AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.77 /5 (sur 64 notes)

Nationalité : Pérou
Né(e) à : Lima , le 19/02/1939
Biographie :

Alfredo Bryce Echenique est un écrivain péruvien considéré, avec Mario Vargas Llosa, comme l'auteur le plus célèbre du Pérou.

Issu d’une famille de banquiers, il est éduqué au sein de la vieille oligarchie de Lima. Après des études primaires et secondaires dans des établissements anglais et nord-américains de la capitale, il est diplômé en droit et obtient le titre de docteur ès lettres à l’Université nationale de San Marcos.

En 1964, il s’installe en Europe et réside en France, en Italie, en Grèce et en Allemagne. Il obtient un diplôme en littérature française classique (1965) et en littérature française contemporaine (1966) à la Sorbonne et, à l'université de Paris VIII (Vincennes), une maîtrise de littérature comparée (1975). Il enseigne à Nanterre, Vincennes et Montpellier. En 1977, il devient docteur ès lettres de l'Universidad Nacional Mayor de San Marcos de Lima.

Bryce Echenique a été aussi professeur aux universités de Yale, universidad de Austin, universidad de Puerto Rico et conférencier ou intervenant au Pérou, Mexique, Vénézuéla, Canada, Puerto Rico, en Italie, Espagne, France, Suisse, Suède, Argentine, Bulgarie, à Cuba et aux États-Unis.

En 2005, il a publié un second livre de mémoires, Permiso para sentir, une œuvre qui dénonce la transformation du Pérou.

L'oeuvre de Bryce Echenique, à cheval entre délire, nostalgie et grotesque, est peuplée de personnages sympathiques qui errent dans un monde labyrinthique, décrits avec humour et ironie créative.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Alfredo Bryce-Echenique : noctambulisme aggrave
Olivier BARROT se trouve dans le salon Agha KAHN du domaine royal d'EVIAN pour présenter le roman autobiographique d'Alfredo Bryce ECHENIQUE, "Noctambulisme aggravé". L'animateur raconte le canevas du roman face à des femmes assises dos à la caméraï

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   12 octobre 2018
Je suis le roi de Alfredo Bryce-Echenique
Il était habitué au système : du lundi au jeudi, quatre jours avec sa mère. Du vendredi au dimanche, trois jours avec son père. [...] Sa mère l'aimait beaucoup le jeudi, parce que le lendemain elle le verrait partir, et son père était très généreux le dimanche, parce que le lendemain, il devrait retourner chez «elle».
Commenter  J’apprécie          303
Bookycooky   26 mai 2016
Un monde pour Julius de Alfredo Bryce-Echenique
Julius,enfoncé dans un divan....suivant des yeux Juan Lucas qui récupérait, sur la commode, un porte-clés en or, des stylos en or, un portefeuille aux initiales en or, si l'on veut, enfin de quoi faire rêver un pickpocket , dommage qu'il n'aille jamais où ils étaient ou, comme c'est logique, vice versa. P.239
Commenter  J’apprécie          240
Bookycooky   24 mai 2016
Un monde pour Julius de Alfredo Bryce-Echenique
Aliaga, un grand de seconde, lui avait fait un croche-pied et poussé au moment précis où il allait marquer un but devant Morales; et puis il l'avait traité de pédé.Et lui il en pleurait de rage mais que faire? s'il le frappait c'était un péché."Pauvre Julius, intervint Susan,prenant un air trés préoccupé.Et qu'as-tu fait?" "Rien.Je lui ai dit que je ne pouvais pas le frapper parce que j'allais faire ma première communion, mais j'ai appelé Bosco qui est mon ami et qui est en troisième, et il lui a cassé la figure."
Commenter  J’apprécie          230
le_Bison   25 août 2015
L'Amygdalite de Tarzan de Alfredo Bryce-Echenique
J'étais tombé amoureux d'elle, de sa peau de pêche bronzée toute l'année, de sa silhouette à vous réveiller un mort, de sa longue et rousse chevelure, de ses sourcils et de ses yeux très noirs à Lima, un soir que je chantais dans une fête à l'université catholique où elle était "Miss Faculté", ou quelque chose comme ça, et moi une sorte de Nat King Cole en espagnol, et à force de viens plus près de moi, plus près, plus près encore, je finis par tant la rapprocher de moi que je n'ai pas encore réussi à l'écarter complètement, bien que plus de mille ans, bien plus encore aient passé depuis ce temps-là, ce qui fait que je crois pouvoir répondre à l'auteur de ce boléro que oui, il semble bien que l'amour existe dans l'éternité.
Commenter  J’apprécie          205
viou1108   11 août 2015
L'Amygdalite de Tarzan de Alfredo Bryce-Echenique
Je m'obstine: si tu restes ferme encore un moment, tu sortiras du tourbillon. C'est quelqu'un qui est sorti d'un tourbillon différent, mais enfin d'un tourbillon, qui te le dit. Je ne suis certainement pas un modèle, mais je ne me sens pas pire que mon prochain. D'ailleurs, tout comme toi, au fond je suis un timide qui se bat, bien que dans mon cas l'affaire s'aggrave parce que depuis quelque temps j'ai remarqué que, un peu prématurément peut-être, je commence à me faire des poils blancs sur les testicules.
Commenter  J’apprécie          191
Bookycooky   23 mai 2016
Un monde pour Julius de Alfredo Bryce-Echenique
L'après-midi ils partaient tous dans la Mercedes et allaient jusqu'à Palomar ou au match de football que vingt-deux métis, avec vingt-deux tenues différentes et toutes sortes de chaussures, même pieds nus, improvisaient sur des terrains vagues au bord de la route. p.81
Commenter  J’apprécie          180
le_Bison   06 octobre 2015
L'Amygdalite de Tarzan de Alfredo Bryce-Echenique
Juan Manuel Carpio, mon amour,

Fatiguée et sans entrain, j’ai marché dans les rues. Un musicien aveugle jouait ‘A kiss is just a kiss’. Le soleil a semblé vouloir se montrer. Et surtout on sent que les rues sont tristes. Ta présence si tendre, si attentive, si patiente me manque terriblement. Alors je suis entrée dans un café pour être avec toi, comme tu as toujours été, comme jamais tu n’as été, comme tu es et comme tu seras.

Ca me déplait de commencer cette correspondance, parce que la correspondance, c’est de la distance et que les mots sont des misérables qui dès qu’on n’y prend garde s’emparent de la situation. Des puissants de merde, qui nous enveloppent. Comme j’aimerais être plutôt enveloppée par ta belle et douce présence d’amour. Dans la simplicité et la gaucherie d’une tasse de café au petit matin.

Je t’aime, tu me manques, je me sens mal, je te serre dans mes bras, je t’adore,

Ta Fernanda.

Commenter  J’apprécie          153
le_Bison   11 décembre 2015
L'Amygdalite de Tarzan de Alfredo Bryce-Echenique
Mais bien entendu, Tarzan, c’est elle, cela a toujours été elle, et maintenant c’est comme si Tarzan venait de découvrir la voracité totale de chaque cellule vivante de la forêt vierge. C’est comme si Tarzan commençait enfin à mûrir, une bonne fois pour toutes, pour s’occuper de ses gosses parmi les frondaisons et les eaux tourbillonnantes et leurs habitants dévorateurs, comme la hyène, ou venimeux, comme la tarentule. Et c’est maintenant comme si Tarzan avait pris conscience d’être l’objet de milles horribles et pervers affûts à la Rambo et que, s’apercevant que son cri dans la forêt n’a pas encore l’énergie suffisante, qu’il manque de férocité ou d’huile de foie de morue, appelez ça comme vous voudrez, il venait de s’inscrire dans un gymnase.
Commenter  J’apprécie          150
le_Bison   16 novembre 2015
L'Amygdalite de Tarzan de Alfredo Bryce-Echenique
Et tu n’ignores pas tout ce qu’une amygdalite peut avoir comme conséquences pour Tarzan en pleine forêt vierge : de se faire dévorer par un lion jusqu’à perdre à tout jamais un honneur, une fierté et des convictions jusque-là très fermes.
Commenter  J’apprécie          160
viou1108   31 août 2015
L'Amygdalite de Tarzan de Alfredo Bryce-Echenique
[...] Mía et moi finîmes par travailler nuit et jour à notre premier projet. Et bien sûr, un jour nous riions comme des fous, et le lendemain nous étions fâchés à mort, pour un oui ou pour un non, ou parce qu'elle essayait d'interrompre, au moins quelques heures, notre séance de travail, je l'accusais de manquer de sérieux, et alors elle me traitait d'esclavagiste, ce à quoi je répondais que moi, ce que je savais faire, c'était gagner ma vie à la sueur de mon front, alors que toi, oligarque de merde, même quand tu es à demi morte de faim tu continues à être née pour être une millionnaire et une grande propriétaire pourrie [...].
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Alfredo Bryce-Echenique (105)Voir plus


Quiz Voir plus

Luis Sepúlveda (1949-2020)

Luis Sepúlveda est né le 4 octobre 1949:

en Espagne
au Pérou
au Chili

8 questions
133 lecteurs ont répondu
Thèmes : chili , chilien , littérature , littérature hispanique , amérique du sud , hispanique , roman , romanciers , opposant politique , pinochet , dictature , exilCréer un quiz sur cet auteur