AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Citations de Alexandre Najjar (93)


BurjBabil   09 septembre 2021
Le syndrome de Beyrouth de Alexandre Najjar
J’aimais les cours d’arabe, de français et d’histoire-géo, mais je détestais les mathématiques et me demandais à quoi pouvait servir le théorème de l’hypoténuse de Pythagore à une jeune fille qui se destinait à devenir avocate ou journaliste, deux métiers qui avaient en commun l’amour des mots et la recherche de la vérité. Mais la guerre me rattrapa et, dans un premier temps, m’empêcha de réaliser mes ambitions. Car la guerre est l’éteignoir des rêves.
Commenter  J’apprécie          250
Alfaric   04 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
L’imagination aussi est source de savoir.
Commenter  J’apprécie          210
Alfaric   18 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Dans la logique des conquérants et des dictateurs, l’autre n’existe pas. L’autre est une menace.
Commenter  J’apprécie          190
Alfaric   05 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Interpréter faussement ou mentir, où est la différence ?
Commenter  J’apprécie          180
Annette55   12 décembre 2019
Mimosa de Alexandre Najjar
«  Ce n’est pas ma faute si les mots se bousculent.
Il faut faire vite, ou alors je n’en aurai plus le courage . »


Patrick Modiano , « Un pedigree ».
Commenter  J’apprécie          170
Alfaric   28 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Pour comprendre une guerre, il ne suffit pas d’écouter les victimes, encore faut-il interroger les bourreaux.
Commenter  J’apprécie          170
Alfaric   22 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Il vaut mieux rester célibataire que de s’exposer aux caprices d’un époux irascible.
Commenter  J’apprécie          172
Alfaric   20 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
- Nous avons tout perdu, soupira-t-elle
- Non, répondis-je en secouant la tête. Il nous reste l’honneur.
Commenter  J’apprécie          170
Alfaric   21 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
[Alexandre] Philippe m’a donné l’ambition, Olympias l’autorité.
Commenter  J’apprécie          161
Alfaric   05 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Nos hommes ne trouvaient jamais leur retraite : ils ne trouvaient jamais le repos que lorsque la mort les emportaient aussi brusquement que la houle. Ils avaient fondé Carthage, Utique, Leptis, Hadrumète, créé des comptoirs sans nombre à Motyé, Tharros, Malaga, Massalia, Ibiza, Hippone, Nora, Sulcis, Karalis, Oea, découvert Huelva, Lixus et Gadès, au-delà des limites du mondes, mais ce n’était pas assez. Ils parlaient avec enthousiasme de terres inconnues, dessinaient des cartes aux contours improbables, rêvaient de peuples sauvages et de mines inexplorées. Ils pensaient qu’il leur suffisait, à chaque traversée, de naviguer plus longtemps que la fois précédente pour atteindre des îles vierges.
Commenter  J’apprécie          140
Alfaric   01 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Pour la première fois depuis longtemps, Alexandre sentit le doute le gagner. Il n'aimait pas cette sensation : elle lui donnait l'impression de ne pas être encore tout à fait maître de son destin, d'être toujours fragile malgré la gloire et les honneurs dont il s'était couvert. Porté par son ambition, il se considérait comme un héritier d'Achille, un héros divin destiné aux plus hauts faits. Rien, jusque-là, n'avait contrarié ses plans, nul n'avait réussi à tenir tête à sa puissante armée : après avoir traversé l'Hellespont, il avait débarqué en Troade, écrasé Darius III au Granique, occupé toutes les villes côtières de l'Asie Mineure et, à Gordion, en un geste symbolique, tranché le nœud qui lui promettait l'empire de l'Asie. Même la maladie qu'il avait contractée à Tarse, après s'être baigné dans le Cydnus, n'avait pas freiné son élan. Tête basse, les mains derrière le dos, il réfléchissait. Etait-il à l'abri de la défaite ? « Aucun bouclier ne protège des coups du sort », lui répétait sa mère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Alfaric   26 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Mon oncle consultait le ciel d'un œil expert. Il suivait la Petite Ourse pour mieux localiser le navire et ne pas s'égarer au milieu de cette mer immense qui donnait l'impression de ne mener nulle part. Il m'expliqua que, la nuit, il prenait pour repère l'étoile polaire — que les Grecs, qui nous en concédaient la découverte, appelaient « Phoiniké » —, toujours située au nord, et, à midi, le soleil qui se trouvait franc sud. Il m'informa aussi qu'il fondait son orientation sur huit vents particuliers, qui soufflaient des quatre points cardinaux. En se référant au soleil ou à l'étoile du Nord, il pouvait aisément identifier le vent et fixer sa route en conséquence. En le voyant scruter le ciel, je ne pus m'empêcher d'admirer mes concitoyens qui, par tous les temps, sillonnaient les avenues de la mer, et la science dont ils faisaient preuve pour apprivoiser les éléments et trouver leur chemin.
Commenter  J’apprécie          140
Aela   13 octobre 2018
Harry et Franz de Alexandre Najjar
Je frissonne. Les nazis ne rechignent pas à punir ceux qui se montrent indulgents avec les otages.
Un geôlier a été fusillé pour "intelligence avec l'ennemi" et l'aumônier Theodor Loevenich démis de ses fonctions et envoyé sur le front russe à cause de "sa trop grande amabilité à l'égard des détenus"!
Commenter  J’apprécie          120
elea2022   28 avril 2022
Harry et Franz de Alexandre Najjar
Suis-je donc devenu une brebis galeuse aux yeux des nazis ? Ou, plus exactement, une brebis saine au milieu des brebis galeuses, ce qui, pour eux, revient au même ?

