AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.38 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : Bulgarie
Né(e) à : Plovdiv , le 17/10/1922
Biographie :

Angel Wagenstein est un cinéaste et écrivain bulgare.

Né dans une famille bulgare d'origine juive séfarade, Angel Wagenstein a passé son enfance en exil à Paris (France) où sa famille s’est réfugiée pour fuir la répression des autorités bulgares de l'époque à l’égard des membres des mouvements socialistes et communistes. Il retourne dans son pays à la faveur d'une amnistie et, encore lycéen, milite dans une organisation antifasciste alors interdite. Des actes de sabotage lui valent d'être interné dans un camp de travail dont il s'évade pour rejoindre les rangs des Partisans. Dénoncé, arrêté, torturé et condamné à mort en 1944, il ne doit son salut qu'à l'arrivée de l'Armée rouge.

À la fin de la guerre, il suit des études cinématographiques à Moscou (Russie) et signe par la suite les scénarios d'une vingtaine de longs-métrages, récompensés par de nombreuses distinctions internationales, dont, en 1959, le Prix spécial du jury du Festival de Cannes pour Étoiles, qui met en scène les amours d'un militaire allemand avec une déportée juive bulgare. Il a aussi réalisé des documentaires et des films d'animation.

Dans les années 1990, Angel Wagenstein s’est lancé dans l’écriture de romans. "Le Pentateuque ou les Cinq livres d'Isaac" - qui évoque avec humour la destinée des juifs d’Europe centrale - est un succès immédiat. Plus qu’avec ses productions cinématographiques, Angel Wagenstein est devenu un écrivain reconnu dans l'ensemble de l'Europe. Ses livres ont été traduits dans de nombreuses langues européennes ainsi qu'en hébreu.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Angel Wagenstein - Adieu Shanghai .
Emmanuelle Collas présente l'ouvrage d'Angel Wagenstein "Adieu Shanghai". Parution le 6 février 2015 aux éditions Galaade. Rentrée littéraire 2015. Traduit du bulgare par Kracimir Kavaldjiev et Véronika Nentcheva. http://www.mollat.com/livres/wagenstein-angel-adieu-shanghai-9782351763735.html Notes de Musique : ?Opium? (by Albert Glasser). Free Music Archive.
+ Lire la suite

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Krout   10 juin 2020
Le Pentateuque ou les cinq livres d'Isaac de Angel Wagenstein
J'étais fidèle à Sarah, je le jure. Mais pour être tout à fait sincère, j'ajouterais que cette fidélité tenait peut-être avant tout à la rareté des occasions susceptibles d'infirmer ou de confirmer mon assertion précédente. En pareille circonstance, je te conseillerais de ne pas accorder foi à celui qui te jurerait que pour rien au monde il ne toucherait à la langouste sauce tartare, sans t'assurer au préalable qu'il se soit déjà trouvé en position de le faire.
Commenter  J’apprécie          171
Krout   16 juin 2020
Le Pentateuque ou les cinq livres d'Isaac de Angel Wagenstein
il faut signaler que les talmudistes du sanhédrin de Babylone furent jadis sollicités afin d'élucider une certaine énigme : pourquoi Jéhovah attendit-Il le sixième jour pour créer l'homme et la femme ? La réponse des Sages fut on ne peut plus claire : Adam et Eve étaient juifs et fussent-ils apparus le premier jour qu'ils eussent rendu fou le Créateur à force d'avis et de recommandations.
Commenter  J’apprécie          92
Krout   15 juin 2020
Le Pentateuque ou les cinq livres d'Isaac de Angel Wagenstein
Tout ce drame des rêves envolés d'un adjudant, aux allures de tragédie antique par sa sombre grandeur, tenait en quatre mots :

" La guerre est finie ! "
Commenter  J’apprécie          50
VACHARDTUAPIED   08 avril 2013
Le Pentateuque ou les cinq livres d'Isaac de Angel Wagenstein
Ne va pas chercher, je te prie, la moindre logique dans mon destin car ce n’est pas moi qui dirigeais les évènements, mais bien plutôt l’inverse – je n’étais ni la pierre du moulin, ni même l’eau qui fait tourner celle-ci. Je n’étais que le grain à moudre et les desseins du Meunier, gloire à Son nom pour des siècles et des siècles, me demeurent impénétrables.
Commenter  J’apprécie          30
VALENTYNE   06 avril 2014
Abraham le Poivrot : (Loin de Tolède) de Angel Wagenstein
Il était aussi connu sous le nom de Manouche la Clarinette, ce qui ne lui rendait guère justice puisque, outre la clarinette, il jouait divinement de tous les instruments et que s'agissant de musique, il n'existait pour lui aucun domaine inaccessible. Cela restait vrai du classique, par exemple d'Amadeus Mozart et de sa petite musique de nuit que Manouche Aliev enrichissait généreusement d'acrobatiques variations tziganes jusqu'à la transformer en grande musique de minuit.

Manouche était un véritable tablent, plein de grandeur et de furie. Dans les moments de suprême inspiration passaient dans ses yeux les lueurs de feux de camp tziganes, les crinières de chevaux au galop et les démons qui incendiaient ses veines brûlaient comme raki de Karlovo trois fois bouilli pour inonder les âmes de l'éclat des étoiles.
Commenter  J’apprécie          20
VALENTYNE   06 avril 2014
Abraham le Poivrot : (Loin de Tolède) de Angel Wagenstein
La majeure partie des conversations, des criailleries, des jurons et des chansons, parvenait encore aux oreilles du promeneur égaré en ces ruelles dans cet étrange espagnol (ladino) dont nous avons déjà dit un mot. Mais les familles turques et bulgares ne manquaient pas non plus, et chacun parlait plus ou moins la langue de ses voisins : les petits Bulgares s’insultaient mutuellement en turc, et chaque vendredi soir, le cordonnier du quartier, le Turc Izmet saluait respectueusement ma grand-mère d’un Schabbat chalom !, tandis que les Juifs, à l’occasion d’une naissance ou d’un décès dans une famille musulmane du voisinage, faisaient porter un plat de feuilletés au fromage qui signaient leur origine d’un nom turc auquel s’accrochait la traîne d’une terminaison espagnole : burekas.
Commenter  J’apprécie          20
VALENTYNE   06 avril 2014
Abraham le Poivrot : (Loin de Tolède) de Angel Wagenstein
Il s’agissait bien entendu de café turc, mélange de café véritable et de pois chiches grillés ou de seigle brûlé. Les proportions en étaient depuis longtemps précisément définies à la manière d’un dogme irréfutable, le onzième commandement, qu’exprimait la formule espagnole "uno i uno", c’est à dire "une pour une". Mais rien ne serait plus erroné que de croire qu’il était question d’une dose de café pour une dose de pois chiches grillés. Pour les vieilles juives, cette proportion dogmatique signifiait en réalité du café pour un Lev et une quantité de succédané à hauteur de la même somme. Fort de ses connaissances en simple arithmétique, le lecteur instruit n’aura aucune difficulté à calculer le résultat de pareille alchimie, sachant que le café coûtait vingt fois plus cher que son substitut.

Commenter  J’apprécie          10
paulotlet   19 avril 2012
Le Pentateuque ou les cinq livres d'Isaac de Angel Wagenstein
Ah ça,j'en ai vu du pays ! s'exclame Isaac Blumenfeld. Autriche-Hongrie, Pologne, Union Soviétique, Allemagne... - Ah bon ? Tu as visité tous ces coins ? s'étonne Mendel. - Pas du tout, je n'ai jamais quitté mon village !
Commenter  J’apprécie          20
frandj   07 mai 2019
Abraham le Poivrot : (Loin de Tolède) de Angel Wagenstein
(p. 276)



« Les yeux des hommes ne sont pas bandés !

- Qui t’a raconté une bêtise pareille ? (…) Ils sont bandés, mon garçon, et comment ! Mais le bandeau est invisible, à la différence de celui de l’âne. Il est ingénieusement conçu, celui des hommes, on le remarque difficilement. Et il y a différents bandeaux, oh ! oh ! il en existe de tous les genres ! » (…)
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49997

Avec quel autre musicien John Lennon créa-t-il "W.C.H."?

Paul McCarthney
Bob Dylan
il a fait ça tout seul

8 questions
3 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , chanson , repriseCréer un quiz sur cet auteur