AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.19/5 (sur 188 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Boston, Massachusetts , 1991
Biographie :

Andrew Ridker est un écrivain américain.

Son premier roman, "Les altruistes" ("The Altruists", 2019), a été traduit dans plus de vingt-cinq pays et a été sélectionné pour le prix du Meilleur livre étranger. "Hope", son deuxième roman, sort en 2023.

son site : https://www.andrewridker.com/

Ajouter des informations
Bibliographie de Andrew Ridker   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Entretien avec Andrew Ridker


Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
- Etre féministe, ça ne veut rien dire. Tu le sais, ça ?
Même chose pour sioniste, écologiste, communiste, anarchiste… Eh ouais. Vois-tu, il y a des ismes, mais les istes, c'est de la foutaise. Les gens ne sont pas des idées, Maggie. Les gens ne sont pas des positions, Les gens sont des gens.
Des besoins, des pulsions, des actes. C'est ça les gens. Ils sont imparfaits. Centrés sur eux-mêmes. Ils s'efforcent d'éviter les coups.
Commenter  J’apprécie          442
L’un des dangers des déménagements, songea-t-il, c’est de découvrir qui sont ses amis.
Commenter  J’apprécie          273
À partir d’un certain niveau de revenu, on avait du sang sur les mains. On ne s’en mettait pas plein les poches sans exploiter quelqu’un. Dans toute grande entreprise, il y avait des perdants, de grands perdants. Les pauvres. L’environnement.
Commenter  J’apprécie          240
Selon l'analyse d'Arthur, le succès de la visite de ses enfants dépendrait de la formule suivante :
(P + N) (1/2 E) + R = A
où P = Pitié, N = Nostalgie, E = Excuses, R = Regrets et A = Argent, ou Acquittement des arriérés.
Il commença par N. Il chercha des peluches, des doudous, des albums photo, des objets chargés de souvenirs qu'il dispersa telles des mines à travers la maison. En guise de touche finale, afin d'éveiller la pitié, il rassembla les trois lettres de relance de la banque et disposa la première sur le plan de travail de la cuisine…
Commenter  J’apprécie          140
- Je vais vous poser une question, dit le supérieur. Répondez honnêtement. Développez-vous ce projet parce que vous pensez qu’il pourrait répondre à un vrai besoin ? Ou le développez-vous pour avoir quelque chose à développer ?
Commenter  J’apprécie          132
Il prenait du retard dans les échéances de remboursement. Ce détail n'avait pas échappé à sa banque, qui jouait avec l'évaluation de sa solvabilité comme un gamin de dix ans avec son pénis : avec curiosité, et par plaisir.
Commenter  J’apprécie          120
Elle ne voulait pas avoir cinquante ans, pas plus qu'elle ne voulait subir les maux de dos, les sautes d'humeur et la perte de densité osseuse que son corps lui offrait en cadeau d'anniversaire. Elle se rendit compte, en regardant la banderole déchiquetée par terre, que depuis un quart de siècle, elle ne s'occupait que des autres. Ç'avait d'abord été son père suite à son attaque, puis sa mère suite à la mort de son père, puis Scott pendant ses études de médecine et ses enfants depuis leur naissance. Elle se dit qu'il était temps qu'elle pense à elle et s'inscrivit à un atelier de poésie dirigé par Theresa Dunne.
Commenter  J’apprécie          80
Depuis le début de son adolescence, Scott possédait la rare capacité - un super-pouvoir, une béquille - de se détacher de toute circonstance menaçant sa tranquillité. Son père travaillait pour le ministère des Affaires étrangères, et au gré de ses mutations, la famille avait vécu à Chicago, à New Delhi puis à Washington. Scott ne restait jamais plus de deux ans dans la même école et il avait compris très tôt que nouer des amitiés, c'était faire et cultiver son propre malheur. Les déménagements empêchaient également sa mère d'avoir des confidentes de son âge. Alors Marjorie venait presque chaque soir dans sa chambre et s'asseyait au bout de son lit pour lui décrire avec force détails glaçants la consistance de ses selles ou la charge érotique qu'elle ressentait quand elle roulait sur du gravier à bicyclette. Coincé dans l'obscurité sous un pesant édredon, Scott s'échappait par la trappe de son esprit.
Commenter  J’apprécie          41
(...) des nuages dignes d'un tableau de la Renaissance confisquaient les dernières lueurs du jour (...)
Commenter  J’apprécie          60
Depuis la mort de Francine, Ulrike avait cessé d'être « l'autre femme ». Elle était désormais la femme. Il savait qu'il était en couple avec elle car il avait commencé à lui mentir sur ses allées et venues.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Andrew Ridker (254)Voir plus

¤¤

{* *} .._..