AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.69 /5 (sur 44 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Andrew Kaplan est un auteur de thrillers américain dont les livres sont traduits dans 20 langues. Il a également écrit Golden Eye, une des aventures de James Bond au cinéma. Il a été journaliste, correspondant de guerre, a servi dans l'armée américaine et dans l'armée israélienne. La CIA a tenté de le recruter à plusieurs reprises.

Ajouter des informations
Bibliographie de Andrew Kaplan   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Darlic   09 août 2018
Homeland : La traque de Andrew Kaplan
Rabbit, un ancien marine dont la boule à zéro laissait apparaître un duvet blond, indiqua à Carrie et à Virgil leur place dans le deuxième convoi et leur zone de tir. Rangée du milieu, côté droit pour Carrie.

- Qu'est ce qu'il faut surveiller en priorité ? demanda-t-elle à Rabbit.

Ce n'était pas la première fois qu'elle empruntait cette route, mais visiblement la situation avait empiré.

- Tous les véhicules qui ne gardent pas leurs distances. Tout et tout le monde, les femmes, les enfants, un tas d'ordure suspect. Si quelqu'un approche trop près vous criez : "imshi !" ça veut dire.

- Je sais ce que ça veut dire.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   29 août 2013
La trahison du scorpion de Andrew Kaplan
Le problème quand on s’introduisait par effraction chez quelqu’un, c’est qu’on ne savait jamais sur quoi on allait tomber.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   24 février 2014
Homeland : La traque de Andrew Kaplan
Ça passe ou ça casse. Et au Moyen-Orient, être une femme n’est pas une excuse. Si tu merdes, si tu déconnes, t’as une chance sur cent d’en réchapper. Et même si tu t’en sors vivante, t’es définitivement grillée. Beyrouth a l’air civilisée, comme ça – plein de boîtes de nuit, de jolies femmes en vêtements griffés, des restaus de luxe, les gens les plus sophistiqués de la planète –, mais il ne faut pas s’y fier, c’est toujours le Moyen-Orient. Un seul faux pas et ils auront ta peau – avant de retourner faire la fête.
Commenter  J’apprécie          30
BlackKat   27 mars 2015
Homeland : La traque de Andrew Kaplan
- Bienvenue à la CIA, la vraie, dit Virgil avec une moue sarcastique.

Il nourrissait le mépris typique des hommes de terrain pour les bureaucrates de Langley.

- Pas besoin d'ennemis, on a déjà un nid de scorpions à domicile. (...)
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   29 août 2013
La trahison du scorpion de Andrew Kaplan
Nous ne savons rien. Mais c’est peu probable. C’est sûrement un pseudonyme destiné à brouiller les pistes. La vérité, c’est que nous n’avons qu’une empreinte vocale pour nous guider.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   29 août 2013
La trahison du scorpion de Andrew Kaplan
La plupart des clients étaient des gens entre deux âges. Des hommes en costard, aux tempes grisonnantes ; des femmes d’un certain âge, mais bien conservées. On les aurait crus sortis des années 1990, à l’époque où le café était le lieu de prédilection des politiciens, des journalistes et des espions.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   29 août 2013
La trahison du scorpion de Andrew Kaplan
Un jour qu’un des leurs demandait à Koenig quelle était la meilleure façon d’obtenir des renseignements fiables, il avait répondu : « Pour cela, le seul moyen est de remonter à la source. »
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   24 février 2014
Homeland : La traque de Andrew Kaplan
Avec son maquillage et ses longs cils, elle avait un look d’enfer. C’était la nature qui la rendait si séduisante, parce que la nature n’avait qu’un objectif : la procréation... elle était belle, aucun homme ne lui résisterait, aucun. La seule idée qu’elle pouvait conquérir tous les hommes de la terre si ça lui chantait, que c’était elle qui décidait, agissait comme un aphrodisiaque. Elle n’avait qu’à les laisser s’approcher, ils la suivraient comme des toutous. La nature.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   29 août 2013
La trahison du scorpion de Andrew Kaplan
Il n’y a pas de foi pour celui qui ne fait pas confiance, et pas de religion pour celui qui ne tient pas ses promesses.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   24 février 2014
Homeland : La traque de Andrew Kaplan
Ta vie sexuelle ne me regarde pas, mais ici, si t’as pas envie que tout le monde s’en mêle et si tu veux éviter les mains baladeuses, il vaut mieux laisser croire aux mecs que tu appartiens déjà à un mâle. C’est comme ça qu’ils raisonnent : on touche pas à la propriété d’autrui, c’est un tabou plus fort que le viol. Avec l’alliance, t’as le choix, au moins.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Pouah ! Ça puir ... 😫 🦨

Tout a commencé quand le gars Dédé a débouché ses flacons !

son eau de toilette est à vomir ...
il s'est déchaussé ...
il a enlevé son marcel ...

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : argot , odeurs , associations d'idées , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur