AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 44 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) : 1942
Biographie :

Angela Nanetti est née à Budrio, dans la province de Bologne. Dans la cité des deux tours, elle a fréquenté l'école secondaire et l'université, obtenant un diplôme en histoire médiévale.
Nommée à Pescara, elle a enseigné dans des écoles secondaires et supérieures, où elle s'est engagée, au-delà de l'enseignement, dans des activités de recherche didactique.
Dans les années 80, elle a collaboré avec "l'Instituto d'ell Enciclopedia Italiana", travaillant à un projet multimédia pour les enfants des Italiens de l'étranger, et a édité l'anthologie Messaggi in bottiglia pour Mursia.
Parallèlement, elle s'est révélée comme auteur pour enfants avec Le Memorie di Adalberto, un court roman de formation très novateur au niveau du style et du contenu, avec lequel elle a initié une collaboration avec l'éditeur de Trieste, EL-Einaudi Ragazzi-Emme Edizioni, qui dure encore aujourd'hui.
Le livre, traduit dans plusieurs pays européens, a reçu d'importantes récompenses. Ont suivi récits et romans pour enfants et adolescents dans lesquels se sont confirmées la qualité de son style et sa capacité a étudier la psychologie masculine et féminine.
En 1995, elle a abandonné l'enseignement pour se consacrer exclusivement à la littérature. Depuis, elle a publié des romans qui, mettant en évidence sa maturité expressive et narrative, lui on apporté une notoriété au delà des frontières de l'Italie. En particulier, Mio nonno era un ciliegio (Mon grand-père était un cerisier), qui a été édité dans 13 pays étrangers et a été finaliste du "Deutsche Jugenliteruturpreis 2002".
Associée honoraire de l'"Unione Nazionale Scrittori e Artisti" (Union Nationale des Ecrivains et Artistes), elle figure sur la liste d'Honneur IBBY (The International Board on Books for Young People) 1994, représentant l'Italie au Congrès IBBY de Séville de 1994. Elle a reçu le Prix Andersen-Baies des Fables en 1984, en 2000 et en 2003, celui du Meilleur Auteur de l'année. Elle a été nominée pour le Prix Hans Christian Andersen 2004 avec l'illustrateur Roberti Innocenti. Et sa candidature est à nouveau proposée par la section nationale italienne IBBY pour 2006.
+ Voir plus
Source : http://www.prix-chronos.org/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Angela Nanetti - Mistral


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
orbe   05 décembre 2013
Adalbert de Angela Nanetti
Depuis que je vais à l'école publique, quand je rentre à la maison maman me scrute comme si j'étais un martien. Avant, quand j'allais chez les bonnes sœurs, elle me demandait toujours "Comment ça s'est passé aujourd'hui?" sans écouter ma réponse ; maintenant elle me pose la question comme si elle s'attendait à ce que je lui annonce que quelqu'un est mort ou qu'il y a eu un crime.
Commenter  J’apprécie          90
Theoma   04 avril 2012
Mistral de Angela Nanetti
Aussitôt, tu t'es mis à hurler comme un damné. Plus fort que le vent, je le jure ! Quelle voix ! Alors j'ai pensé que tu devais t'appeler Mistral, parce que tu étais comme lui.
Commenter  J’apprécie          60
Csyl   29 septembre 2014
L'homme qui cultivait les comètes de Angela Nanetti
Le ciel cette nuit-là ruisselait d'étoiles. Elles étaient si nombreuses qu'elles masquaient l'obscurité sous un voile de lumière, comme par un clair de lune.
Commenter  J’apprécie          60
Csyl   29 septembre 2014
L'homme qui cultivait les comètes de Angela Nanetti
Il neigea le jour suivant. Pas à flocons rares et légers : une neige mauvaise, dense et compacte comme un drap, qui en peu de temps effaça sur le pré toute trace de vie et nivela toute chose. Heureusement qu'il y avait les arbres du bois pour suggérer l'horizon, sinon le monde se serait égaré dans cette nuée blanche.
Commenter  J’apprécie          50
Csyl   29 septembre 2014
L'homme qui cultivait les comètes de Angela Nanetti
- Et si mon père ne revient pas?

- Tu continueras à attendre : ce n'est pas à nous de renoncer à nos rêves, ce sont eux qui nous quittent.

- On se sent mal quand ils s'en vont?

-Oui, dit l'homme, toujours. Mais on ne peut pas se priver de rêves, ce sont eux qui donnent sens à la vie.
Commenter  J’apprécie          40
Alca22   15 mai 2017
Mon grand-père était un cerisier de Angela Nanetti
C'est ainsi que Papy alla dans la maison des sans-couleurs, comme je l'avais appelée, d'où il ne devait plus sortir.

- Tu comprends, n'est-ce pas Tonino ? Papy était très malade, ces derniers temps...

Papa me fit asseoir près de lui.

- Il ne pouvait plus rester ici, et encore moins chez lui...

- Où est-ce qu'il est allé alors ?

- Dans une clinique, où l'on s'occupera de lui.

- Et quand est-ce qu'il reviendra ?

Personne ne me répondit.
Commenter  J’apprécie          20
Jangelis   09 décembre 2016
Les Compagnons de la pluie de Angela Nanetti
... l'espoir est tonifiant, revigorant, plus efficace qu'une boîte entière de vitamines. Il élargit les poumons, réveille le cerveau, met tout le corps en mouvement, et l'effet est le même sur les hommes, sur les grenouilles ou sur les crapauds
Commenter  J’apprécie          20
ligama44   13 mai 2017
L'homme qui cultivait les comètes de Angela Nanetti
Un matin, Horia frappa à la porte et Arno le fit entrer : il était venu les voir, dit-il. Il avait apporté une flûte qu'il avait fabriquée pour eux et pour Myriam, une fleur inconnue.

- Elle est née cette nuit, là où j'ai semé les comètes.

La fleur était très belle et étrange, et Myriam devint toute rouge quand il la lui donna, mais elle ne la refusa pas. Elle la mit dans un broc, puis elle invita l'homme à s'asseoir.

L'histoire nouvelle commença pour eux ce matin-là...
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox