AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.62 /5 (sur 186 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Irkoutsk , le 07/10/1965
Biographie :

Après des études de lettres à Irkoutsk, sa ville natale, il part à Moscou suivre les cours du prestigieux metteur en scène Anatoly Vassiliev. Spécialiste d'Oscar Wilde, il enseigne la littérature anglo-américaine à l'Université de Moscou. Il a rédigé des scénarios pour des fictions de télévision, avant de se consacrer pleinement à la littérature.

"Fox Mulder a une tête de cochon", un recueil de nouvelles, a été publié en France 2005.

C'est son court roman : " La Soif", (Actes Sud, 2004), qui l'a fait connaitre en France.

Trois autres de ses romans ont été publiés en France par les éditions Actes sud :
- "L'Année du Mensonge" (2003), paru en 2008,
- "Rachel" (2003), paru en 2010,
- "Les Dieux de la steppe" (2008), paru en 2016.


+ Voir plus
Source : Wikipedia.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   20 novembre 2016
Les dieux de la steppe de Andreï Guelassimov
Aprés, à l'hôpital, un instructeur politique, qui était aussi commotionné , m'a dit qu'à Königsberg, Il y avait un philosophe allemand du nom de Kant qui était enterré là.Et alors ce philosophe disait qu'il est très facile d'être heureux. Il suffit seulement d'en vouloir moins. p. 95
Commenter  J’apprécie          342
nadejda   14 mars 2017
Les dieux de la steppe de Andreï Guelassimov
Des oiseaux qu'on avait tués, il en avait vu des quantités, mais il n'avait jamais eu l'occasion d'en rencontrer qui soient morts comme des gens, de vieillesse ou de maladie. Pourtant s'ils étaient morts tout seuls, ils devaient traîner quelque part. Impossible en effet de tomber du ciel ailleurs que sur la terre. Mais ni à Razgouliaevka même, ni aux alentours, Petka n'avait vu d'oiseaux morts par terre. Seulement des oiseaux tués par les chats ou par une bande de gamins. Par conséquent, ils s'envolaient ailleurs pour mourir. Ou bien, ils ne mouraient pas du tout. p 149
Commenter  J’apprécie          230
Dixie39   22 février 2019
Les dieux de la steppe de Andreï Guelassimov
Debout dans la sépulture d'un de ses camarades, Hirotaro eut la sensation soudain qu'il était lui aussi déjà mort. Il lui semblait toujours que la maladie rendait l'homme meilleur et qu'elle lui était envoyée comme une chance de purification, mais à présent, il sentit que ce n'était pas seulement la maladie, mais aussi la mort qui jouait ce rôle. il ne pouvait pas encore formuler définitivement ce nouveau sentiment, mais le silence des pins, des nuages, des tombes et du sable dans le ravin lui suggérait de façon inexplicable qu'il avait raison.
Commenter  J’apprécie          200
yo   19 novembre 2008
La Soif de Andreï Guelassimov
"Quand je suis arrivé à peu près à mes fins, on a sonné à la porte. Je n’ai pas voulu ouvrir tout de suite parce qu’il était tard, et puis j’ai ouvert quand même. Ca ne pouvait être qu’Olga. Même ma mère, ça faisait six mois qu’elle n’avait pas mis les pieds chez moi. On ne communiquait que par téléphone.

- Excuse-moi, qu’elle a fait, de te déranger à nouveau. J’ai mon Nikita qui fait encore des siennes. Viens me donner un coup de main. Je n’en viendrai pas à bout toute seule.

- Pas de problèmes ! ai-je répondu

J’ai jeté ma veste sur les épaules et je l’ai suivie. J’ai laissé ma porte ouverte.

- Alors comme ça, il y a quelqu’un qui ne veut pas dormir ici ?

Le gamin a sursauté et m’a fixé comme si j’étais un spectre. Ses cubes lui en sont tombés des mains.

- Qui est-ce qui n’écoute pas sa maman ?

Il me regarde sans broncher. Les yeux comme des soucoupes.

- Allez, prépare tes affaires. Puisque tu ne veux pas obéir à ta maman, tu vas venir habiter chez moi. Tu ne peux prendre qu’un seul jouet.

Il reste silencieux, la bouche grande ouverte.

- Lequel on va prendre avec nous ? La petite voiture, ou bien ce bonhomme ? C’est qui, celui-là ? Superman ? Allez, vas-y, prends Superman.

Son regard se reporte sur Olga et il murmure :

- Je vais dormir. Je vais aller au lit tout seul, maman.

- C’est parfait. Tu as vite compris. Si tu recommences encore une fois, je reviens et je te prends avec moi pour de bon.

Arrivé à la porte, Olga m’a retenu :

- Tu veux du thé ? Allons à la cuisine – je viens d’en faire.

- Ma porte est restée ouverte. On ne sait jamais ce qui peut arriver…

- Excuse-moi de toujours t’embêter, me dit-elle alors. C’est que… il n’a peur que de toi… Moi, il ne m’obéit plus du tout.

Je me suis mis à rire. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ninamarijo   03 mars 2017
La Soif de Andreï Guelassimov
La jalousie – un sale truc qu’on n’arrive pas à vaincre. Jamais. Et quels que soient les efforts qu’on fait. Il y a des gens solides qui peuvent surmonter tout ce que vous voulez : ennemis, amis, solitude. Mais la jalousie c’est une autre histoire. A moins de tout simplement s’arracher le cœur de la poitrine. Parce que c’est là qu’elle vit. Sinon, chacun de vos mouvements s’exercera contre vous-même. C’est comme si on se noyait dans un marais. Plus on cherche à se dégager et plus vite on s’enfonce dans le bourbier. Bientôt il n’y a plus que les yeux qui restent à la surface. Ils vous brûlent. Toutes sortes de pourritures se sont déjà engouffrées dans vos narines. Vous pouvez inspirer si vous voulez. De toute façon, il ne vous reste pas plus d’une minute à vivre. Adieu, lumière du jour. Tout était si beau.

Avant que n’arrive cette créature.
Commenter  J’apprécie          150
tamara29   14 avril 2019
La Soif de Andreï Guelassimov
- C’est à cause de toi qu’il ne veut pas partir. Il n’a jamais eu d’élèves comme toi.

Le lendemain, Alexandre Stépanovitch me demanda tout de suite le dessin. Je lui dis que je l’avais perdu, mais il s’est mis à crier qu’il allait me renvoyer à l’école. Alors, je le lui ai montré, et il est resté un long moment sans faire le moindre geste. Il a poussé un soupir et a dit :

- Boria ne m’avait pas raconté d’histoires. Je pensais qu’il disait ça pour me faire plaisir.

Puis il a levé les yeux :

- Donc, en fin de compte, tu sais voir. Tu faisais juste semblant de faire l’andouille.
Commenter  J’apprécie          150
gavarneur   06 septembre 2019
La Soif de Andreï Guelassimov
-Alors, écoute. Attendre – ça veut dire éprouver de la reconnaissance. Simplement être heureux d'avoir quelque chose à attendre. Tu regardes par la fenêtre et tu te dis : « Merci, mon Dieu. Et à tous les autres, merci. Merci au pigeon d'avoir volé. Au chien, d'avoir couru. » Tu as compris ?

-Non.

-Imbécile ! Si tu as de la chance, tu comprendras un jour. Mais, derrière la reconnaissance que tu éprouveras, tu ne te rendras même pas compte qu'il a fallu attendre.

Page 123
Commenter  J’apprécie          150
Eve-Yeshe   30 mars 2019
La Soif de Andreï Guelassimov
e pensais en les regardant : pourquoi ça se passe comme ça pour moi ? Pourquoi il y en a qui brûlent et d’autres qui sont sauvés ? Pourquoi le père que j’avais est-il devenu le père d’autres enfants ? Pourquoi l’homme que je voulais avoir comme père m’a-t-il abandonné pour partir quelque part sur la mer Noire ?



Trop de choses, certainement autour de ce pourquoi, et il était clair que je n’allais pas m’en tirer uniquement avec un point d’interrogation.
Commenter  J’apprécie          150
Renod   25 octobre 2014
La Soif de Andreï Guelassimov
Chez moi, je me suis approché du miroir et je suis resté devant un long moment. J'ai regardé ce que j'étais devenu.

Si seulement Sérioja ne s'était pas trompé et ne m'avait pas laissé cramer dans le véhicule blindé. Mais il pensait qu'il n'y avait plus rien à faire pour moi. [...]

Ça fait que maintenant je n'étais plus bon qu'à faire peur aux gosses.
Commenter  J’apprécie          140
gavarneur   03 septembre 2019
La Soif de Andreï Guelassimov
Comment dessiner l'attente? Une ligne droite illimitée, qui ne s'appuie sur rien? Sur la feuille, il ne reste que le souvenir. Blanc et carré. Mais il pourrait y avoir un dessin. Un chat ou un chien. Ou un enfant et une maison. Mais on a commencé à tracer une ligne. Maintenant on ne peut plus s'arrêter.

Page 109
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature russe

Comment Alexandre Pouchkine (1799-1837) est-il mort ?

suicidé
dans un duel
à la guerre
dans son lit

10 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..