AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 1750 notes)

Nationalité : Ukraine
Né(e) à : Boudougochtch, Leningrad , le 23/04/1961
Biographie :

Andreï Iouriévitch Kourkov (en russe Андрей Юрьевич Курков, en ukrainien Андрій Юрійович Курков) est un écrivain ukrainien de langue russe.

Il a déménage en Ukraine, à Kiev, dès sa plus tendre enfance et y a terminé ses études à l'institut d'État de pédagogie des langues étrangères en 1983.

Enrôlé en tant que gardien de prison à Odessa durant son service militaire, il en profite pour écrire des contes pour enfants.

C'est en 1991 que son premier roman paraît à Kiev, deux semaines avant la chute du communisme.

En 1993, "Le monde de Bickford" est nominé à Moscou pour le Booker Prize russe et l'année suivante "La chanson préférée d'un cosmopolite" gagne le prix de la compétition Heinrich Böll.

C'est son roman "Le pingouin", paru en France en 2000, qui lui apporte le succès, confirmé par ces romans suivants, dont le dernier, "Laitier de nuit", est paru en 2010 en France.

Depuis 1996, il vit en partie à Londres.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
33EME FÊTE DU LIVRE DE BRON 6—10 MARS 2019 HIPPODROME DE PARILLY + LIEuX PARTENAIRES Au fil des grands romans, essais, bandes dessinées, recueils poétiques ou livres jeunesse publiés dans l'année, nombreux sont les auteurs qui explorent les liens entre nature et culture, animalité et civilisation, instinct et normes sociales, urbanité et sauvagerie. De Serge Joncour à Nicolas Mathieu, Prix Goncourt 2018 pour Leurs enfants après eux, en passant par la brillante essayiste Marielle Macé, l'écrivain David Diop ou le grand anthropologue Philippe Descola, cette interrogation sur la part animale se double d'une réflexion profonde sur les enjeux de notre monde contemporain – l'urgence environnementale, la violence sociale, la pauvreté, les migrations – autant de thèmes que la littérature et les sciences humaines permettent d'éclairer et de mettre en perspective. Mais La Vie Sauvage, c'est aussi la vie vivante, électrique, désobéissante, audacieuse et imaginative, cette part de rêve et de poésie, de subversion et d'invention que les livres continuent de porter envers et contre tout. La littérature aussi est une forme de vie sauvage ! Avec DOMINIQUE A · NINE ANTICO DIDIER CORNILLE · GAUTHIER DAVID PHILIPPE DESCOLA · DAVID DIOP · FABCARO · JÉRÔME FERRARI · JÉRÉMIE FISCHER · RAPHAËLE FRIER · CLAIRE GARRALON · PIERRE GUYOTAT · SERGE JONCOUR · ANDREÏ KOURKOV · OLIVIA DE LAMBERTERIE · RÉGIS LEJONC · NICOLAS MATHIEU · LAURENT MOREAU · FRANÇOIS MOREL · JEAN-CLAUDE MOURLEVAT · FRANCK PRÉVOT · VÉRONIQUE OVALDÉ · ATIQ RAHIMI · DELPHINE DE VIGAN · ÉRIC VUILLARD · VALÉRIE ZENATTI. Festival en entrée libre. Programmation complète sur www.fetedulivredebron.com. Suivez la Fête du Livre de Bron : facebook.com/fetedulivredebron twitter.com/FeteBron instagram.com/fetedulivredebron Réalisation : François Leconte/Agence Tintamarre ©2019
+ Lire la suite
Podcasts (10) Voir tous

Citations et extraits (196) Voir plus Ajouter une citation
PiertyM   22 janvier 2015
Le Pingouin de Andreï Kourkov
L'automne est la saison idéale pour les nécrologies. C'est le temps du déclin, de l'affliction, du repli sur le passé. L'hiver, lui, correspond bien à la vie. Il est joyeux en soi, avec son froid vivfiant, sa neige qui scintille au soleil.

Commenter  J’apprécie          340
mariech   17 septembre 2012
Le jardinier d'Otchakov de Andreï Kourkov
Tous les trois vendredis , nous organisons une Retro Party .

Les participants pourront gagner des vacances en Corée du Nord ,

un voyage à Cuba ou une excursion à Moscou

avec une visite nocturne du mausolée de Lénine .
Commenter  J’apprécie          310
PiertyM   26 janvier 2015
L'Ami du défunt de Andreï Kourkov
Je cherchais une issue à l'impasse de mon existence. Mais je la cherchais surtout dans mon imagination. Et voilà que l'issue apparaissait clairement, qui permettrait de sortir non seulement de ma situation mais de la vie tout court. J'avais trop d'amour-propre pour faire un bon suicidé, mais le rôle de victime m'irait comme un gant.

Commenter  J’apprécie          291
Sachenka   22 avril 2017
Le jardinier d'Otchakov de Andreï Kourkov
Les êtres humains, selon leur rapport naturel au monde et à la nourriture, se partagent en deux catégories : les jardiniers et les forestiers. Les jardiniers conçoivent initialement le monde comme un jardin dans lequel il convient de se comporter de manière appropriée, de relever ce qui est ruiné, d'orner ce qui est construit, et de tout maintenir en ordre. Les forestiers, quant à eux, aiment tout ce qui est sauvage, et sont plus aptes à détruire, et à vivre au milieu des ruines, qu'à construire et restaurer. Les forestiers sont plus brutaux, physiquement plus forts et plus endurants. Ils considèrent qu'il est impossible de changer le monde, alors que les jardiniers aspirent sans cesse à l'améliorer. Les forestiers sont plus nombreux parmi les hommes, les jardiniers parmi les femmes.
Commenter  J’apprécie          270
petitsoleil   15 juin 2013
Le Pingouin de Andreï Kourkov
Telles des cases de mots croisés, les fenêtres de l'immeuble d'en face se dessinaient dans la nuit. Elles comportaient de nombreuses lettres.

Victor contemplait ces témoignages de vies ordinaires. Il était triste, mais le silence le réconfortait, et il fut peu à peu gagné par un grand calme, étrange, presque douloureux, comme avant un orage.
Commenter  J’apprécie          260
fbalestas   30 mai 2020
Le Pingouin de Andreï Kourkov
Ne voulant pas le bousculer, il resta encore assis une vingtaine de minutes à méditer sur le passé récent et à envisager l’avenir. Sa vie lui semblait paisible, malgré l’épisode alarmant qui lui avait valu de passer le réveillon terré dans la datcha de Sergueï. Tout allait bien pour lui, du moins en apparence. A chaque époque sa « normalité ». Ce qui, auparavant, semblait monstrueux, était maintenant devenu quotidien, et les gens, pour éviter de trop s’inquiéter, l’avaient intégré comme une norme de vie, et poursuivaient leur existence. Car pour eux, comme pour Victor, l’essentiel était et demeurait de vivre, vivre à tout prix.

Dehors, le dégel persistait.
Commenter  J’apprécie          82
joedi   04 août 2015
Le pingouin et Les pingouins n'ont jamais froid : Texte intégral de Andreï Kourkov
En fait, quand on se rend au cimetière, on se met à penser à la vie. À la sienne ou à celle des autres, peu importe, on pense au sens de la vie. Et ces pensées dévorent le temps, absorbent l'attention.



Les pingouins n'ont jamais froid
Commenter  J’apprécie          220
joedi   05 août 2015
Le pingouin et Les pingouins n'ont jamais froid : Texte intégral de Andreï Kourkov
Tant que l'on y pense et qu'on se pose des questions à son sujet, l'avenir existe.
Commenter  J’apprécie          230
Sachenka   21 avril 2017
Le Pingouin de Andreï Kourkov
"Généralement, ceux qui méritent une nécro ont atteint une position enviable, ils ont lutté pour parvenir à leurs fins, et dans ces conditions, il est difficile de rester pur et honnête. En outre, aujourd'hui, toute lutte se résume à une bataille pour des biens matériels. Les idéalistes fous n'existent plus en tant que classe. Restent les pragmatiques forcenés."
Commenter  J’apprécie          210
diablotin0   02 juillet 2016
Le Pingouin de Andreï Kourkov
A chaque époque sa "normalité". Ce qui, auparavant, semblait monstrueux, était maintenant devenu quotidien, et les gens, pour éviter de trop s'inquiéter, l'avaient intégré comme une norme de vie, et poursuivaient leur existence.
Commenter  J’apprécie          210
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Tolstoï ou Dostoïevski

Dimitri Ivanovitch Nekhlioudov ?

Tolstoï
Dostoïevski

12 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russe , xixème-xxème siècles , romanCréer un quiz sur cet auteur