AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.28 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Neuilly-sur-Seine , le 27/09/1948
Biographie :

Alain de Libera est un historien de la philosophie français.

Spécialiste de philosophie médiévale, il est, depuis 1985, directeur d'études à l'École pratique des hautes études, où il enseigne l'histoire des théologies chrétiennes dans l'Occident médiéval, et, de 1997 à 2008, professeur à l'Université de Genève. Depuis la rentrée 2008, il enseigne de nouveau à l'École pratique des hautes études.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alain de Libera vous présente son ouvrage "Maître Eckhart et ses disciples" aux éditions Bayard. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2394354/alain-de-libera-maitre-eckhart-et-ses-disciples Notes de musique : Youtube Audio Library Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
Luniver   29 novembre 2013
La philosophie médiévale de Alain de Libera
L'influence de l'œuvre d'al-Ghazali ou Algazel est le résultat d'un hasard de transmission. En effet, l'œuvre « philosophique » d'al-Ghazali est une pure œuvre de théologien, dont l'original arabe comprenaient deux parties : un exposé des doctrines des « philosophes », où il présentait essentiellement la pensée philosophique d'Avicenne, et une réfutation des thèses philosophiques incompatibles avec les enseignements du Coran. De ces deux parties absolument indissociables, seule la partie récitative a été traduite en latin par Gundissalvi. Al-Ghazali a ainsi été lu comme un philosophe, proposant une synthèse personnelle et maîtrisée des grands thèmes de la pensée avicennienne [...], alors que son intention était tout opposée.
Commenter  J’apprécie          80
Enroute   22 mai 2020
La querelle des universaux de Alain de Libera
C’est en réfléchissant sur des puzzles tels que le mouvement de l’ange ou le « moment précis de la transsubstantiation » que les théologiens médiévaux ont fait avancer la philosophie, développant des logiques non standard que l’élucidation des processus naturels assumés par la philosophie d’Aristote ne réclamait pas […] Les théologiens anglais du XIVe siècle, les "calculatores", ne s'identifiaient pas aux philosophes de l’Antiquité, ils ne prétendaient pas savourer ni aimer un goût étrange venu de plus loin qu’ailleurs. En introduisant les notions de grandeur intensive et de proportion dans le champ de la physique, en mathématisant les qualités, en systématisant la pratique du raisonnement imaginaire - cette esquisse médiévale de l’ « expérience de pensée » - , ils n’en ont pas moins, sans le vouloir, puissamment contribué au développement de la philosophie telle que nous l’entendons aujourd’hui. Comme intellectuels, les « averroïstes » parisiens du XIIIe siècle et les « calculatores » oxoniens du XIVe siècle ne vivaient pas dans le même monde spirituel. [Néanmoins] le régime de la "disputatio" est l’élément fédérateur de toutes les attitudes philosophiques du Moyen Age. C’est la « question disputée » qui, organisée dans ses moindres détails par les constitutions universitaires (les statuts) a permis la double éclosion d’une philosophie de l’identification et d’une philosophie du jeu - identification éthique aux sages de l'Antiquité à Paris, jeux analytiques du langage et de la pensée à Oxford.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Enroute   22 mai 2020
La querelle des universaux de Alain de Libera
Le slogan philosophique est donc lancé par Averroès et par lui seul : [...] "aucune religion n'est vraie, même si elle peut être utile".
Commenter  J’apprécie          40
Enroute   30 décembre 2018
Naissance du Sujet (Archéologie du Sujet I) de Alain de Libera
L'agent se reconnaît lui-même comme "propriétaire" (owner) de ses acts, se les "approprie" en se les attribuant comme "siens", ou comme le dit lumineusement Locke dans sa définition juridique de la personne comme "terme de Barreau" "appropriant" des actions, la personne "prenant intérêt" à "des" actions "passées" "en devient responsable", parce qu'elle "les reconnaît" pour "siennes" et se les "impute" sur le même fondement et pour la même raison qu'elle s'"attribue" des actions "présentes". Reconnaissance et "aveu" sont ici étroitement liés "dans" et "par" la langue, dans et par cet extraordinaire "échange conceptuel" qu'est la sémantique de "own", "owner", "owness".
Commenter  J’apprécie          20
Enroute   22 mai 2020
La querelle des universaux de Alain de Libera
