AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.43 /5 (sur 175 notes)

Nationalité : Islande
Né(e) à : Reykjavík , le 14/07/1973
Biographie :

Andri Snær Magnason est né à Reykjavík en 1973. Poète, dramaturge, essayiste, nouvelliste remarqué très tôt, il est aussi l’auteur d’un livre pour la jeunesse, les Enfants de la planète bleue (Gallimard, 2003), traduit en vingt-six langues.
LoveStar est son premier roman. Il a déjà été publié en Allemagne et aux États-Unis.
Il réalise en 2010 un documentaire très remarqué, Dreamland, d'après l'ouvrage du même nom, où il traite de la crise écologique et financière en Islande, dénonçant la destruction massive de la nature via la mise en place de barrages et le puisement des réserves d'aluminium par des entreprises privées. Vice-président de l'Union des écrivains Islandais et membre de la Maison de la Culture de Reykjavik, il est actif dans la lutte contre la destruction des Highlands Islandais
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Recommandation #18 LoveStar d'Andri Snaer MagnasonScience-fiction (Islande) - 3,53/5 "Peu de temps après que les mouches à miel eurent colonisé Chicago, les papillons monarques furent saisis d'un étrange comportement. [...] Au lieu d'aller vers le sud rejoindre leurs quartiers d'hiver, ils se dirigèrent vers le nord." La première phrase d'un roman déroutant !


Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
bilodoh   12 octobre 2019
LoveStar de Andri Snaer Magnason
Il ferma les yeux, réfréna ses larmes et souhaita ardemment que tout redevienne comme à l’époque où l’amour était aussi rouge qu’une fraise et la vie aussi dorée et douce que du miel en pot.



(Zulma, p.68)
Commenter  J’apprécie          120
JessicAlister   31 juillet 2017
LoveStar de Andri Snaer Magnason
Une idée est telle une faim incontrôlable ou un désir charnel trop longtemps réprimé. Ceux qui en sont la proie sont les gens les plus dangereux du monde parce qu'ils sont prêts à prendre tous les risques. Ils veulent simplement voir ce que ça donnera, leur pensée ne va pas plus loin que ça.
Commenter  J’apprécie          100
hcdahlem   06 mars 2015
LoveStar de Andri Snaer Magnason
Face à la bêtise de la population, les savants hochaient tristement la tête. Il n’avait jamais été prouvé que les ondes eussent le moindre effet sur la santé, déclaraient les médecins. Quant aux scientifiques sérieux, ils refusaient de se laisser entraîner sur un terrain réservé aux hurluberlus.

Dans un hangar désaffecté de l’aéroport de Reykjavík s’était en revanche réuni un groupe international constitué d’ornithologues, de spécialistes en aérodynamique et en chimie organique qui s’était fixé pour objectif de se pencher d’un peu plus près sur les ondes. Jour et nuit, ils travaillaient à disséquer et analyser des sternes, des

colombes, des frelons, des saumons et des papillons monarques. Animés d’une foi inébranlable, ils avaient la certitude qu’il était possible de découvrir le secret régissant le sens de l’orientation. L’entreprise avait été baptisée LoveStar. C’est

également sous ce nom qu’on connaissait son directeur. Aucune précision ne fut communiquée sur le choix de cette dénomination.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
claraetlesmots   28 mars 2015
LoveStar de Andri Snaer Magnason
Chaque occasion inexploitée pesait sur le présent, mais ce n'était pas tout. Le futur recelait des millions d'options possibles qui en engendraient elles-mêmes des million d'autres et pour finir, lorsque les gens avaient fait un choix au profit d'un autre, une chose étrange se produisait. La kyrielle d'options qu'ils avaient écartées se transformait en regrets. Ainsi, constamment comprimés dans le présent, les gens ployaient sous le poids d'un futur et d'un passé conjugués, ce qui n'arrangeait rien. Les options se multipliaient, les regrets augmentaient proportionnellement jusqu'à ce que les individus se voient figés sur place, enferrés dans une toile aussi invisible qu'inextricable. C'est alors que ReGret entrait en scène pour les secourir et les aider à faire table rase du passé. D'après ReGret, chacune de leurs décisions était l'UNIQUE choix ADEQUAT. Le moindre écart les aurait conduit à une mort certaine ou aurait provoqué la fin du monde. Chaque individu c'était trouvé en danger de mort il en avait échappé parce qu'il avait pris la SEULE ET UNIQUE BONNE décision. Voilà pourquoi on avait toutes les raisons de se réjouir, après tout, on était vivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CDI06   25 septembre 2015
LoveStar de Andri Snaer Magnason
Crée par LoveStar, ReGret avait la capacité de tout prévoir. Les gens n'avaient qu'à appeler ou envoyer un courriel, le monde était alors "calculé" et la réponse leur parvenait aussitôt. Le plus étrange était qu'à chaque fois qu'on posait la question : Que serait-il arrivé si..., la plupart des réponses revenaient à dire : Vous auriez péri.
Commenter  J’apprécie          50
liliaza   21 mai 2017
LoveStar de Andri Snaer Magnason
L'amour, Dieu, les oiseaux, les papillons et les mouches à miel. Tout est matière. Le surnaturel n'existe pas. Nous avons toujours trouvé ce que nous cherchions. Aux quatre coins du monde, les gens prient pour des raisons diverses. Leurs prières doivent bien aller quelque part. Ce n'est pas plus idiot que l'amour n'est ce pas?
Commenter  J’apprécie          50
JessicAlister   31 juillet 2017
LoveStar de Andri Snaer Magnason
Si son âme avait été un bateau, il aurait foncé, ivre, droit sur les brisants.
Commenter  J’apprécie          60
francoise_lange   26 avril 2015
LoveStar de Andri Snaer Magnason
Ils ne se nourrissaient pas uniquement de paroles, mais aussi de silence. Quand ils se taisaient, le moment était si riche, si plein et si intense que lorsque l'un d'eux prononçait un mot ou une phrase, c'etait toujours afin de completer la pensée qui traversait l'esprit de l'autre. (p.77)
Commenter  J’apprécie          40
sophronie   02 octobre 2016
LoveStar de Andri Snaer Magnason
Jamaguchi projeta sur le mur une kyrielle de conclusions. Quand le cobaye avait faim, la ligne restait immobile. Elle l'était également quand il recevait un stimulis sexuel, elle ne bougeait pas non plus quand il était plongé dans le silence et qu'il avait envie d'un peu de musique, et rien ne se produisait quand il avait peur, quand il se mettait en colère ou qu'il ressentait du dégoût. Lovestar parcourut la liste des conséquences ou plutôt l'absence de conséquences produites sur la ligne par toutes sortes de stimuli.

- Captivant, répéta-t-il.

Jamaguchi le regarda droit dans les yeux.

- Non, cela n'a rien de captivant, corrigea-t-elle. ce qui est passionnant ne vient que maintenant.

Elle s'approcha du cobaye.

- Puis-je vous demander encore une petite chose ? Essayez de faire ce que votre grand-mère vous a enseigné. Essayez de prier.

- dans quel but ?

- Faites une prière, priez pour nous, priez pour votre grand-mère.

L'homme ferma les yeux et se concentra.

la ligne se mit soudain à onduler. Lovestar s'approcha du mur bleu et promena son index au sommet de la courbe en un geste élégant.

- Cette courbe ne se forme que quand il prie ?

- En effet, confirma Jamaguchi.

- Et alors ?

- Nous pensions qu'il s'agissait peut-être de vestiges d'une aire du cerveau dont les êtres humains se servaient il y a un milliard d'années, à l'époque où l'homme était un poisson ou une paramécie, des restes de quelque chose qui aurait disparu au fil de l'évolution.

....

Nous avons d'abord pensé qu'il s'agissait d'un système primitif, puis nous nous sommes penchés sur le phénomène de la prière. les animaux sont incapables de prier. La prière est le propre de l'homme.

- Je vois.

- Et une partie du genre humain continue de recourir à ces ondes. Aux quatre coins du monde, des vieilles femmes apprennent à leurs petits enfants comment émettre ce type d'ondes. Il doit bien exister une raison à ça, non ?

- J'ai une théorie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sophronie   19 septembre 2016
LoveStar de Andri Snaer Magnason
D'ici trois cent ans, le soleil franchira la crête des montagnes qui se trouvent à l'est. La lumière mettra cinq secondes environ à éclairer l'ensemble de la ville. en un concentré de citron qui coulerait d'un goulot circulaire, les rayons jaillissent et inondent les lieux telle une pluie de cendres pompéienne ; telle la sève d'un arbre qui engluerait les hommes : ceux-ci bougent si lentement qu'il leur faut une année entière pour se brosser les dents, mais sans doute cette clarté ressemble-t-elle bien plus à du miel parce qu'elle passe à travers les paupières d'un homme qui s'éveille en marmonnant : Miam, du miel...
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox