AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.62 /5 (sur 253 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Alice Scarling est née le premier jour du printemps. Dans sa jeunesse, elle traverse les portes de l’Argonath et dès lors le virus de l’écriture l’atteint chaque nuit.

Plus tard, Alice fait de sa passion pour la littérature fantastique son champ d’expertise : vampires, succubes et loups-garous n’ont plus de secrets pour elle. Elle devient alors l’auteur de la série "Requiem pour Sascha", dont le premier tome "Lacrimosa" a été publié chez Milady en 2014.

Elle se passionne pour l'écriture très jeune, et en fait maintenant son métier à temps plein, depuis qu'elle a commencé sa série "Requiem pour Sasha".
La série devrait se composer de trois tomes, pour l'instant. L'auteur n'est pas encore totalement fixée.

En plus d'être une écrivain, fan de bit-lit, fantasy, fantastique et tout ce qui s'y rapporte, elle est aussi une fan inconsidérée de métal!

Site de l'auteur:
http://www.alicescarling.com

Page Facebook:
https://www.facebook.com/AliceScarling
+ Voir plus
Ajouter des informations

Entretien avec Alice Scarling à propos de son roman Requiem pour Sascha


.

Sascha est l`héroïne de votre premier roman, Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa. Un peu rebelle et quelque peu blasée, il faut un certain temps au lecteur pour l`apprécier. Comment la définiriez-vous ?

Sascha est une fille "paumée". Son histoire personnelle compliquée en a fait une personne peu sûre d`elle qui sait que la moindre faille peut représenter un danger mortel ; alors elle se blinde contre le monde extérieur, fait semblant d`être bien plus assurée que ce qu`elle n`est, ce qui n`est sûrement pas la meilleure façon d`aborder les choses. Elle ne veut pas qu`on puisse percer son armure donc elle se cache derrière ses attitudes rebelles et blasées. C`est une "badass" à la fragilité cachée.


Ce premier tome raconte une histoire de vengeance mais ne se résume pas à cette intrigue. Que cherche Sascha tout au long de ce roman ? Retrouver ses origines ?

Comme je le disais, Sascha est paumée. Paumée au point d`ignorer même ce qu`elle cherche. Elle pense vouloir venger les bonnes sœurs et souhaiter mener une vie normale mais les deux sont incompatibles et elle est incapable de choisir. C`est ce déchirement profond qui la fait avancer, pas toujours dans la bonne direction.
Sans le savoir, ce qu`elle cherche, c`est une sorte de mentor, de « gourou ». Quelqu`un qui lui dise quoi faire et comment, ce qu`elle devrait désirer et la manière de l`obtenir, quelqu`un qu`elle puisse aimer de manière inconditionnelle et qui en retour la protégerait de ce monde de violence et la guiderait sans qu`elle ait à se poser de questions… Elle va donc passer la série à chercher quelqu`un qui pourra tenir ce rôle pour elle. Moi ce que je voudrais, c`est qu`elle finisse par comprendre qu`elle n`a pas besoin de ça, qu`elle prenne conscience de ses forces comme de ses faiblesses et qu`elle parvienne à être son propre guide. Mais c`est un chemin long et compliqué.


Lacrimosa est le titre de ce premier tome de Requiem pour Sascha. C`est un adjectif latin qui signifie "larme" mais c`est aussi une partie d`une partie de la messe de Requiem. Qu`est-ce qui relie ces trois éléments ?

L`histoire de Sascha est une histoire de fin de vie (et peut-être une histoire de renaissance et de rédemption). Et ce qui accompagne la fin de vie, c`est le requiem, la messe des morts. D`où le titre de la série. L`idée m`est venue à l`origine parce que j`ai beaucoup écouté le requiem de Mozart en préparant et en écrivant le premier tome de la série.
Les titres de chaque tome portent le nom des mouvements qui correspondent à la thématique générale du tome concerné. C`est la raison pour laquelle je cite les paroles en début de roman. Pour Lacrimosa, ça donne : « Jour de larmes que ce jour, qui verra renaître de ses cendres l`homme coupable pour être jugé. Épargnez-le, mon Dieu ! Seigneur tout-puissant, accordez-lui le repos éternel. » Je reconnais que c`est un peu cryptique mais, c`est ça qui est bon !
Ajoutez à ça le fait qu`une des faiblesses de Sascha est d`être incapable de retenir ses larmes en toutes circonstances, même quand elle est en colère… Et vous avez tous les liens !


Que ce soit dans le pouvoir de Sascha (elle peut prendre le corps des personnes qu`elle touche) ou dans ses nombreuses scènes de sexe, vous avez écrit un premier roman très sensuel. Considérez-vous ce roman comme érotique ? Est-ce un trait de la Bit-lit qui vous intéresse particulièrement ?

Non, je ne considère pas mon texte comme un roman érotique. La sexualité occupe une part importante dans la vie de chacun d`entre nous. Chaque rencontre, chaque étreinte, est une pierre dans les fondations de notre personnalité. Je ne peux pas imaginer qu`on puisse embrasser quelqu`un ou coucher avec quelqu`un sans que cela laisse une trace d`une manière ou d`une autre sur la personne que nous sommes. Par conséquent, il était logique et indispensable que mon héroïne ait une sexualité visible qui la façonne tout autant que ses autres expériences.
C`est le reste de sa personnalité (son passé au couvent, son pouvoir, son ascendance) qui a déterminé quel genre de sexualité elle aurait.
Ce que j`aime dans la bit-lit, c`est que c`est un genre très complet. J`y trouve tout ce que j`apprécie dans une histoire : de l`action, du surnaturel, de la romance, de l`humour… Mais ce qui m`intéresse surtout dans la bit-lit, ce sont ses héroïnes. Parce que ce sont des filles, des femmes, qui n`ont pas besoin de qui que ce soit pour être des héroïnes. Elles font l`histoire.
Pour schématiser, j`ai grandi avec beaucoup de héros qui menaient l`histoire et libéraient la belle princesse du méchant dragon. J`ai adoré ces histoires. Mais j`ai encore plus adoré celles où quand le héros arrive sur son fidèle destrier, la princesse a déjà maîtrisé le dragon et est partie en vacances. Ou encore celles où la princesse est en fait chevalier. Je ne vais pas me lancer dans un discours féministe (parce que ce serait trop long) mais je pense que la véritable égalité n`existera que quand les filles auront la possibilité de grandir avec des héroïnes qui peuvent être exactement tout ce que sont les héros. Il existe une théorie sur la structure du récit qui explique qu`à partir du moment où votre personnage principal est de sexe féminin, son histoire ne sera pas structurée de la même manière que s`il est de sexe masculin. C`est le genre de choses qui m`énervent au plus haut point. Pour en revenir à la bit-lit, c`est pour moi un genre qui apporte justement ça : des héroïnes qui n`obéissent pas aux schémas imposés, aux codes et aux exigences et qui structurent le récit (ou le démolissent à coup de pied) comme ça les arrange. C`est ça qui me plaît.


Dans sa quête, Sascha rencontre un personnage important nommé Raphaël et dont elle tombe amoureuse. Qu`est-ce qui la séduit chez cet être particulièrement mystérieux ?

Même si elle ne le fait pas consciemment, Sascha cherche quelqu`un qui lui dise quoi faire, comment le faire, qui prenne le contrôle pour elle. Elle est convaincue qu`elle n`est pas à la hauteur pour mener elle-même sa vie. Elle est paumée, autodestructrice, elle sème le chaos autour d`elle… Raphaël de son côté est un maniaque de l`ordre et du contrôle. Tout chez lui est maîtrisé, ordonné, minuté. Il sait où il va, il sait comment y aller, il ne doute pas. Bref, Raphaël est donc exactement ce dont elle pense avoir besoin.
Et puis, il est la seule personne à qui elle n`a jamais pu confier son secret. C`est profondément libérateur pour elle : il est le seul à qui elle n`a pas besoin de mentir, devant qui elle n`a pas besoin de se cacher.


Du titre du roman au groupe de rock dont fait partie Sascha, la musique joue un rôle très important dans votre roman. Joue-t-elle également un rôle important dans votre vie ?

J`ai lu récemment que la musique est la meilleure drogue disponible légalement. Je suis totalement d`accord. J`ai besoin de musique en permanence. Pour lire, pour écrire, pour faire le ménage, pour prendre le métro. Si je n`ai pas de musique, c`est comme si j`étais privée d`oxygène. C`est un incroyable vecteur d`émotions. En quelques minutes, une (bonne) chanson vous raconte une histoire, elle peut vous mettre en colère, vous faire pleurer, vous donner de l`énergie. La musique m`inspire énormément et peut conditionner des scènes entières. J`avais envie de faire partager aux lecteurs cette expérience au maximum, d`où la présence de paroles de chanson par moments dans le roman. J`ai aussi mis une partie de ma playlist d`écriture pour ce premier tome sur mon profil Deezer .
Quand je lis un roman, je lui crée une bande originale aussi. Parfois c`est en décalage complet avec le roman et pourtant d`une manière étrange, dans mon esprit ça s`emboîte et ça crée une expérience de lecture parfaite. Et par la suite, quand j`entends les morceaux correspondants, je me rappelle du roman que j`ai lu, des émotions qu`il m`a fait ressentir…
J`aimerais qu`un jour un/e lecteur/trice m`envoie un message pour me dire : « Pour moi, la BO de Requiem pour Sascha, c`est ça. » (Même si ça n`a aucun rapport avec la BO que moi je lui ai créée.)


La suite de ce premier tome, Dies Irae est prévue pour la fin du mois d`août Dies irae signifie "jour de colère". Peut-on s`attendre à une escalade de violence ? Qu`attend notre héroïne dans cette aventure ?

Pas de spoilers ! Je vous laisse le soin de décrypter : « Jour de colère que ce jour-là où le monde sera réduit en cendres selon les oracles de David et de la Sybille. Quelle terreur nous envahira lorsque le juge viendra pour délivrer son impitoyable sentence ! »
Vu la fin du premier tome, la pauvre n`en attend pas grand-chose. Moi en revanche, je suis très satisfaite de la tournure que ça a pris.


Combien de tomes avez-vous prévu pour cette saga ?

L`arc principal se développe sur trois tomes. Je suis d`ailleurs en train d`écrire le troisième qui devrait être la conclusion du requiem mais pas nécessairement de l`histoire de Sascha. En fait, j`attends de voir où elle va et comment elle va terminer.



Alice Scarling et ses lectures


Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

Je dois dire que je ne me souviens pas vraiment du moment où j`ai eu envie d`écrire. Raconter des histoires fait partie intégrante de ma vie depuis toujours, et depuis que je sais tenir un stylo, j`écris. Alors j`imagine qu`il faut remonter aux contes pour enfants pour trouver l`étincelle originelle. Probablement les frères Grimm.
Plus tard, dans les auteurs "fondateurs", je mets Tolkien, Anne Rice, Isaac Asimov. Des auteurs qui m`ont fait adorer la lecture et dont les univers riches m`ont donné envie de créer les miens.


Quel est l`auteur qui vous a donné envie d`arrêter d`écrire (par ses qualités exceptionnelles...) ?

Ça m`arrive malheureusement beaucoup trop souvent à mon goût mais disons que la dernière fois que j`ai passé plusieurs semaines à remettre ma vie en question, je la dois à George R.R. Martin, notamment pour la complexité de ses personnages.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Je dirais que c`est Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. J`avais dix ans et je lisais tous les livres pour enfants qui contenaient un élément fantastique. C`est là que, mon beau-frère, voyant que j`adorais tout ce qui touchait aux littératures de l`imaginaire, m`a acheté une belle édition illustrée du Seigneur des anneaux. J`ai abandonné la lecture au prologue. Je lui ai dit que j`avais renoncé et il m`a répliqué que je devais m`accrocher. Alors j`ai continué, j`ai tenu bon et à partir de la nuit où je suis arrivée à la bataille du Gouffre de Helm, je n`ai plus jamais quitté la Terre du milieu


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Pour être honnête, je relis rarement les livres. Il y en a beaucoup trop à découvrir pour avoir le temps de revenir en arrière. Je le regrette parfois. Si je pouvais ne faire que ça de mes journées, ce serait bien ! Cela dit, je n`ai pas vraiment besoin de les relire : il me suffit d`écouter la musique qui va avec dans ma tête pour y revenir.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

La honte de ne pas avoir lu un livre, c`est un sentiment dont je me suis débarrassée depuis longtemps. Si j`ai envie de lire un livre, je le lis dès que j`ai le temps. Si je n`en ai pas envie, je n`ai pas à m`en cacher. Les romans sont des rencontres et comme avec les êtres humains, il peut y avoir des rendez-vous manqués, le courant peut ne pas passer, la relation devenir houleuse et la rupture inévitable… Et comme avec les êtres humains, on ne peut pas aimer tout le monde ni plaire à tout le monde.


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

La série Les dossiers Dresden de Jim Butcher. Harry Dresden est magicien et en cette qualité, il aide les forces de l`ordre à résoudre des enquêtes. C`est une espèce de anti-héros un peu loser qui a un passé compliqué et un futur qui s`annonce sombre... C`est de la bit-lit racontée d`un point de vue masculin (fait suffisamment rare pour être souligné), c`est drôle, bourré d`action, et le personnage principal est profondément humain et attachant. Il est plein de failles, il ne réussit pas tout ce qu`il entreprend mais il continue à se battre. L`univers est bien construit, intéressant, on en découvre un peu plus à chaque tome.


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Ok, je vais me faire huer mais, je n`aime pas la littérature classique. J`en ai lu la dose obligatoire à l`école et le simple fait de songer à m`en infliger de nouveau me donne la chair de poule. Bien évidemment, je ne rejette pas tout en bloc et il y a quelques textes classiques que j`ai adorés mais difficile pour moi de porter un jugement sur ce que je connais si mal.


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

« Tant que les hommes respireront et que les yeux pourront voir, ceci vivra et te donnera la vie. » Shakespeare, sonnet 18.
Je trouve que c`est une déclaration d`amour sublime et tellement profonde pour un écrivain.


Et en ce moment que lisez-vous ?

En ce moment, à mon grand désespoir, je ne peux rien lire. Je suis en train d`écrire mon troisième tome et quand je suis en période intensive d`écriture, je dois me refréner sur la lecture. Par manque de temps mais aussi parce que, que je lise un très bon roman ou un très mauvais, je prends le risque de faire revenir mon « éditeur intérieur » par inadvertance. Vous savez, cette petite voix dans votre tête qui passe son temps à tout critiquer ? C`est l`éditeur intérieur. Pendant que j`écris le premier jet, je l`envoie en pension et je ne le rappelle que pour la phase de révisions du manuscrit mais comme il est fourbe, il essaie de revenir quand je lis en faisant des remarques sur les romans des autres et après plus moyen de s`en libérer.



Découvrez "Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa" et "Requiem pour Sascha, tome 2 : Dies Irae "de Alice Scarling aux éditions Milady :




étiquettes

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
florencem   14 août 2014
Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa de Alice Scarling
Dans les films, quand le méchant se lance dans un monologue, les gentils trouvent le moyen de se libérer et de le vaincre. Dans les films.

Dans la réalité, il faut vraiment se farcir le monologue mais la cavalerie ne débarque pas, aucun plan ne se forme, aucune solution n'apparaît.
Commenter  J’apprécie          190
gabrielleviszs   03 septembre 2014
Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa de Alice Scarling
Possessive. Agressive. Son baiser est chargé de tristesse, de douleur et de passion à la fois. Il semble incontrôlable, désespéré. Il passe les mains dans mes cheveux et me retient contre ses lèvres comme s’il avait peur que je m’enfuie.

Après son accès de schizophrénie, cette crainte n’est peut-être pas totalement infondée. Enfin, ce serait le cas si le baiser ne me privait pas de toute volonté. Je suis comme une poupée pendue à ses lèvres. Je n’ai qu’une envie : continuer. Continuer jusqu’à être à bout de souffle. Jusqu’à ce que je ne sache plus comment je m’appelle.

Un violent fracas retentit dans le couloir…
Commenter  J’apprécie          100
Bouvy   08 juin 2015
Requiem pour Sascha, tome 2 : Dies Irae de Alice Scarling
Je prends une profonde inspiration. Il faut que je me reprenne. Tout faire brûler ne m’avancera à rien. Je calme l’incendie intérieur qui nourrit le feu sur mes mains et m’effondre contre le mur. Toute ma vie, je me suis adaptée à ce que mon entourage attendait de moi et au final j’ignore qui je suis réellement. Orpheline, nonne, salope, marginale, princesse cassée, héraut de l’Apocalypse.
Commenter  J’apprécie          100
Earane_Berengere   30 août 2014
Requiem pour Sascha, tome 2 : Dies Irae de Alice Scarling
- J'hallucine ou tu es en train de me citer l'Associé du diable ?

- J'ai suggéré Pacino pour mon rôle. J'aime beaucoup cet acteur, dit-il avec un sourire.
Commenter  J’apprécie          100
gabrielleviszs   03 septembre 2014
Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa de Alice Scarling
Disons que ça a empiré ces derniers jours. Si je croyais en Dieu, j’aurais tendance à penser qu’il a une dent contre moi.

- … on est deux contre un maintenant.

Les derniers mots de Raphaël me tirent de mes réflexions. Je retiens une exclamation et exhale un peu de fumée plutôt que de jouer les vierges effarouchées. Ca fait longtemps maintenant que je ne remplis plus le profil.

Un ange passe pendant que je réfléchis à ce qu'il vient de dire. Faire équipe avec ce fou furieux ne se situe pas vraiment en haut de ma liste de priorités. Cela dit, je crois que je n'ai pas tellement le choix. Si je veux venger Irina et les sœurs, je dois m'attaquer à ce Lazarus et de toute évidence, je ne suis pas de taille toute seule.

Peut-être qu’il vaut mieux avoir le psychopathe au fouet de mon coté.

- Tu as un plan ? je finis par demander.
Commenter  J’apprécie          80
Ptitelfe   06 octobre 2014
Requiem pour Sascha, tome 2 : Dies Irae de Alice Scarling
Un cri rauque s'élève de ma gorge lorsque mon corps explose en milliers de petites particules de plaisir, qui flottent détachées du temps et de l'espace avant de revenir à leur place dans mon corps tendu comme un arc contre le torse de [...]
Commenter  J’apprécie          90
gabrielleviszs   03 septembre 2014
Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa de Alice Scarling
« Mon appartement est vide et froid. J’ai l’impression, d’une certaine manière, que les jours se suivent et se répètent. J’ai déjà joué cette scène. Seule. Effondrée sur le sol de ma chambre. A considérer ma vie et à me demander ce que j’ai fait pour la mériter. Sauf que ce soir, il n’y à pas que la solitude qui me maintient clouée au sol. Il y a la douleur aussi… »
Commenter  J’apprécie          80
Calimero25   17 septembre 2014
Requiem pour Sascha, tome 2 : Dies Irae de Alice Scarling
Luc fouille le sachet, de toute évidence un peu perdu. Je tends la main et il me passe les médocs. Corrisol, Prednisone,Clonazépam, Codéine...Si j'avais eu la force de parler, je lui aurais demandé s'il chasse souvent la sauterelle au bazooka.
Commenter  J’apprécie          80
mimifi12   23 août 2014
Requiem pour Sascha, tome 2 : Dies Irae de Alice Scarling
Il se relève à ces paroles, me rejoint sur le lit et s’allume une cigarette également. Puis, de sa main libre, il attrape la mienne et des flammes jaillissent de nos doigts entremêlés. Je ne recule pas cette fois. Ni à son contact, ni lorsqu’il force mon pouvoir de pyrokinésie à s’éveiller.

— Dis-moi franchement, commence-t-il tandis que les flammes lèchent doucement mon avant-bras sans me brûler, tu te sentais vraiment à ta place avec les humains ?

Les flammes se renforcent soudain, grandissent sur ma main et remontent jusqu’à mon épaule. Il sourit.

— C’est bien ce que je pensais, dit-il avant de me lâcher.
Commenter  J’apprécie          70
Bouvy   02 juin 2015
Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa de Alice Scarling
L’enfer, le paradis… ne sont pas exactement tels qu’on vous les présente à vous humains. Il n’y a pas d’un côté le bien et de l’autre le mal. Nous nous battons parce que nous n’avons pas les mêmes idéaux et que chaque parti veut imposer les siens à l’humanité. Mais crois- moi, il vaudrait mieux pour les hommes que ce soit l’enfer qui gagne. Les anges sont des pisse- froid qui interdisent tout ce qui leur déplaît. Et tout leur déplaît ! Les émotions, l’amour, le sexe, les rires… Si les anges gagnent, les hommes vivront dans un monde aseptisé, bien ordonné, où le moindre écart de conduite sera considéré comme un péché mortel. » Les démons sont pour la liberté. La liberté d’action, la liberté de pensée… C’est un peu chaotique peut- être mais tellement plus… jouissif. J’aime l’amour, j’aime le sexe, j’aime tout ce que ce monde a à nous offrir…
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Bienvenue dans ma petite boutique des horreurs !

La petite Reagan en voit de toutes les couleurs. Aurait-elle perdu la raison ou serait-elle la proie d'un mal plus profond ? Seul le père Karras semble capable de l'aider à affronter ses démons. (roman de William P. Blatty,)

L'esprit du mal
Dimiter
L'exorciste
Legion

10 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : horreur , epouvante , tueur en série , littérature , vampires , zombiesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..