Il ne fait pas de doute que c’est là [dans la dispute sur le parvis des églises], dans cet exercice intrinsèquement détaché de toute contrainte interprétative et de toute censure institutionnelle, que s’est développée, quasi pour elle-même, la méthode de raisonnement imaginaire "secundum imaginationem", qui a permis l’essor de la physique anglaise et de la pratique typiquement oxonienne du « calcul ». On peut penser que l’opposition entre l’identification et le jeu n’a pas été sans conséquences sur les manières assez divergentes dont les philosophes anglais et les philosophes continentaux se sont, par la suite, représentés la pratique de la philosophie
Commenter  J’apprécie          20
Enroute   30 décembre 2018
Naissance du Sujet (Archéologie du Sujet I) de Alain de Libera
L'entrée du "sujet" aristotélicien dans le dispositif trinitaire augustinien est le premier évènement décisif dans l'histoire scolastique de la subjecti(vi)té. Le second, qui en est comme la réciproque ou la contrepartie, consiste en l'introduction du "verbe" augustinien dans le dispositif noétique aristotélicien de l'abstraction. Dans les deux cas, Thomas d'Aquin a joué un rôle décisif.
Commenter  J’apprécie          20
Enroute   30 décembre 2018
Penser au Moyen Âge de Alain de Libera
Abélard meurt en 1142, condamné. A cette époque, al-Farabi (mort en 950), "le second maître après Aristote" a produit une oeuvre immense ; Ibn Sina (Avicenne, mort en 1037) a donné une encyclopédie philosophique, le "Livre de la guérison" et un traité de médecine, le "Canon" ; le théologien Al-Ghazli (mort en 1111) a, entre autres choses, exposé puis réfuté la pensée des philosophes dans deux livres fondamentaux : les "Opinions des philosophes", et la "Réfutation des philosophes" ; Ibn Rusd (Averroès) est né depuis seize ans - celui que le Moyen Age latin appellera "le Commentateur" mourra en 1198, laissant derrière lui une oeuvre qui, durant plusieurs siècles, restera le principal ferment de la réflexion philosophique occidentale.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   25 janvier 2019
La quête de l'identité (Archéologie du Sujet II) de Alain de Libera
La philosophie "anglo-américaine" n'est pas la philosophie des vraies gens, faite par de vraies gens pour de vraies gens. C'est une philosophie "traditionnelle", élaborée par des professionnels à partir de problèmes particuliers, transmis selon des canaux précis sous une forme déterminée, dans le cadre d'un marché de l'emploi (job market) rigoureux, dictant le rythme et le format des publications philosophiques. Le "sujet" et, plus encore, les "forces sans sujet" dont le sujet lui-même serait "plus ou moins précairement dérivé", sont, de ce point de vue, des spécialités exotiques, relevant de la tradition dite "continentale", voire "parisienne", qui a son public propre, généralement en dehors des départements de philosophie.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   18 janvier 2019
La querelle des universaux de Alain de Libera
On a donné ici quelques-uns des symptômes de la longue maladie d'un aristotélisme indéfiniment (re)platonisé : la continuation de la théorie platonicienne de la causalité éponymique des Formes dans l'interprétation antique et médiévale de la notion aristotélicienne de paronymie ou la permanence de l théorie des 3 états de l'universel [...], forgée par la scolastique néoplatonicienne des Vème et VIème siècle, transmise aux Latins par un "arabe", Avicenne, et un byzantin, Eustrate, standardisée par Albert Le Grand jusqu'à passer pour une invention du XIIIème siècle, avant que de finir, sous a plume des néo-albertistes, en structure portante du tous les choix philosophiques possibles.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   30 décembre 2018
Naissance du Sujet (Archéologie du Sujet I) de Alain de Libera
Notre propos est de montrer que "le sujet aristotélicien est devenu le sujet-agent des modernes en devenant "suppôts" d'actes et d'opérations. [...] Descartes n'ayant pas joué de rôle décisif en l'affaire, on ne s'étonnera pas non plus que le "sujet cartésien" soit, sinon humilié, du moins subordonné à la figure leibnizienne du "suppôt d'action", hérité du MA et de la Seconde Scolastique et qu'une attention particulière soit donnée aux principes scolastiques qui, fondant la transformation du ci-devant sujet d'inhérence en sujet agissant, valent à nos yeux comme autant de règles de passage d'une formation discursive comme une autre.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Sartre t'apprendra !

Quelle est la date de naissance de Jean-Paul Sartre ?

Le 21 juin 1895
Le 21 juin 1905
Le 21 juin 1915

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , écrivain homme , philosopheCréer un quiz sur cet auteur