début du roman?

Anne
Etienne Virgil
Gabrielle
Mme Stormiwell
Mme Colladi
Victor

18 questions
615 lecteurs ont répondu
Thème : Terrienne de Jean-Claude MourlevatCréer un quiz sur cet auteur

.. ..