AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.74/5 (sur 295 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Toronto , 1938
Biographie :

Avec une formation en génie électronique, Alan Bradley a travaillé pour de nombreuses radios et chaînes de télévision en Ontario, et au Reyerson Polytechnical Institute à Toronto. Après une carrière de directeur du centre des médias à l'Université de Saskatchewan à Saskatoon, où il resta pendant 25 ans, il prit sa retraite anticipée pour écrire en 1994.

Membre fondateur de la Saskatchewan Writers Guild, ses histoires pour enfants ont été publiés dans The Canadian Children's annuel et il a donné de nombreuses lectures publiques dans les écoles et les galeries. Ses histoires courtes ont été diffusées par CBC Radio.

Il a été membre fondateur de "The Casebook" de Saskatoon, une société consacrée à l'étude de Sherlock Holmes et de ses écrits. Il y a rencontré le Dr William Sarjeant, avec qui il a collaboré sur, "Mme Holmes de Baker Street". Ce travail a mis en avant la théorie surprenante que le grand détective était une femme, et a été accueilli lors de la publication par une tempête de controverses.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Alan Bradley   (9)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
Il me vint à l'esprit que le paradis était sûrement un endroit où les bibliothèques étaient ouvertes vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept.

Voire...huit jours sur sept!
Commenter  J’apprécie          2615
Un conseil de Fély me revint: "Si un homme t'accoste, flanque-lui un bon coup de pied dans les roubignoles et pique un sprint!"
A l'époque, l'idée m'avait semblé fort bonne, le seul problème étant que j'ignorais où se trouvaient les roubignoles.
Commenter  J’apprécie          210
Le Père Noël, c'était pour les enfants, m'avaient -elles répété.
- C'est une blague sadique perpétrée par les parents qui veulent couvrir leurs affreux rejetons de cadeaux tout en évitant le contact physique, avait insisté Daffy l'an dernier. C'est un mythe. Tu peux me croire. Après tout, je suis plus âgée que toi. Je sais ces choses-là.
Commenter  J’apprécie          180
Je sus immédiatement que Père mentait et soudain, au fond de moi, quelque chose se brisa. Je me sentis un peu plus adulte, comme si une vieille conviction venait de s'écrouler.
Commenter  J’apprécie          160
Ainsi donc, c'était comme ça que se passaient les choses...Baptême ou enterrement, c'était chaque fois la même histoire : sans même un mot gentil, la première femelle en vue se retrouve enrôlée et on l'envoie s'assurer que l'eau bout dans la marmite...
Commenter  J’apprécie          150
Quoiqu'il en soit, je m'en remis à l'une de mes règles de vie, à savoir: lorsque tu veux quelque chose, tiens ta langue.
Commenter  J’apprécie          120
J'aurais aimé pouvoir le serrer dans mes bras mais c'était impossible. Depuis un certain temps déjà, j'avais remarqué que tous les De Luce partageaient une certaine réserve qui les décourageait de toute démonstration d'affection les uns envers les autres ou de toute expression verbale du sentiment amoureux. C'est quelque chose que nous avions dans le sang.
Aussi, restai-je assise bien sagement, à l'instar de Père -deux vieilles dames buvant le thé lors d'une réunion paroissiale. Ce n'était pas parfait, comme manière de vivre, mais on s'en accomodait.
Commenter  J’apprécie          90
Nom d'une loutre en tutu! Autant l'admettre : je ne cherchais qu'un prétexte pour retourner à l'intérieur jeter un bon petit coup d'oeil à la scène de crime.
Commenter  J’apprécie          100
Curieux, n'est-ce pas, qu'un rouge à lèvres ait la forme précise d'une balle de calibre 45 ?
Commenter  J’apprécie          100
A cause d'une dispute à propos de la guerre de Crimée, deux aïeux, Anthony et William de Luce, avaient gâché l'harmonie de l'architecture originale. Chacun à leur tour, ils avaient ajouté une aile supplémentaire : William à l'est et Anthony à l'ouest.
ils s'étaient barricadés dans leurs appartements respectifs, interdisant à l'autre de poser ne serait-ce qu'un pied de l'autre côté de la ligne, tracée à la peinture noire, qui partageait la maison en deux parties égales, traversant tout le vestibule jusqu'aux toilettes du majordome derrière l'escalier du fond. les deux annexes en brique jaune, telles deux pustules victoriennes, formaient une courbe évoquant les ailes d'un ange. Ajouté aux immenses fenêtres, ce détail donnait à la façade géorgienne l'air pincé d'une vieille domestique au chignon trop serré.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Alan Bradley (269)Voir plus

Quiz Voir plus

La nuit où les étoiles se sont éteintes

Pourquoi Finn déménage-t-il chez son oncle ?

Il déménage chez sa tante et pas son oncle
Son père veut sa garde
Il est orphelin
Sa famille d'accueil ne voulait plus de lui

10 questions
70 lecteurs ont répondu
Thème : La nuit où les étoiles se sont éteintes de Nine GormanCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}