AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 59 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Luton , le 13/08/1957
Biographie :

Alex Taylor est un journaliste et animateur de radio et de télévision britannique travaillant en France.

Il est connu dans ce pays pour avoir présenté l'émission "Continentales" au début des années 1990, compilation de journaux télévisés européens diffusés en version originale sous-titrée.

Auparavant dans les années 1980, il avait été l'un des membres fondateurs de la première version de la radio libre Fréquence Gaie entre 1981 et 1986. En 1984, il passe pour la première fois à France Inter, dans l'émission Téléscopages de Philippe Meyer, pour ensuite animer quelques émissions quotidiennes, et des tranches de l'Oreille en coin. Parallèlement, il gagne sa vie en tant que lecteur d'anglais aux universités de Paris X et XII ainsi qu'à l'École normale supérieure.

Au début des années 1990, il présente et produit pour la télévision l'émission Continentales sur FR3. Il y introduit le vocabulaire de reportages de journaux télévisés européens et de séries télévisées anglophones, tous diffusés en version originale sous-titrée (notamment Chapeau melon et bottes de cuir et Golden Girls). De là, il acquiert une certaine notoriété auprès du public.
Après Continentales, et une année passée à Arte avec Confetti, il devient directeur des programmes de Radio France internationale. Il fera également pendant 5 ans la revue de presse européenne tous les matins sur France Inter.

En 1999, il fonde sa propre société de production Continental Connection qui produit notamment la série Europuzzle, sur l'identité nationale en Europe, primée aux Ithèmes 2001 (meilleure émission culturelle sur le net et satellite en France). Il a animé de 2000 à 2006 Vivre en Europe sur la Chaîne parlementaire.

Depuis octobre 2005, hors de la thématique européenne, il présente Élevons le débat sur Pink TV. Il anime par ailleurs des colloques et des conventions d'entreprises, plus de 300 à ce jour, en particulier grâce à sa connaissance de six langues européennes : anglais, français, allemand, espagnol, italien et néerlandais. Il est naturalisé français en 2017.

Après "Journal d'un apprenti pervers" (Lattès, 2007), il retrouve son terrain d’exploration préféré : les langues et leur richesse.

page Facebook : https://www.facebook.com/alex.taylor.5011516
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alex Taylor nous parle de son dernier livre, Quand as tu vu ton père pour la dernière fois ? Ce livre est l'occasion de faire un voyage vers cette l'Angleterre que l'auteur avait quittée il y a plus de trente ans, sans jamais chercher les vraies rais...

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
alexb27   06 juin 2020
Le sang ne suffit pas de Alex Taylor
« — Ça vous dérange pas de porter les chaussures d’un mort ? demanda-t-elle.

Reathel lécha son pouce et frotta une tache sur le devant d’une botte.

— M’est avis qu’il n’en aura plus beaucoup usage.

— Elles vous emporteront peut-être sur le même chemin.

— C’est-à-dire ? Que je vais finir par y passer aussi ? ricana Reathel. C’est le lot de tous les hommes nés d’une femme et de l’adversité. »
Commenter  J’apprécie          100
aaahhh   02 mai 2012
Bouche bée, tout ouïe. Comment tomber amoureux des langues ? de Alex Taylor
Plus on fouille dans le dictionnaire, plus on constate à quel point notre vision du monde est totalement dictée par les mots dont nous disposons. C'est uniquement en se heurtant à d'autres langues que l'on se rend compte des limites mais aussi des prouesses et des possibilités uniques de la sienne.
Commenter  J’apprécie          80
luocine   05 mai 2010
Bouche bée, tout ouïe. Comment tomber amoureux des langues ? de Alex Taylor
La BBC organisa récemment en consultation avec des milliers de linguistes un concours pour trouver le mot « le plus intraduisible du monde » .Le champion est ilunga de la langue tchiluba parlée au sud-est de la République du Congo. Il désigne une personne disposée à pardonner un affront une première fois, à le tolérer lorsqu’il est commis une deuxième fois mais qui rejette l’idée de pardon si l’affront est commis une troisième fois.



Commenter  J’apprécie          50
alzaia   22 août 2012
Bouche bée, tout ouïe. Comment tomber amoureux des langues ? de Alex Taylor
Tout d'abord, les verbes : sont-ils vraiment aussi nécessaire que l'on croit ? Il existe une langue en Australie, le jingulu, qui n'en dispose que de trois : "venir", "aller", "faire". Tout le reste n'est que simple variation sur ces thèmes. Dormir c'est "aller" vers le sommeil, manger c'est "faire" moins faim, et aimer c'est "venir" vers quelqu'un. . .



"Etre" (...) ce verbe qui nous paraît essentiel est inconnu au Mandarin.



Les Navajos ont décidé qu'il fallait classer les choses selon leur degré d'animation. On est heureux de constater que les êtres humains sont les plus "animés", suivis par les éclairs dans le ciel, les bébés, les gros puis les petits animaux (...) ces classifications influe sur l'ordre de préséance dans le déroulement de la phrase ! Le nom représentant la chose la plus animée prime forcément sur tout le reste et le précède dans l'ordre de la phrase, et ainsi indépendamment des rôles grammaticaux qui sont si déterminants pour nous.



Le Peul parlé dans une vingtaine d'Etats d'Afrique occidentale doit constamment jongler avec pas moins de 24 "genres"...du premier réservé aux êtres humains en passant par celui qui regroupe dans un ensemble qui laisse perplexe les parties du corps, les liquides et puis le sel!



Si je vous demande de montrer par un geste les concepts d'"hier" et de "demain", vous les mettriez probablement derrière et devant vous, sinon à droite et à gauche de vous. Ceux qui parlent mandarin, voient mentalement le temps s'inscrire en une ligne verticale. Pour eux le mois prochain est situé vers le bas, le mois passé vers le haut.





etc, etc etc...





C'est en se heurtant à d'autres langues que l'on se rend compte des limites mais aussi des prouesses et des possibilités uniques de la sienne
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
luocine   05 mai 2010
Bouche bée, tout ouïe. Comment tomber amoureux des langues ? de Alex Taylor
En Gallois, Gath est un chat lorsque son maître est masculin. On imagine la perplexité de l’infortuné félin dès lors qu’il tombe entre les mains d’une maîtresse et qu’il se voit transformé en chath. Ce n’est donc pas si évident pour les habitants d’Aberystwyth d’appeler un chat un chat.
Commenter  J’apprécie          40
luocine   05 mai 2010
Bouche bée, tout ouïe. Comment tomber amoureux des langues ? de Alex Taylor
Ces fioritures ne sont pas sans rappeler la proposition de Jack Lang dans les années 1990, qui essaya de rebaptiser les personnes du troisième âge « les flamboyants »
Commenter  J’apprécie          40
JeanLouisBOIS   08 mars 2014
Quand as-tu vu ton père pour la dernière fois ? de Alex Taylor
Mon homosexualité fait partie de mon être, tout comme le fait d'être grand ou d'avoir des cernes. (p.114).
Commenter  J’apprécie          40
Corboland78   08 juin 2020
Le sang ne suffit pas de Alex Taylor
Ce n’est que du sang. Vous avez dû en voir en quantité, dans ce pays ? Reathel regarda le bandage du Français s’assombrir. – J’en ai vu un peu, admit-il. Le Français lissa son pantalon comme s’il était en train de se pomponner. – N’est-ce pas chose étrange ? Il y a du sang en quantité, et pourtant les hommes le convoitent comme de l’or. Que doit-on en penser ? Qu’un homme ne doit pas pleurer une vie qui est perdue. Pas une femme. Pas un fils. Il y a, après tout, beaucoup de femmes, beaucoup de fils. Le sang coule en abondance, mais ce n’est pas encore assez. Le sang ne suffit pas.
Commenter  J’apprécie          20
luocine   05 mai 2010
Bouche bée, tout ouïe. Comment tomber amoureux des langues ? de Alex Taylor
À Berlin, on ne cherche plus comme dans le passé une femme de ménage, Putzfrau mais une tonique Putzkraft, une puissance nettoyante.



Commenter  J’apprécie          30
Alex Taylor
REMS7858   30 janvier 2015
Alex Taylor
De perruques, de Pluton et des riches qui puent

À part nos sympathiques papillons polyglottes qui constituent un exemple unique, la plupart des autres mots se fondent dans un magma plus confus s’étendant d’une langue à l’autre. Les langues s’écoutent, se scrutent, s’échangent des mots et parfois se rebiffent, se boudent et même se taisent.

Il existe trois sortes de mots intraduisibles. Il y a des mots qui sont si profondément ancrés dans la culture d’un peuple que l’on peut difficilement les en extirper. Il y a des mots qu’une langue est seule à avoir concoctés, pour des raisons qui ne sont pas évidentes mais qui ne peuvent être traduits que sous la forme d’une paraphrase complexe. Puis, et nous allons commencer avec elles, il y a les langues qui trichent !

Certaines langues sont si jalouses de leurs mots qu’elles les tournent de telle sorte qu’ils deviennent impossibles à transposer.

Malgré son apparence alarmante pour les non-initiés, la lexicographie allemande est un jeu de Lego. Prenez le mot jouet justement qui se dit Spielzeug, composé de Spiel - jeu, et de zeug - chose. Et avion, une chose toujours, mais cette fois-ci qui vole, Flugieug. Le résultat est parfois désarmant de franchise. Par exemple pour décrire les petits maux de la vie courante, comme la diarrhée, l’allemand impose l’image très parlante de la Durchfall - littéralement, à travers (durch) puis tomber (fall ). Contrairement aux Français et aux Anglais qui ont recours à l’étymologie grecque plus distancée.

Les Allemands sont passés maître dans l’art d’imbriquer les différents éléments de leur lexique. Regardez l’un des nombreux débats bilingues sur l’histoire allemande dont seul ARTE a le secret, et vous entendrez tôt ou tard quelqu’un évoquer le nécessaire Vergangenheitsbewàltigungsprozess, littéralement “le processus qui permet de venir à bout de son propre passé”. Ce concept est figé en un seul mot.

Certes, le français et l’anglais ne sont pas dépourvus de monstres. Nos “anticonstitutionnellement” et sa variante britannique “antidisestablishmentarialism” font néanmoins pâle figure comparés à de véritables rouleaux compresseurs tels que... Rindfleischetikettierungsüberwachungsaufgabenübertragungsgesetz, une loi préparée récemment par la Bundestag qui concerne la “délégation d’autorité en matière de supervision du processus d’étiquetage des morceaux de bœuf”. Ce mastodonte fut récompensé en 1999 comme “mot de l’année” en Allemagne.

PP. 112-113.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur