AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.58 /5 (sur 65 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Manzaneda de Torío, León , le 10/06/1953
Biographie :

Figure littéraire de premier plan, chroniqueur régulier de La Vanguardia et de El Pais, Andrés Trapiello est l'auteur d'une importante œuvre poétique, d'un journal et de six romans, dont D'un vaisseau fantôme (La Table Ronde 1994), Les Cahiers de Justo Garcia ( Buchet-Chastel, 2004, Prix Zepter) et A la mort de Don Quichotte (Buchet-Chastel, 2005).

Son roman Les amis du crime parfait aété récompensé en janvier 2003 par le prix Nadal, le plus ancien des prix littéraires décernés en Espagne.

Son essai consacré à la littérature espagnole pendant la guerre d'Espagne, Les Armes et les Lettres, a paru à La Table Ronde en avril 2009.

Source : amazon.fr, Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Andrés Trapiello : Les cahiers de Justo Garcia
Depuis un café à Madrid, Olivier BARROT s'entretient avec Andrés TRAPIELLO au sujet de son roman intitulé "Les cahiers de Justo Garcia" dont l'histoire se déroule durant la guerre civile espagnole.
Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
kielosa   23 avril 2020
Les cahiers de Justo Garcia de Andrés Trapiello
" La culture, c'est ce qu'il y a de plus important et, avec un peuple correctement instruit, nous n'aurions pas perdu la guerre."



Andrés Trapiello fait allusion à la guerre civile espagnole et la victoire de Franco.



(page 29).
Commenter  J’apprécie          210
ODP31   09 janvier 2020
À la mort de Don Quichotte de Andrés Trapiello
Les proverbes sont, je le pense, la philosophie des pauvres et je m'en remets à eux.

(page 392)
Commenter  J’apprécie          170
mireille.lefustec   05 avril 2015
Plus jamais ça de Andrés Trapiello
On ne peut pas vivre sans se souvenir, mais pour survivre, il faut oublier.
Commenter  J’apprécie          150
Pirouette0001   16 octobre 2016
D'un vaisseau fantôme de Andrés Trapiello
L'expérience me dit aujourd'hui que les larmes d'une femme facilitent souvent les choses. Les larmes d'une femme intelligente les compliquent toujours. Il est difficile d'être à leur hauteur.
Commenter  J’apprécie          110
littleone   01 mars 2015
Plus jamais ça de Andrés Trapiello
J'approuve qu'ils aspirent à la république. C'est aussi mon cas. Seulement ce n'est pas dans les fosses communes qu'il faut la gagner, c'est dans les urnes. (p.213)
Commenter  J’apprécie          100
GribouilleChat   26 décembre 2009
Les amis du crime parfait de Andrés Trapiello
Mon enfer, c’est de ne pas pouvoir écrire un roman rien qu’à moi ; mon purgatoire, c’est de le savoir, et mon pauvre ciel, c’est d’en avoir écrit trente-trois qui ont rendu heureux d’autres que moi. J’ai suggéré à Paco d’allier les deux, le roman policier et le sien. Quel est le rapport entre les chevaliers errants et Cervantès ? m’a-t-il répondu. Moi je ne suis pas Cervantès et, pour faire ce que tu demandes, il faudrait être un génie, ce que je ne suis pas davantage. Ni moi ni personne. Les romans policiers sont cérébraux, alors que le roman procède de la vie, pas d’une équation. Il y a eu de très grands auteurs policiers, mais le messie du genre est encore à naître. (p.290-291)
Commenter  J’apprécie          80
GribouilleChat   26 décembre 2009
Les amis du crime parfait de Andrés Trapiello
Dans les romans de crime parfait, tout commence en général par la découverte inattendue d'un cadavre, puis il faut enquêter pour savoir de qui il s'agit, et qui est l'assassin. Nous, il nous est arrivé l'inverse: nous sommes tombés sur un cadavre à la fin des A.C.P., et en plus, c'était quelqu'un que nous connaissions tous. Il y avait des années que nous cherchions en alchimistes un crime véritablement parfait. En vain. Et maintenant que nous en avons un, il ne nous sert à rien, parce que nous ne pouvons pas faire participer les autres à notre découverte. (p.362)
Commenter  J’apprécie          60
Pirouette0001   14 octobre 2016
D'un vaisseau fantôme de Andrés Trapiello
Les vacances de Noël commençaient dans deux semaines. Il restait peu de temps pour organiser la première grève, celle qu'on déclenchait invariablement aux alentours de ces dates et qui était, il faut dire, la plus facile à réussir, car elle ne compromettait personne et assurait à tous des vacances anticipées.
Commenter  J’apprécie          60
stef6534   28 janvier 2015
Plus jamais ça de Andrés Trapiello
Nous avons transformé les livres d'histoire en fictions et devons maintenant recourir à la fiction pour raconter l'Histoire. Etrange paradoxe. Une chance qu'il nous reste le roman...La littérature doit prendre de la hauteur, or, mon récit ne parvient pas à s'extraire de l'Histoire, et je m'embourbe inéluctablement dans les faits, quand je voudrais les traverser et les laisser derrière moi.

Commenter  J’apprécie          50
missmolko1   11 décembre 2016
Heureux comme jamais de Andrés Trapiello
Nous devisâmes minutieusement de nos séparations respectives, ce que je devrais dire à Augustin, ce que Max devrait dire à Cathy et comment nous réussirions enfin à vivre tous les deux sans qu'on nous soupçonne de quoi que ce soit, sans faire de mal inutilement.

"Tu crois qu'on va passer notre ainsi ? lui demandai-je un jour, déprimée. A nous cacher de la terre entière pour que personne ne nous voie, ou pour ne voir personne?

- Le jour de ton arrivée à Constanza, répondit Max, j'ai pris un couple d'aveugles en photo. Ils n'avaient aucun besoin du monde qui les entourait. Quand ils se regardaient sans se voir, ils diffusaient une lumière qu'eux-même ne percevaient pas. Le monde ne nous verra plus quand nous cesserons de le voir et ceux qui nous regarderont avec pureté ne verront que notre pureté.
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Luis Sepúlveda (1949-2020)

Luis Sepúlveda est né le 4 octobre 1949:

en Espagne
au Pérou
au Chili

8 questions
94 lecteurs ont répondu
Thèmes : chili , chilien , littérature , littérature hispanique , amérique du sud , hispanique , roman , romanciers , opposant politique , pinochet , dictature , exilCréer un quiz sur cet auteur
.. ..