AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.5 /5 (sur 5 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bordeaux , le 24/11/1875
Mort(e) à : Paris , le 12/11/1908
Biographie :

Rédacteur et orateur hors pair connu au sein du mouvement libertaire pour son ton tranchant, ironique, son imagination débordante et sa verve polémique. Membre du groupe libertaire montmartrois « Les Iconoclastes ». En 1902 et 1904, « candidat abstentionniste » dans le 11eme arrondissement de Paris, vu comme moyen de faire de la propagande anarchiste; il y mènera donc des campagnes abstentionnistes. En avril 1905, Libertad fonde avec ses 2 compagnes, Armandine et Anna Mahé, le journal L'Anarchie.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
Albert Libertad
colimasson   19 janvier 2015
Albert Libertad
Résignés, regardez, je crache sur vos idoles; je crache sur Dieu, je crache sur la Patrie, je crache sur le Christ, je crache sur les Drapeaux, je crache sur le Capital et sur le Veau d'or, je crache sur les Lois et sur les Codes, sur les Symboles et les Religions: ce sont des hochets, je m'en moque, je m'en ris...Ils ne sont rien que par vous, quittez-les et ils se brisent en miettes.
Commenter  J’apprécie          190
steka   06 octobre 2013
Le culte de la charogne : Anarchisme, un état de révolution permanente (1897-1908) de Albert Libertad
Ceux qui envisagent le but dès les premiers pas, ceux qui veulent la certitude d'y atteindre avant de marcher n'y arrivent jamais.
Commenter  J’apprécie          120
Albert Libertad
colimasson   19 janvier 2015
Albert Libertad
La tyrannie la plus redoutable n'est pas celle qui prend figure d'arbitraire, c'est celle qui nous vient couverte du masque de la légalité.
Commenter  J’apprécie          110
steka   19 juillet 2019
Et que crève le vieux monde ! de Albert Libertad
Le misérabilisme régnant dans les cercles révolutionnaires est une vraie plaie. Non seulement l’attitude qui consiste à attendre tel ou tel moment conduit souvent à l’abandon et à la dépression, mais elle nous bouffe aussi peu à peu la vie. En attendant des temps meilleurs, on se contente de nourriture insipide, de logements insalubres, on se perd en petits compromis avec des propriétaires, des fonctionnaires, des patrons.

Et au fur et à mesure, ces petits compromis en deviennent des grands, une espèce d’attitude face à la vie. On s’efforce de se convaincre que les «années folles de notre jeunesse » étaient une rébellion sans contenu ; on s’adapte ; la pression du milieu est trop grande et la révolte paraît trop exigeante. Les désirs indomptables, la joie de la révolte font place à la logique de gains et de pertes, de résultats et de rapports de force réalistes, de calculs. On oublie que la joie est dans l’agir même.
Commenter  J’apprécie          10
steka   19 juillet 2019
Et que crève le vieux monde ! de Albert Libertad
Libertad était de ces anarchistes qui n’économisaient pas leurs flèches. Il ne visait pas seulement les maîtres, mais pointait aussi la résignation des esclaves, la soumission du prolétariat, et les faux critiques qui prêchent la Révolution de demain en échange de l’attente et de l’acceptation de la misère d’aujourd’hui. Il était un caillou dans les chaussures des juges et des riches, contre lesquels il fulminait sans merci, mais aussi des foules qui ont une fâcheuse tendance à toujours suivre. Tirer sur les bergers ne l’empêchait pas de jeter à la face du troupeau la responsabilité de l’existence moutonnière. (Introduction)
Commenter  J’apprécie          10
steka   19 juillet 2019
Et que crève le vieux monde ! de Albert Libertad
Libertad ne s’est jamais efforcé de séduire ou de charmer les masses. Au contraire, il maniait le fouet pour fustiger leur résignation, leur collaboration avec la domination. (Introduction)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur