AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.79 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : Pologne
Né(e) à : VARSOVIE , le 03/02/1924
Mort(e) à : VARSOVIE , le 16 mai 2000
Biographie :

Andrzej Szczypiorski a connu presque toutes les grandes étapes de l'histoire de la Pologne au XXe siècle : l'occupation allemande, l'insurrection du ghetto puis de la ville de Varsovie, le régime communiste. Et il y a pris une part active : résistant puis détenu dans un camp de concentration pendant la seconde guerre mondiale, opposant au régime communiste, militant de Solidarnosc, interné après la proclamation de l'état de guerre son engagement n'a jamais failli.


Source : http://www.babelio.com/auteur/Andrzej-Szczypiorski/98040/desc_smenu=m
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Vidéo de Andrzej Szczypiorski
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
nadejda   10 avril 2011
Messe pour la ville d'Arras de Andrzej Szczypiorski
Au printemps de l'an 1458, la ville d'Arras fut frappée par la peste et par la famine. En un mois, près d'un cinquième de la population périt.

Au mois d'octobre 1461, pour des raisons demeurées obscures, éclata la fameuse Vauderie d'Arras. Les juifs y furent horriblement persécutés, les sorcières pourchassées ; il y eut des procès pour de prétendues hérésies, une explosion soudaine du pillage et du crime. Après trois semaines, le calme revint.

Plus tard, David, l'évêque d'Utrecht, bâtard du prince bourguignon Philippe le Bon, annula tous les procès en sorcellerie et bénit Arras.

Tels sont les événements qui constituent ce récit.

A.Szczypiorski

vauderie = sabbat des sorciers
Commenter  J’apprécie          30
SZRAMOWO   22 février 2018
La jolie Madame Seidenman de Andrzej Szczypiorski
C’était une femme très belle, une blonde claire aux yeux bleus, au nez droit, fin, délicatement ciselé, à la bouche un peu ironique. Elle avait trente-six ans et possédait un bon capital en bijoux et en dollars or.

(...)

Il est vrai qu’à tout moment Stuckler se levait et regardait attentivement ses oreilles, mais il retournait aussitôt à son bureau. Elle avait entendu parler de ces sottises sur les oreilles des femmes juives.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox