AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.56 /5 (sur 159 notes)

Nationalité : Liban
Né(e) à : Beyrouth , le 05/02/1967
Biographie :

Homme de convictions, Alexandre Najjar s'est investi pour les causes qui lui tenaient à coeur.
Après avoir étudié au Liban au collège Notre Dame de Jamhour, il se rend à Paris où il suit les cours de droit des universités d'Assas et de la Sorbonne. Cette formation le conduit à se lancer dans une carrière d'avocat, spécialisé dans les domaines de la banque et de la finance. Peu à peu, Alexandre Najjar mobilise ses talents d'orateur pour défendre ses idéaux de justice sur la scène internationale - il donne de nombreuses conférences à travers le monde - et soutenir les richesses de la langue ou de la diversité culturelle, notamment entre la France et le Liban. Il occupe entre autres les fonctions de conseiller du ministre libanais de la Culture et de représentant du Liban auprès de l'Unesco, participe à des manifestations tels les Jeux de la francophonie.
Par ailleurs, il collabore aux rubriques littéraires de plusieurs magazines francophones et lancé L'Orient littéraire, supplément littéraire de l'Orient le jour en 2006. Alexandre Najjar a également publié plusieurs ouvrages, de l'essai ou roman en passant par la poésie, la biographie ou encore le guide pratique. Il écrit des scénarios pour le théâtre et le cinéma, et s'intéresse à la littérature jeunesse.
Son travail et son engagement ont été abondamment reconnus et récompensés, tout particulièrement par sa distinction en tant qu'officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
2020. Le coronavirus sème la mort, paralyse la planète tout entière et met l’économie mondiale à genoux… Bouleversé par cette catastrophe, Gaudens, écrivain confiné, se téléporte en Chine, au Japon, en France, au Liban, en Italie, en Iran, en Espagne et aux États-Unis pour nous restituer des scènes de la tragédie vécue dans ces huit pays. Tour à tour lanceur d’alerte chinois opposé aux mensonges des autorités, passager britannique prisonnier d’un navire de luxe, enseignante parisienne bouleversée par la contamination de sa mère, étudiant en cinéma enfermé à Milan, jésuite libanais révolutionnaire, médecin iranien confronté à un cas de conscience, médecin-éditeur engagé et créatif à Madrid ou encore journaliste américain féru de théories complotistes, Gaudens nous offre un panorama mondial du premier acte de cette pandémie, avec gravité ou dérision, dans ce qu’il dévoile de l’homme, de nos sociétés et de nos dirigeants. DISPONIBLE EN NUMÉRIQUE À 4,99 EUROS Plus d'informations : https://www.lisez.com/ebook/la-couronne-du-diable/9782259304818
+ Lire la suite
Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
Alfaric   04 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
L’imagination aussi est source de savoir.
Commenter  J’apprécie          210
Alfaric   18 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Dans la logique des conquérants et des dictateurs, l’autre n’existe pas. L’autre est une menace.
Commenter  J’apprécie          180
Annette55   12 décembre 2019
Mimosa de Alexandre Najjar
«  Ce n’est pas ma faute si les mots se bousculent.

Il faut faire vite, ou alors je n’en aurai plus le courage . »





Patrick Modiano , « Un pedigree ».
Commenter  J’apprécie          170
Alfaric   05 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Interpréter faussement ou mentir, où est la différence ?
Commenter  J’apprécie          180
Alfaric   28 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Pour comprendre une guerre, il ne suffit pas d’écouter les victimes, encore faut-il interroger les bourreaux.
Commenter  J’apprécie          170
Alfaric   20 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
- Nous avons tout perdu, soupira-t-elle

- Non, répondis-je en secouant la tête. Il nous reste l’honneur.
Commenter  J’apprécie          170
Alfaric   22 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Il vaut mieux rester célibataire que de s’exposer aux caprices d’un époux irascible.
Commenter  J’apprécie          172
Alfaric   01 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Pour la première fois depuis longtemps, Alexandre sentit le doute le gagner. Il n'aimait pas cette sensation : elle lui donnait l'impression de ne pas être encore tout à fait maître de son destin, d'être toujours fragile malgré la gloire et les honneurs dont il s'était couvert. Porté par son ambition, il se considérait comme un héritier d'Achille, un héros divin destiné aux plus hauts faits. Rien, jusque-là, n'avait contrarié ses plans, nul n'avait réussi à tenir tête à sa puissante armée : après avoir traversé l'Hellespont, il avait débarqué en Troade, écrasé Darius III au Granique, occupé toutes les villes côtières de l'Asie Mineure et, à Gordion, en un geste symbolique, tranché le nœud qui lui promettait l'empire de l'Asie. Même la maladie qu'il avait contractée à Tarse, après s'être baigné dans le Cydnus, n'avait pas freiné son élan. Tête basse, les mains derrière le dos, il réfléchissait. Etait-il à l'abri de la défaite ? « Aucun bouclier ne protège des coups du sort », lui répétait sa mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Alfaric   26 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Mon oncle consultait le ciel d'un œil expert. Il suivait la Petite Ourse pour mieux localiser le navire et ne pas s'égarer au milieu de cette mer immense qui donnait l'impression de ne mener nulle part. Il m'expliqua que, la nuit, il prenait pour repère l'étoile polaire — que les Grecs, qui nous en concédaient la découverte, appelaient « Phoiniké » —, toujours située au nord, et, à midi, le soleil qui se trouvait franc sud. Il m'informa aussi qu'il fondait son orientation sur huit vents particuliers, qui soufflaient des quatre points cardinaux. En se référant au soleil ou à l'étoile du Nord, il pouvait aisément identifier le vent et fixer sa route en conséquence. En le voyant scruter le ciel, je ne pus m'empêcher d'admirer mes concitoyens qui, par tous les temps, sillonnaient les avenues de la mer, et la science dont ils faisaient preuve pour apprivoiser les éléments et trouver leur chemin.
Commenter  J’apprécie          140
Alfaric   05 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Nos hommes ne trouvaient jamais leur retraite : ils ne trouvaient jamais le repos que lorsque la mort les emportaient aussi brusquement que la houle. Ils avaient fondé Carthage, Utique, Leptis, Hadrumète, créé des comptoirs sans nombre à Motyé, Tharros, Malaga, Massalia, Ibiza, Hippone, Nora, Sulcis, Karalis, Oea, découvert Huelva, Lixus et Gadès, au-delà des limites du mondes, mais ce n’était pas assez. Ils parlaient avec enthousiasme de terres inconnues, dessinaient des cartes aux contours improbables, rêvaient de peuples sauvages et de mines inexplorées. Ils pensaient qu’il leur suffisait, à chaque traversée, de naviguer plus longtemps que la fois précédente pour atteindre des îles vierges.
Commenter  J’apprécie          140
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur