AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.25 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Kiev , le 21/03/1889
Mort(e) à : Leningrad , le 21/05/1957
Biographie :

Alexandre Nikolaïevitch Vertinski (Александр Николаевич Вертинский) est l’un des plus grands chanteurs russes du XXe siècle.

En 1913, il donne des petites représentations humoristiques sur des textes de sa composition au petit théâtre de miniature Mamonov à Moscou. Quand éclate la Première Guerre mondiale, Vertinski devient infirmier militaire. De retour à Moscou, Alexandre affirme un peu plus sur scène son personnage de "Pierrot russe".

En 1920, il quitte Sébastopol pour rejoindre les rangs de l’émigration russe. L’errance et l’exil vont durer 25 ans. Au cours d’un voyage en Roumanie, Vertinski devient Grec du nom d’Alexandre Vertidis par un faux passeport.

Il voyage, erre, se perd dans les "Villes étrangères" (titre d’une de ses chansons les plus célèbres). On peut le croiser en Pologne (1923), en Allemagne mais aussi à New York (1934), en Palestine (1933). Il vagabonde, se fait de nouveaux amis, parmi lesquels Marlène Dietrich à laquelle il dédiera sa chanson "Marlène".
Il s’y installe à Paris en 1925 et y reste jusqu'à 1933. Puis Shanghai à partir de 1935 et pour huit ans.

En 1942, Vertinski se marie en secondes noces avec l'actrice d'origine géorgienne Lidya Tsirgvava (1923-2013) et a une première fille, Marianne (1943), suivie d’une deuxième, Anastasia (1944). Plus tard, elles deviennent actrices du cinéma et du théâtre.

En 1943, la troisième demande de retour en Union soviétique du chanteur est acceptée. Il peut enfin reprendre son vrai nom et sa nationalité. Nouveaux succès et plus de trois mille concerts et des tournées qui le font traverser toute l’URSS, jusqu’en Sibérie et en Extrême-Orient.
En 1951, on lui attribue un prix Staline pour l’interprétation du rôle de cardinal dans Le Complot des condamnés de Mikhaïl Kalatozov.

Personnage original, extravagant, mélancolique, tous ses traits se retrouvent dans ses chansons : "Le Nègre violet", "La Steppe moldave", etc.
Très connu en Russie, en France il a également connu un grand succès entre les deux guerres ; il y a eu de nombreuses reprises de ses chansons; en 1998, la chanteuse française Anna Prucnal lui a consacré le spectacle "Anna Prucnal chante Vertinski", dont il a été tiré un disque.
+ Voir plus
Source : Louison Editions
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Musique d'Alexandre Vertinski dont est tiré le titre de son livre : Le nègre violet.
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
nadejda   25 mars 2018
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
LE NÈGRE VIOLET, Alexandre Vertinski



Où êtes-vous à présent ? Qui embrasse vos doigts ?

Où est donc passé Li, votre petit chinois ?

N'avez-vous pas aimé ensuite un portigais ?

À moins que vous ne soyez tombée pour un Malais,



Quand, pour la première fois, je vous ai aperçue,

Votre auto vous emmenait à tire-d'aile dans les rues.

Et je rêve que dans les claques de San Francisco

Un nègre violet vous tend votre manteau.
Commenter  J’apprécie          291
Mimeko   27 mars 2018
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
...Il suffit d'ouvrir la boîte et d'en réchauffer le contenu dans une casserole. C'est ainsi que la confection des repas ne prend que quinze à vingt minutes.

Il est vrai que, de temps à autre, des voix de scientifiques s'élèvent contre ces pratiques, expliquant que l'oxydation de ces boîtes en fer-blanc favorise le cancer et d'autres maladies. Mais les firmes concernées, craignant de voir les ventes s'effondrer, achètent des spécialistes de ces questions qui, dans les pages des journaux, démontrent le contraire avec clarté et précision. La population inquiète s'apaise et tout continue comme avant.

(Aux USA, fin des années 30).
Commenter  J’apprécie          130
Mimeko   21 mars 2018
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
Le printemps pointait tout juste le bout de son nez et nous allions à sa rencontre, le manteau grand ouvert. Sur le mont Batyiev, la neige fondait à peine et de grands amas vitreux et sales, comme des débris d'assiettes, luisaient encore dans les ravins, mais les têtes bleues et blanches des perce-neige affleuraient déjà dans la brume du printemps, les violettes s'empourpraient, et un songe de lilas avançait ses fleurs grises et duveteuses. L'herbe rousse de l'année passée, commençait à peine à reverdir.
Commenter  J’apprécie          130
Mimeko   22 mars 2018
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
Il y avait, à côté de notre maison, le floriculteur Kruger et, en face, le théâtre anatomique. C'est pourquoi la rue sentait les fleurs ou les cadavres.
Commenter  J’apprécie          130
Mimeko   25 mars 2018
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
D'abominables rumeurs circulaient dans le pays sur les frasques de Raspoutine, la trahison des généraux qui occupaient les postes de commandement, sur la mort de soldats sans armes, à moitié nus, sur la fourniture de matériel vicié aux armés, sur les pots-de-vin des intendants.
Commenter  J’apprécie          110
Mimeko   24 mars 2018
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
Il y avait de stricts quotas pour les juifs dans les collèges, comme dans les universités et les instituts techniques. Sans éducation supérieure et sans condition de cens, les juifs ne pouvaient vivre que dans certains quartiers des grandes villes et des capitales. On permettait aussi aux étudiants juifs des écoles de dentistes et des cours de pharmacologie de vivre à Kiev. C'est pour cela que presque tous les jeunes juifs étaient pharmaciens, tandis que ces jolies filles, dont nous étions tous amoureux et à qui nous faisions la cour, étudiaient dans des écoles de dentistes.
Commenter  J’apprécie          100
Mimeko   29 mars 2018
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
Il y avait sans doute environ deux à trois cent mille russes en France. A Paris, nous étions environ quatre-vingt mille. Mais on ne nous voyait pas. Nous nous fondions dans cette ville colossale, comme une goutte d'eau dans la mer. Un an après notre arrivée, nous nous considérions déjà comme de véritables parisiens. Nous parlions français, étions au courant de tout ce qui se passait autour de nous, travaillions partout côte à côte avec des français et les imitions beaucoup.
Commenter  J’apprécie          90
Mimeko   23 mars 2018
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
La cheminée crépitait dans la salle à manger et, derrière les carreaux glacés des fenêtres, que le gel avait couvert d'étranges broderies chinoises, les arbres oscillaient confusément dans le jardin, chenus et velus de givre et de neige.
Commenter  J’apprécie          90
Mimeko   25 mars 2018
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
Pavel Troïtski, un talentueux comique et chansonnier, qui avait un grand succès auprès du public, se produisait en même temps que moi à Kiev. Nous étions amis. Apprenant qu'il était en ville, je me rendis à son hôtel. Il fut très content de ma visite, car la bouteille de vodka avec laquelle il passait habituellement son temps libre n'avait pas de conversation.
Commenter  J’apprécie          80
JeanneLeroy   03 novembre 2017
Le nègre violet de Alexandre Vertinski
– Voyez-vous, cher ami, commença-t-il, pour se marier avec une émigrée russe, il faut d’abord… racheter ses dépôts au mont-de-piété. Et si elle n’en a pas, celles de son amie. Et de un ! Sortir toute sa famille d’Union soviétique. Et de deux ! Payer à son mari un taxi ou une vingtaine de mille d’indemnité. Et de trois ! Les frais de scolarité de son fils à Belgrade, parce que cela fait déjà trois ans qu’ils ne sont plus payés. En voilà quatre ! Ensuite… déposer de l’argent à son nom à la banque. Et de cinq ! Lui acheter un appartement. Six ! Une voiture. Sept ! Une fourrure. Huit ! Des bijoux. Neuf ! Et son chauffeur doit forcément être russe, car c’est un ancien prince. Et il est si gentil. On lui a absolument tout pris sauf son honneur, bien sûr. Après cela… (Il réfléchit…) Après cela, elle vous dira : « Je ne vous aime pas encore. Mais, avec le temps, je m’habituerai à vous ! » Et voilà, continuait-il, en verve, lorsqu’elle se sera enfin presque habituée à vous, vous l’attraperez… avec son chauffeur ! Il s’avérera qu’ils s’aiment depuis longtemps et que vous ne valez pas un clou. Vous êtes un étranger. Vous lui êtes étranger. Et, par-dessus le marché, vous êtes un mufle. Alors que lui, c’est tout de même un ancien prince. Il danse mieux que vous. Il est plus grand que vous. Vous connaissez la suite. Le scandale. Le divorce. Au tribunal, elle ne manquera pas de vous dire : « Tu as peut-être possédé mon corps, mais pas mon âme ! » En revanche, votre chauffeur, lui, il a croqué les deux. Avouez que c’est compliqué, mon ami !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Alexandre Vertinski(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..