AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.38 /5 (sur 52 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Barcelone , le 09/05/1949
Biographie :

Andrés Martín Farrero, dit Andreu Martín, est un romancier, bédéiste et scénariste espagnol d'origine catalane.

Connu en Espagne pour ses bandes dessinées, il l'est surtout en France pour ses romans noirs parus en Série noire et pour la série des Flanagan, romans jeunesse écrits en collaboration avec Jaume Ribera.

Diplômé en Psychologie de l'Université de Barcelone en 1971, il n'exercera jamais dans ce domaine au profit de l'écriture de scénario de bandes dessinées. Dès 1965, il imagine, avec Edmond Ripoll aux dessins, la série de science-fiction Fantasia S.A., parue en français sous le titre Fantasia et Cie dans les dix premiers numéros de la revue Antarès.

Outre son activité de bédéiste, Martín se fait un nom dès 1969 dans la littérature d'enfance et de jeunesse avec "Vampire malgré moi" (1969), et plus tard avec "La Sardine" (No demanis llobarro fora de temporada, 1987), ce dernier roman amorçant la série de l'adolescent détective Flanagan, son personnage le plus célèbre, dont les aventures ont été traduites en plusieurs langues. "La Sardine" a obtenu le prix national de la littérature pour enfants et jeunes en 1989.

À partir de la fin des années 1970, Andreu Martín publie un grand nombre de romans policiers, dont plusieurs ont reçu des prix notamment "Prothèse" (Pròtesis, 1979) - prix "Circulo del Crimen" en 1980. En 1989, "Barcelona Connection" reçoit le prix "Hammet" de l'Association Internationale d'Écrivains Policiers.

Homme de théâtre et fin dialoguiste, il est l'auteur de trois pièces pour la scène et touche à l'occasion au cinéma. Il est le scénariste de deux films réalisés par Fernando Colomo.

Époux de la dessinatrice argentine Mariel Soria, il réside à Barcelone.
+ Voir plus
Source : http://www.livres-a-gogo.be
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (1)


Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
belette2911   23 mai 2017
Société noire de Andreu Martin
Tant que je suis vivant, la mort n’existe pas, et quand la mort arrivera, je ne serai plus là.
Commenter  J’apprécie          132
asphalte   01 septembre 2016
Société noire de Andreu Martin
J’avais approché Pei Lan pour la première fois il y avait longtemps déjà, à la demande de Cañas. Il voulait des informations sur monsieur Soong et je connaissais Cheng, un type qui conduisait des camions pour lui ; on le surnommait King Kong parce qu’il avait l’air d’un gorille. C’était Cheng qui m’avait dit que Soong avait une fille, une étudiante complètement déjantée, dont son père avait ras le bol parce qu’elle se foutait de l’ancestrale autorité patriarcale, et qui s’était occidentalisée à mort, avec des piercings, des tatouages et des mèches de couleur. « On dirait une Japonaise », m’avait dit Cheng avec mépris. Lui, dealer, amateur de prostituées et voleur, déplorait que les jeunes ne respectent plus rien de nos jours. Les Chinois arrivaient ici dans le but de réussir, ils ouvraient un commerce et travaillaient sans relâche, vingt-cinq heures par jour, mais pendant ce temps leurs enfants grandissaient, livrés à eux-mêmes, devenaient des bananes – jaunes dehors, blancs dedans – et ils étaient incapables de parler chinois. Pei Lan, par exemple, devait se rendre trois fois par semaine dans une école de langues de la rue Roger de Lluría pour y apprendre le mandarin auprès d’un professeur catalan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MissSherlock   21 octobre 2016
Société noire de Andreu Martin
Au petit matin, sous une pluie qui tombe sans répit depuis le dimanche, on sécouvre une tête de femme sur le toit d'une Lexus garée rue Joan Güell, dans le quartier de Sants.

Une tête volumineuse, les chairs flasques, les joues affaissées, un double menton évoquant un goitre, des lèvres entrouvertes et épaisses, un œil ouvert et une paupière tombante, des cheveux clairsemés collés au crâne, le tout d'une couleur céruléenne, irréelle.
Commenter  J’apprécie          50
belette2911   23 mai 2017
Société noire de Andreu Martin
— Et les gouvernements savent qu’il n’y a pas de commerce plus lucratif que celui de la peur. Une population terrifiée, c’est une population soumise… Sans parler des entreprises de sécurité privée, qui en retirent également des bénéfices. La peur vient du pouvoir, mais elle génère de la violence, et les plus faibles réagissent en attaquant.
Commenter  J’apprécie          50
BVIALLET   19 juin 2012
Prothèse de Andreu Martin
Et pourtant elle était belle la Pilar. Et elle lui en avait manifesté de la reconnaissance ! Elle travaillait comme danseuse au Molino et sans lui, elle aurait fini comme entraîneuse à la Bodega Bohemia, ou à tailler des pipes dans le Barrio Chino, car elle bougeait son cul avec autant de grâce qu'une bourrique chargée de foin, pauvre pomme. Mais elle avait un corps fait au tour, avec des seins comme des soleils et des jambes, il fallait voir ça. Et puis, un caractère fantastique, toujours souriante, affectueuse, toujours prête à déconner aussi, elle racontait les blagues comme personne. Etre et avoir été ! Une vraie serpillière, à présent ! Bouffie comme une vache, avec un regard vitreux et des poches sous les yeux, elle aussi. Mais quel âge peut-elle bien avoir maintenant ? Elle a cinq ans de moins que toi et on dirait ta grand-mère.
Commenter  J’apprécie          30
belette2911   23 mai 2017
Société noire de Andreu Martin
— Et la peur pousse nos gamins à se chercher, à se regrouper en bandes, à s’armer et à foncer. Alors les maras arrivent, déjà bien structurées, et leur montrent comment s’y prendre. Des gamins de onze ans appartiennent aux maras d’ici ; beaucoup d’entre eux sont nés ici, de parents catalans. Ils adoptent les tatouages, le langage par signes, les clins d’œil, l’idéologie, la légende, la façon de s’habiller. Ces baggys, qui sont à la mode, ils viennent des prisons, là où on leur retire leur ceinture pour empêcher les types de se pendre. Les prisonniers se distinguent par leurs tatouages, et maintenant tous les gamins les imitent, comme s’ils se sentaient attirés par la marginalité, comme s’ils voulaient se mettre eux-mêmes hors-jeu, comme s’ils s’identifiaient à ceux qui n’ont aucun avenir et doivent se débrouiller seuls.

— Et ils finissent par sombrer dans la délinquance, conclut Montse.

— Ils commencent par là, précise Víctor. Et ils vont plus loin.
Commenter  J’apprécie          10
belette2911   23 mai 2017
Société noire de Andreu Martin
— De la misère, dit-il comme une sentence. Des ghettos, où les pauvres n’ont aucune issue valable. Tu as dû entendre dire que, au Guatemala, au Salvador, au Honduras, les riches sont très riches et les pauvres, très pauvres ? Eh bien, dans leur cas, pauvre, c’est extrêmement pauvre. Tu n’imagines pas. La misère la plus absolue, la faim, la vie dans la rue. Ils n’ont pas accès aux études, et ils n’ont aucun espoir de travail non plus. On appelle ça des desperados, aux États-Unis. Et surtout, ils sont remplis de rancœur, ils sont chargés de haine, ils savent qu’ils n’ont rien à perdre. Qu’ils sont nés en ayant déjà tout perdu. Ils viennent de quartiers imprégnés d’un machisme sauvage, où les hommes engrossent les femmes et se désintéressent de leurs enfants, car ils ne peuvent pas s’en occuper non plus, ils n’ont pas de quoi les faire vivre.
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLET   19 juin 2012
Prothèse de Andreu Martin
Avant trois heures du matin, en dehors des Ramblas et des ruelles voisines, Barcelone est une ville abandonnée, déserte. Les habitants restent chez eux, à regarder la télévision. S'ils sortent, c'est qu'ils ont un but : le cinéma, le théâtre, une soirée dansante... Il est rare que les gens sortent dans la seule intention de faire une promenade. Ceux qui veulent simplement se dégourdir les jambes, ou prendre un verre en regardant le spectacle de la foule, se retrouvent sur les Ramblas, noires de monde à toute heure du jour ou de la nuit. Les Barcelonais recherchent la foule, de préférence sur cette artère qui draine à peu près toute la population de la ville. Tous en choeur à jouir du même spectacle, celui des autres. 
Commenter  J’apprécie          10
belette2911   23 mai 2017
Société noire de Andreu Martin
— C’est comme une multinationale qui crée des franchises. Ils ont créé la marque MS [mara Salvatrucha] et la répandent partout dans le monde. Et puis, ne t’y trompe pas, on ressemble de plus en plus aux pays d’Amérique latine, et ça ne va pas s’arranger. Les gamins, y compris ceux de la classe moyenne, se rendent compte qu’ils n’auront pas le même niveau de vie que leurs parents. Ils ne sont pas aussi protégés que nous l’avons été. Ils vont devoir se remuer, bosser beaucoup plus dur toute leur vie, dès maintenant. Une vie de compétition permanente, à jouer des coudes, avec pour perspective des universités toujours plus chères et toujours moins de travail. Les jeunes ont peur, et la peur génère de la violence.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   07 novembre 2016
Société noire de Andreu Martin
Il y a cinquante ans, tout le monde fumait. Et il n'y avait pas autant de gens qui mouraient du cancer. Aujourd'hui, beaucoup de monde en meurt, mais ce n'est pas seulement à cause du tabac. C'est à cause de ces saloperies qu'on mange, les colorants, les additifs, les graisses ajoutées, les OGM et toute cette merde. Et de la fumée empoisonnée qui sort des pots d'échappement. C'est ça qui provoque la plupart des cancers, mais l'industrie alimentaire est très puissante : même si on nous persuadait de manger sainement, on ne pourrait pas, et comme on ne va pas rester sans manger ni conduire nos petites voitures polluantes, ils s'entêtent à tout mettre sur le dos du tabac.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Flanagan de luxe" d'Andreu Martìn et Jaume Ribera.

Quand commence l'histoire ?

en juin
en juillet
en aout

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Flanagan de luxe de Andreu MartinCréer un quiz sur cet auteur

.. ..