AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 53 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Taganrog, Russie , le 29/08/1892
Mort(e) à : Paris , le 28/04/1964
Biographie :

Alexandre Koyré, né Aleksandr Vladimirovitch Koïranskiï (Александр Владимирович Койранский) est un philosophe et historien des sciences français d’origine russe.

Lors de la révolution russe de 1905, il est soupçonné d'avoir participé à l'attentat contre le gouverneur de Rostov-sur-le-Don. Il est arrêté et emprisonné pendant quelques mois. Contraint à l’exil, il quitte la Russie en 1908 pour Göttingen en Allemagne. Il part s'installer à Paris en 1912 pour y étudier l’histoire de la philosophie.

Lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale il s'engage dans la Légion étrangère et en 1916 il combat dans un régiment russe sur le front de l'Est.

En 1920 Alexandre Koyré, désormais citoyen français, revient avec sa famille à Paris où il prépare sa première thèse, soutenue en 1922. Il commence à enseigner à l'École Pratique des Hautes Études (EPHE).

En 1929 Koyré soutient sa thèse d'État et trois ans plus tard l'École Pratique des Hautes Études crée pour lui une chaire intitulée "Histoire des idées religieuses dans l'Europe moderne", qu'il assurera jusqu'en 1962.

En 1950, il publie la "Philosophie russe", en 1955 ses travaux sur les mystiques, en 1957 "Du monde clos à l'Univers infini" et en 1961 "La révolution astronomique".

Ses travaux d’épistémologie et d’histoire des sciences portent sur Galilée ainsi que sur la cosmologie aux XVIe et XVIIe siècles. Il voit dans la naissance de la physique moderne au XVIIe siècle une "révolution scientifique".

En 1965 ses "Études newtoniennes" sont publiées à titre posthume et depuis, plusieurs congrès lui ont été consacrés.

+ Voir plus
Source : fr.wikipedia.org
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

Souvenirs sur Edmund Husserl
Quelques uns des élèves et disciples du philosopheEdmund HUSSERL, maître de la phénoménologie, évoquent sa mémoire. L'émission est enregistrée dans la bibliothèque de l'abbaye de Royaumont, accueillant un congrès consacré au philosophe. Avec les philosophes Hans-Georg GADAMER, Alexandre KOYRE, le père VAN BREDA directeur des archives Husserl de Louvain, Roman INGARDEN, Eugen FINK,...
+ Lire la suite

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
jeanparapluie   03 octobre 2014
Etudes galiléennes de Alexandre Koyré
Remarquons, en passant, qu'il ne s'agit là nullement du problème de la certitude - aucun aristotélicien n'a jamais mis en doute la certitude des démonstrations géométriques --, mais de celui de la réalité ; et qu'il ne s'agit pas même de l'emploi des mathématiques dans la science physique - aucun aristotélicien ne s'est jamais refusé à mesurer ce qui est mesurable et à compter ce qui est nombrable --, mais de son rôle dans et pour la structure même de la science ; c'est- à-dire, nécessairement, de la réalité elle-même.
Commenter  J’apprécie          82
Charybde2   23 mai 2015
La Cinquième colonne de Alexandre Koyré
Le terme « cinquième colonne » est d’origine toute récente. C’est au général Franco – dont ce sera, sans doute, la création la plus populaire et la plus durable – que nous le devrons. C’est lors de la guerre civile espagnole, ou mieux, lors de la contre-révolution espagnole, lors de la marche des armées franquistes sur la capitale, que la « cinquième colonne » vit le jour. « Les quatre colonnes qui s’approchent de Madrid seront, a dit le général Franco, aidées par une cinquième qui s’y trouve déjà. »

L’image frappa la conscience populaire. Le mot fit fortune et se propagea, en traînée de poudre, dans le monde entier. Le terme fut adopté par toutes les langues de la terre. Et lorsque les armées hitlériennes commencèrent leur marche conquérante à travers les pays de l’Europe, et qu’il apparut que – de même que lors de la marche des armées du général Franco sur Madrid – elles y étaient accueillies, soutenues, aidées, par des éléments amis qui y étaient déjà, c’est tout naturellement et, d’ailleurs, avec bon droit, qu’on a appliqué à ces « amis de l’ennemi » l’appellation : « cinquième colonne ».

On ne remarqua point – la connaissance de l’histoire est si peu répandue dans le monde – que si le terme était nouveau, le phénomène social et militaire qu’il désignait l’était beaucoup moins. Ou même, ne l’était pas du tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
steka   07 mars 2013
Réflexions sur le mensonge de Alexandre Koyré
La vérité est donc toujours ésotérique et cachée. Elle n'est jamais accessible au commun, au vulgaire, au profane. Ni même à celui qui n'est pas complètement initié. Tout membre du groupement secret, en a pleine conscience. Aussi ne croira-t-il jamais ce qu'il entendra dire en public par un membre de son propre groupement. Et surtout n'admettra-t-il jamais comme vrai quelque chose qui sera publiquement proclamé par son chef. Car ce n'est pas à lui que s'adresse son chef, mais aux "autres", à ces "autres" qu'il a le devoir d'aveugler, de berner, de tromper. Ainsi, par un nouveau paradoxe, c'est dans le refus de croire à ce qu'il dit et proclame que s'exprime la confiance du membre du groupement secret en son chef.
Commenter  J’apprécie          20
steka   07 mars 2013
Réflexions sur le mensonge de Alexandre Koyré
C'est au mensonge moderne, et même plus étroitement, au mensonge politique moderne surtout, que nous voudrions consacrer quelques réflexions.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   07 février 2016
Études newtoniennes de Alexandre Koyré
Il y a quelque chose dont Newton doit être tenu pour responsable… : c’est la division de notre monde en deux.
Commenter  J’apprécie          30
Acerola13   31 mai 2014
Du monde clos à l'univers infini de Alexandre Koyré
Pour ma part, j'ai essayé, dans mes Études galiléennes, de définir les schémas structurels de l'ancienne et de la nouvelle conception du monde et de décrire les changements produits par la révolution du XVIIe siècle.
Commenter  J’apprécie          20
steka   07 mars 2013
Réflexions sur le mensonge de Alexandre Koyré
Il est vrai également, que ni les états, ni les partis totalitaires ne sont des sociétés secrètes au sens précis de ce terme et qu'ils agissent publiquement. Et même à grand renfort de publicité. C'est que justement -- et c'est en cela que consiste l'innovation dont nous avons parlé plus haut -- ce sont des conspirations en plein jour.

Une conspiration en plein jour -- forme nouvelle et curieuse du groupement d'action, propre à l'époque démocratique.
Commenter  J’apprécie          13
steka   07 mars 2013
Réflexions sur le mensonge de Alexandre Koyré
Si rien n'est plus raffiné que la technique de la propagande moderne, rien n'est plus grossier que le contenu de ses assertions, qui révèlent un mépris absolu et total de la vérité. Et même de la simple vraisemblance.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   20 février 2018
Paracelse de Alexandre Koyré
L’homme a deux corps, un corps sidéral et un corps élémentaire. Il est l’extrait de ce monde créé après les quatre éléments, il est la cinquième essence, la quinte essence.
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean   14 mars 2018
Paracelse de Alexandre Koyré
Nous ne sommes pas nés seulement de notre mère. La terre aussi est notre mère qui pénètre en nous jour après jour avec chaque bouchée que nous mangeons.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Un mot ... un philosophe

philosopher, c'est apprendre à mourir

Montaigne
Rousseau

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : philosophie , philosophe , philosophie antique , philosophie allemandeCréer un quiz sur cet auteur