AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 207 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Mulhouse , 1946
Biographie :

André Bucher, né en 1946 à Mulhouse, est un écrivain-paysan français, un écrivain des grands espaces. Il prolonge la tradition de la nature writing nord-américaine en France. Il vit à la ferme de Grignon, commune de Montfroc dans la Drôme, à 1100 mètres, face à la montagne de Lure, dans la vallée du Jabron.

Dans les années 1960, après un séjour difficile dans un régiment disciplinaire en Allemagne pour avoir été réfractaire au service militaire, André Bucher voyage beaucoup. Il trouve à cette occasion des gagne-pains aussi divers que routier, bûcheron, docker, ouvrier agricole ou encore berger, dans la plus pure tradition beatnik.

Au début des années 1970, il commence à s'intéresser aux balbutiements de ce qui deviendra son métier et sa passion : l'agriculture biologique. De cet engagement naît une action sans précédent : André Bucher a planté près de 20000 arbres en deux ans dont il peut à présent contempler la forêt.

Il vit depuis plus de trente ans dans une ferme à 1100 mètres d'altitude à Montfroc, dans les montagnes au-dessus de Sisteron, où il pratique encore l'agriculture biologique mais s'adonne également à son autre vocation longtemps contenue, l'écriture. Elle lui permet de dire son amour des grands espaces et d'affirmer son ancrage dans les valeurs simples de la vie rurale. Grand lecteur de Rick Bass, de Jim Harrison et des écrivains amérindiens, son écriture est rythmée par le blues, le jazz et le rock'n roll.

Bibliographie

Un court instant de grâce, Le mot et le reste, septembre 2018

A l'écart, Le mot et le reste, 2016

La Montagne de la dernière chance, Le mot et le reste, 2015

La Vallée seule, roman, éditions le mot et le reste, 2013

Fée d’hiver, roman, éditions le mot et le reste, 2012

La Cascade aux miroirs, roman, Denoël, 2009

Déneiger le ciel, roman, Sabine Wespieser, 2007

Pays à vendre, roman, Sabine Wespieser, 2005

Le Cabaret des oiseaux, roman, Sabine Wespieser, 2004, France-Loisirs, 2005, traduction en langue espagnole El Funambulista, 2007, traduction en chinois, 2008

Le pays qui vient de loin, roman, Sabine Wespieser, 2003

Le Juste Retour des choses, poèmes, éditions Saint-Germain-des-Prés, Miroir oblique, 1974

Le Retour au disloqué, récit, publication par l’auteur, 1973

La Lueur du phare II, poèmes, éditions de la Grisière / éditions Saint-Germain-des-Prés, Balises, 1971

La Fin de la nuit suivi de Voyages, poèmes, éditions Jean Grassin, 1970

Bibliographie complète :
http:
+ Voir plus
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Bucher_(%C3%A9crivain)
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
André Bucher est écrivain, paysan biologique et bûcheron. Depuis plus de quarante ans, il vit aux confins de la Drôme et des Alpes de Hau­te-Provence, dans la vallée du Jabron. Dans ce lieu sublime et sau­vage, entre terre et ciel, l’écrivain des grands espaces invente des récits de hautes solitudes, de solidarité, de résistance. En janvier 2012 il publie Fée d’hiver aux éditions Le mot et le reste. Rencontre avec un écrivain d’un territoire. Mars 2019, Fée d'hiver sort en poche.
Podcasts (1)


Citations et extraits (147) Voir plus Ajouter une citation
genou   01 mai 2016
Déneiger le ciel de André Bucher
" Dis papi, elle est où grand-mère ?

- Au ciel.

- Qu'est-ce qu'elle fait au ciel ?

- Je ne sais pas trop. Je crois qu'elle voyage, qu'elle se promène.

- Avec la lune ?

- Oui, si tu veux, avec la lune.

- Et tu la vois la nuit au milieu des étoiles, tout ça...

- Oui, au moins une fois par mois. "

Le petit prenait son temps pour intégrer le fait. Irène, plus vive et plus mature, avait abordé la question à sa manière.

" Dis donc, grand-père ?

- Oui.

Il réalisait que lorsque les enfants vous tenaient, ils ne vous lâchaient pas facilement.

- Et pourquoi la elle disparait une fois qu'elle est pleine ? C'est à cause de grand-mère Mireille ?

David fut pris de court. Il ne sut trop quoi répondre.

- Va savoir. Oui, peut-être qu'elle veut la protéger ou qu'elle n'aime pas que je la regarde trop longtemps.

Marc vint à son secours.

- Moi, je sais. C'est à cause des braconniers. Papa, il dit qu'à la pleine lune ils viennent et tirent plein de coups de fusil.

- Oui, c'est ça, s'empressa d'approuver David. Tu as raison, mon petit loupiot.

- Ils font du bruit et il y a des balles qui se perdent dans le ciel.

- Ils la font tomber ? Irène demanda, soudain inquiète.

- Non, elle se cache juste et lorsqu'elle ressort, comme elle est prudente, pendant un bon moment, elle ne montre que la moitié de sa tête. Depuis tout ce temps, elle a appris à se méfier.

Marc réfléchit encore un peu puis il dit :

- Tu l'aimes la lune, papi ?

- Oui, mais pas autant que ta grand-mère. "

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
cicou45   13 novembre 2013
Le cabaret des oiseaux de André Bucher
"On voudrait tant être aimé pour ce qu'on est - et non pas tel que l'autre désire qu'on soit. C'est l'éternel dilemme."
Commenter  J’apprécie          310
fanfanouche24   18 septembre 2016
Fée d'hiver de André Bucher
J'aimerais tant que ses longues jambes m'emportent, qu"elles me projettent derrière l'horizon, le mystère de ce monde, et qu'on revienne à la nage pour y faire place nette dans la tête. J'esquisserais un soleil clair, à l'interieur.Il battrait doucement contre une falaise, comme la mer, ou un sourire de lumière sur un coeur.

Alors à quoi bon parler? Il existe tellement de voix de par le monde.Des voix qui crient, qui tombent, personne ne les entend. Des mots partout, étranges, indifférents aux cris, aux pleurs, des mots qui tuent les voix. .. (p.28)
Commenter  J’apprécie          270
rabanne   18 octobre 2017
Le pays qui vient de loin de André Bucher
Selon lui, on ne recommençait rien, on pouvait à la rigueur feindre d'ignorer, empiler des jours réflexes, voire se fabriquer une amnésie de fixation. Il se sentait en suspens - comme en hypnose - arrêté dans son élan.
Commenter  J’apprécie          260
cicou45   11 novembre 2013
Le cabaret des oiseaux de André Bucher
"Ce qu'il y a de bien avec les mots : si j'en prends un, il s'explique vite par le suivant. On examine le deuxième, ce qu'il veut dire et cela n'a plus de fin. Un peu comme dans la vie, les mots nous font avancer."
Commenter  J’apprécie          250
cicou45   10 novembre 2013
Déneiger le ciel de André Bucher
"Il se rappela que les indiens Caribou possédaient un vocabulaire varié pour décrire la neige. [...] Cinquante-deux mots au total, s'il se souvenait bien. On devrait en posséder autant pour décrire l'amour."
Commenter  J’apprécie          240
cicou45   11 novembre 2013
Déneiger le ciel de André Bucher
"En définitive, la réalité d'une existence tenait à peu de choses. Deux ou trois dates symboliques, quelques photos, témoins embarrassants, où l'on a l'air en représentation, déguisé quasiment, avant d'enfiler son dernier costume, le cercueil."
Commenter  J’apprécie          230
cicou45   16 octobre 2018
Un court instant de grâce de André Bucher
"_[...] Trop de chagrin. Le drame avec la malheur, une fois réunis, c'est qu'ils aiment la compagnie.

_Ils signifient pourtant la même chose, non ?

_Pas vraiment. Le drame, c'est lorsqu'il survient. Le malheur, c'est quand ça dure."
Commenter  J’apprécie          230
genou   01 mai 2016
Déneiger le ciel de André Bucher
Ses journées se déroulaient, vacillantes, semblables aux bougies d'un gâteau d'anniversaire. Le vent soufflait dessus, l'une après l'autre, mais plus temps passait, hélas, plus il y en avait, qui se rallumaient, têtues et douloureuses, au surgissement de chaque nuit. Si bien qu'à la fin de l'année, il ne restait plus qu'elles. Le gâteau, lui était consumé.
Commenter  J’apprécie          220
rabanne   22 octobre 2017
Le pays qui vient de loin de André Bucher
Le problème n'est pas ce prédateur mais la conception de l'aménagement du territoire. Si la chaîne n'est pas reconstituée, il prélève là où il peut. Et puis, on est si peu nombreux dans ces montagnes. L'espèce en voie de disparition, c'est nous et pas le loup.
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le p'tit bal ....

C'est mon dernier bal ... "J'ai dit à mes copains Y'a un baloche à Sarcelles On va y faire un saut Y aura p't'être des morues Et puis ça fait un bail Qu'on s'est plus bastonné Avec de la flicaille Ou des garçons bouchers C'est mon dernier bal Ma dernière virée Demain dans l'journal Y'aura mon portrait" Indice : Lola

La compagnie créole
Bernard Lavilliers
Renaud
Michel Sardou

16 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , fêtes , françaisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..