Page 171.
Commenter  J’apprécie          110
Alfaric   06 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
La lune diffusait sa lumière bleutée sur le portique. Vêtu d’un chiton blanc, d’un léger manteau et d’un bonnet conique, Zénon était assis sur un banc et regardait fixement le ciel étoilé. Il se plaisait bien dans cet état contemplatif, jugeant que le souverain bien consiste à vivre en accord avec la nature – il entendait par là la nature universelle et la nature individuelle qui n’en est qu’un fragment.
Commenter  J’apprécie          110
Alfaric   25 août 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Alexandre inspecta ses troupes avec fierté. Il y avait là la phalange macédonienne, composée de guerriers dévoués et bien entraînés. Leur équipement était léger : ils avaient, sur l'épaule gauche, un petit bouclier de métal appelé pelta et tenaient à deux mains une formidable lance en bois de cornouiller, la sarisse, mesurant vingt pieds de longueur. Face à l'ennemi, ces unités serraient les rangs et avançaient au coude à coude, formant ainsi une citadelle mouvante, hérissée de fer. A leurs côtés, les hétairoï ou compagnons, vêtus de cuirasses et armés d'un glaive courbe, le kopis, d'une courte pique, le xyston, ou d'une javeline nommée dora. Ils étaient coiffés de casques coniques, comparables aux bonnets phrygiens, munis de couvre-joues sur lesquels étaient gravées barbe et moustaches. Le roi admira les Agrianes, munis de javelots dotés de pointes pyramidales en acier, et les hypaspistes qui formaient l’infanterie légère. Ces portes-boucliers étaient équipés d’épées ou de courtes lances, et coiffés de bonnets de peau ou de feutre. De l’ensemble, se dégageait une impression de puissance et discipline.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Achillevi   24 avril 2021
Le roman de Beyrouth de Alexandre Najjar
Je trouvais qu’une femme en maillot perd de son mystère. Une jupe fendue, un chemisier déboutonné, un soutien-gorge qui transparaît débrident l’imagination, excitent le désir. Le maillot de bain est un éteignoir, un rabat-joie.
Commenter  J’apprécie          106
Aela   27 octobre 2018
Les anges de Millesgården : Récit d'un voyage en Suède de Alexandre Najjar
Une armée d'êtres ailés conquiert la ville, au loin, avec sa musique de pierre qui vibre de silence.
En härskara av bevingade varelser besegrar staden i fjärran med en musik av sten som skallar av tystnad.
Agneta Pleijel
Commenter  J’apprécie          100
Bibalice   27 juillet 2018
Harry et Franz de Alexandre Najjar
"-Dans notre travail, monsieur l'abbé, nous nous appuyons tout d'abord sur la rumeur, en partant du principe qu'il n'y a pas de fumée sans feu, puis nous l'étayons par des éléments de preuve réunis par nos soins.
- Et que dit la rumeur dans le cas de Baur ?
- Harry Baur a interprété des rôles de juifs dans plusieurs films, ce qui n'est pas anodin."
Commenter  J’apprécie          100
Alfaric   05 septembre 2015
Phenicia de Alexandre Najjar
Malgré mes rêves d'horizons nouveaux, j'aimais ma cité. Elle ressemblait à un vaisseau immense ancré au milieu de la mer. Depuis des temps immémoriaux, elle pratiquait le commerce, avec l'Egypte, la Perse, Athènes, Juda et les pays d'Israël : elle les fournissait en bois, en étoffes teintées de pourpre, ils lui envoyaient du fer, des aromates et du bétail. On raconte que quand le roi Salomon demanda à Hiram de l'aider à construire le temple de Jérusalem, notre roi lui envoya des navires chargés de bois de cèdre, mais aussi des artisans capables de travailler l'or, l'argent et le bronze. Les maisons royales de Tyr et d'Israël étaient également unies par les liens du mariage : le roi Achab épousa Jézabel, la fille de notre roi, Ittobaal. Mais cette union se termina mal : accusée d'avoir remplacé le culte de Yahvé par celui de Baal, notre princesse s'attira la vindicte des prophètes et fut défenestrée !
Commenter  J’apprécie          100



Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Prisonnier :(

Qui est l'auteur de cette citation : " Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l'étroitesse d'esprit " ?

Bob Marley
Gandhi
Nelson Mandela

12 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , écrivain , roman , musique , série tvCréer un quiz sur cet auteur