AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.2 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Laragne-Montéglin, Hautes-Alpes , le 14/12/1932
Mort(e) à : Belluno , le 08/06/1989
Biographie :

Albert Spaggiari est un malfaiteur français d'origine italienne.

Il est connu pour avoir été le cerveau du « casse du siècle » survenu à la Société générale de Nice, en juillet 1976. Ancien soldat de la guerre d'Indochine, partisan de l'OAS, écrivain et photographe, il a échappé à la police française durant sa cavale qui a duré jusqu’à sa mort, après une évasion spectaculaire.


1977 "Faut pas rire avec les barbares"
1978 "Les Égouts du paradis"
1983 "Le Journal d'une truffe"


Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo

Gang des égoutiers
A Nice, a lieu la reconstitution du casse de la Société générale, spectaculaire hold up de la Société générale, menée sous la houlette d'Albert SPAGGIARI. MAÎtre Jacques PEYRAT, avocat d'Albert SPAGGIARI s'exprime sur les motivations de Spaggiari.

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Wendat69   20 mars 2019
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
Y a la connerie instructive, celle diluée dans la chance, celle qui part en fumée, et aussi celle qui se transforme en coup de pot. Si on y ajoute l'inattention, l'inobservation des règlements, le besoin de se distinguer, la flemme, l'insouciance, on a au complet le stock des conneries qui, la première ou la millième fois, conduisent à la défaite ou à la mort.

J'allais en oublier une, la pire de toutes, qui ne pardonne jamais: la frousse panique. Chez les débutants ou chez les primaires, elle devient presque toujours collective.
Commenter  J’apprécie          60
Wendat69   21 mars 2019
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
Sont beaux, les rats, ici. Bonne taille moyenne: bouteille d'un litre. Tout pelés, avec des yeux ronds et vicelards comme ceux d'une poupée. Et malins, avec ça. Au début, pour les tirer, on cachait tout simplement le pétard sous la chemise; maintenant, ils se sont passés le mot; pour les approcher, il faut presque présenter un certificat de non-violence et de bonne conduite.
Commenter  J’apprécie          40
Wendat69   14 mars 2019
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
Ce deuxième saut, c'est le "saut du pipi", le saut de la peur. Après lui, ça va mieux, surtout si on s'est bien pénétré de l'idée qu'il n'y a qu'un mort tous les trois quatre mille sauts et que, souvent, ce mort n'existerait pas sans la connerie de quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          40
Wendat69   17 mars 2019
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
Bert n'est plus dans le poste. Normal, si de toute la journée personne ne l'a affranchi. Ce qui n'est pas normal, c'est qu'il ait emporté les rations K.

Enfin, il nous rejoint le lendemain matin, avec une gueule de bois dans sa musette. Cheuvreux, fou de rage à cause des rations, lui a filé une pêche dans sa grande gueule et trente jours de gnouf. Comme, en opération, on ne fait pas de prison, tous les jours Bert creuse des trous et, une nuit sur deux, il monte la garde à cent mètres devant les barbelés, avec seulement une grenade comme copain. On appelle cette garde: "petite sonnette" ou "tombeau" selon les dangers du coin. Ici, ce serait plutôt "tombeau".
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   06 juin 2014
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
 Non, pas d’alcool, ça ne sert à rien, qu’à déguiser les problèmes, à les camoufler en faux rire, en rage ou en folie.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   06 juin 2014
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
Dans mon pays, les femmes naissent putains. Et qu’elles passent la ligne ou pas, qu’elles fassent payer ou qu’elles fassent crédit, elles cherchent toujours à prendre plus qu’elles ne donnent. Qu’elles soient jeunes, neuves et bien dressées, n’importe, il nous faut continuer à nous battre parce qu’il y a toujours un tordu pour leur parler d’égalité des sexes, de liberté dans l’amour, du prix de ce qu’elles donnent et autres fariboles. Ici, il n’y a pas tous ces risques. À chacun sa place.
Commenter  J’apprécie          20
Wendat69   20 mars 2019
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
-Marche ou crève! En fait de marche, ce sera un jour fameux. Un jour de bagarre aussi, de gloire et de colère. On le mettra sous le signe du buffle. Le buffle est un animal paisible, une bonne vache. Mais un coup de sifflet, et la bonne vache devient taureau furieux. Bert compare le buffle à certaines "peuplades européennes" (sic).

Sifflements doux, on travaille. Sifflements stridents, on monte à l'assaut.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   06 juin 2014
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
Moi, je me suis fait une copine qui a bon appétit. Il n’y a que comme ça que je supporte les femmes. Avec les autres, il faut toujours discuter ou aller au cinéma. Moi, j’aime pas discuter, j’aime pas le cinéma. J’aime mieux lire, parce qu’on peut lire en mangeant.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   06 juin 2014
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
L’opium coupe le désir autant que l’appétit. Mais j’ai l’impression de ne plus pouvoir me passer d’elle. Elle est devenue mon silence et ma lumière. Lorsque j’ai fumé, elle me caresse doucement, comme un vent léger – une caresse longue, monocorde comme un tam-tam africain assourdi par l’espace. Et tout se mêle en moi : images, sensations, bruits. Ensuite, ne reste qu’une grande clarté, et tout devient couleurs. Les sentiments sont de grandes lignes qui courent, errent, se brisent, éclatent, comme un mouvement surréaliste.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   06 juin 2014
Faut pas rire avec les barbares de Albert Spaggiari
La guerre est affreuse, inhumaine, illogique. On est parfois forcé de tuer les siens pour éviter de l’être soi-même. Ces pauvres Africains s’étaient engagés pour servir la France et c’est nous, des Français, qui les avons exterminés, pour une faute dont la panique a été la seule cause, de leur côté. Ils n’ont rien fait de mal, même pas trahi ; pourtant, nous les avons abattus comme des chiens. Alors que nous aurions pu être leurs sauveurs, nous avons été leurs bourreaux.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Vrai ou faux ? (littérature)

Le mariage est un thème omniprésent dans les romans de Jane Austen. Mais pour sa part, elle dut attendre d'avoir 27 ans avant de rencontrer et d'épouser l'âme soeur.

c'est vrai
c'est faux

11 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , Vie intellectuelle , écrivain femme , biographie , écrivain homme , culture littéraire , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur