AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 9 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Londres , le 07/06/1831
Mort(e) à : Weston-Super-Mare , le 15/04/1892
Biographie :

Amelia Ann Blanford Edwards (née à Londres le 7 juin 1831, décédée à Weston-super-Mare, Somerset le 15 avril 1892), est une égyptologue, romancière, nouvelliste et journaliste britannique.

Elle fut plusieurs fois vice-présidente de la Society for Promoting Women's Suffrage) de l'époque victorienne, fondatrice en 1882 de la Fondation pour l'exploration de l'Égypte (Egypt Exploration Fund devenu depuis Egypt Exploration Society, EES).

Louant une dahabieh, elle a parcouru le Nil du Caire à Abou Simbel, laissant le récit de ses expériences et observations effectuées lors de son voyage en Égypte dans « A Thousand Miles up the Nile », paru pour la première fois en 1876.

Elle est également célèbre pour ses nouvelles d'inspiration le plus souvent fantastique.

+ Voir plus
Source : wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Danieljean   22 avril 2016
Dans le confessionnal et autres nouvelles de Amelia Blanford Edwards
Arrivé de l’autre côté du pont, je découvris une petite ville très excitée par une Kermess3 qui devait s’y dérouler deux jours plus tard. Tous les habitants avaient envahi les rues ou attendaient devant les seuils de leurs maisons, et les charpentiers peinaient à la tâche, tapant avec enthousiasme sur les planches et les parois qui formeraient les étals et les échoppes tout le long de la rue principale, au milieu de laquelle, dans une rigole de pierre, un ruisselet d’eau étincelante descendait en chuintant. Des enseignes en fer forgé se balançaient devant les portes et, à en juger par les rangées de montres ternies qui pendaient devant les fenêtres des petits salons défraîchis, presque une maison sur deux devait abriter un horloger. Je m’arrêtai devant une fontaine – la traditionnelle fontaine suisse qui crache une eau pure par quatre tuyaux ornementaux et que surmonte le traditionnel chevalier en vieille pierre grise, armé comme pour la parade.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   22 avril 2016
Dans le confessionnal et autres nouvelles de Amelia Blanford Edwards
Je me levai – sans enthousiasme. Comme si je voulais gagner du temps avant de partir, je m’approchai de l’autel pour lire une inscription que je venais de découvrir. C’était une toute petite plaque métallique qui portait un texte en allemand. Je le traduis :



EN SOUVENIR ÉTERNEL

DU

RÉVÉREND PÈRE CHESSEZ

pendant vingt ans, pasteur bien aimé de cette paroisse

mort le 16 avril 1825, âgé de 44 ans

IL VÉCUT EN SAINT ; IL MOURUT EN MARTYR
Commenter  J’apprécie          10
Roseenlivree   05 septembre 2019
Monsieur Maurice de Amelia Blanford Edwards
L'hiver s'attarda longtemps, mais le printemps arriva enfin dans un éclat de soleil. Les brumes grises furent arrachées comme par magie. Les couleurs froides disparurent du paysage. La terre devient fraîcheur; l'air chaleur; le ciel lumière. [...] Jamais plus, durant toutes les années qui se sont écoulées depuis, je n'ai vu de transition aussi étonnante.
Commenter  J’apprécie          10
Sharon   01 avril 2012
Monsieur Maurice de Amelia Blanford Edwards
Est-ce qu'une telle fidélité peut vraiment survivre par-delà la tombe ?
Commenter  J’apprécie          20
bdelhausse   06 février 2014
Monsieur Maurice de Amelia Blanford Edwards
Ce garde, si tu le lui demandais, te dirait qu'il est libre. Il me plaint peut-être d'être prisonnier. Pourtant il est encore moins libre que moi. Il est esclave de la discipline. (p.73)
Commenter  J’apprécie          10
bdelhausse   06 février 2014
Monsieur Maurice de Amelia Blanford Edwards
C'était un sombre après-midi - un de ces après-midi lugubres qui semblent pour le moins cruels de venir au milieu du printemps. (p.87)
Commenter  J’apprécie          10
bdelhausse   06 février 2014
Monsieur Maurice de Amelia Blanford Edwards
C'était quelque chose d'autre que l'amour: c'était de l'adoration. Etre avec lui était une satisfaction sans bornes - être éloignée de lui ressemblait au désespoir. (p. 86)
Commenter  J’apprécie          00
bdelhausse   06 février 2014
Monsieur Maurice de Amelia Blanford Edwards
Un homme mauvais a peur de son ombre, dit gravement Monsieur Maurice. Hartmann n'a vu que le reflet de son crime dans le miroir de sa conscience. (p.126)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Amelia Blanford Edwards (17)Voir plus


Quiz Voir plus

Voyager en chanson

On commence sans surprise... Voyage voyage - Desireless Sur le Gange ou l'Amazone Chez les blacks, chez les sikhs, chez les jaunes Voyage, voyage .....

Sortir de mon home
Dans tout le royaume
Avec des fantômes
Fuir une heure mes mômes

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : voyages , confinement , chansonCréer un quiz sur cet auteur