AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.96 /5 (sur 67 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Comté d'Orange, Californie
Biographie :

Ann Mah est journaliste et écrivaine.

Elle est diplômée de l'Université de Californie à Los Angeles. Passionnée de voyages et de cuisine, elle écrit régulièrement pour de nombreux journaux et magazines américains, comme le New York Times ou Vogue.

Elle a remporté le Prix des lectrices de "Elle" aux États-Unis pour son essai "Mastering the Art of French Eating" en 2013.

"La Mémoire des vignes" ("The Lost Vintage", 2018) est son deuxième roman.

Elle vit entre Paris et Washington.

son site : http://www.annmah.net/
page Facebook : https://www.facebook.com/annmahnet/
Twitter : https://twitter.com/AnnMahnet
Instagram : https://www.instagram.com/annmahnet/

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Comme chaque année, les équipes de la Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus... COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane le Feyer, Tourbillon - le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-coffret-histoire.html COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-coffret-histoire-poche.html COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-coffret-litterature.html COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-coffret-coffret-detente.html COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-coffret-polar.html COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : le tambour, Yerles & Boidin, Glénat COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-coffret-coffret-detente-poche.html COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giord

+ Lire la suite

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Voirac   21 septembre 2020
La mémoire des vignes de Ann Mah
J’avais passé assez de temps en France pour savoir que les mots « chez moi » y signifiaient quelque chose de 1000 fois plus profond que la maison dans laquelle on vivait. « Chez moi » était l’endroit d’où venaient les parents, ou peut-être même la région des parents des parents, le repas qu’on mangeait à Noël, le fromage qu’on préférait, les meilleurs souvenirs de vacances d’été d’enfants ; tout cela dérivait du « chez moi ». Et même si on n’y avait jamais vécu, le « chez moi » faisait partie intégrante de son identité ; il colorait la manière dont on voyait le monde et la manière dont le monde vous voyait.
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleil   23 février 2020
La mémoire des vignes de Ann Mah
À cette heure, avant que le soleil soit éclatant et ardent,

le paysage offrait une palette de couleurs sublime,

les grappes de pinot noir, de gros amas d'un violet soyeux,

le chardonnay d'un vert céladon,

les grandes feuilles d'un émeraude chatoyant,

la précieuse terre dessinant de larges traînées d'un brun roux.
Commenter  J’apprécie          160
Nat_85   22 mai 2019
La mémoire des vignes de Ann Mah
Et par le pouvoir d’un mot

Je recommence ma vie

Je suis né pour te connaître

Pour te nommer

Liberté.
Commenter  J’apprécie          160
Pat0212   30 juillet 2020
La mémoire des vignes de Ann Mah
J écris ce récit maintenant parce que j'ai vu de mes yeux que les persécuteurs les plus violents aujourd'hui étaient les lâches les plus veules pendant la guerre, des informateurs des traîtres, des racketteurs, espérant racheter leur propre faute en se jetant sur le bouc émissaire le plus facile à attraper.
Commenter  J’apprécie          90
Exuline   14 octobre 2019
La mémoire des vignes de Ann Mah
Cet amour que mon père porte - et que mes frères porteront peut-être un jour - au domaine me sidère. Là où je vois des brûlures causées par le soleil, des mains fendillées, des enfants travaillant dans les vignes alors qu'ils devraient être à l'école, des engins agricoles couverts de boue et les tâches indélébiles laissées par la vinification, ils voient la joie de l'activité physique, la satisfaction de maintenir la tradition, la fierté de posséder la même terre depuis des générations.
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleil   23 février 2020
La mémoire des vignes de Ann Mah
Mes cousins avaient grandi dans cette maison, me dis-je, et leur mère avant eux, et un de ses parents avant elle, et on pouvait remonter ainsi jusqu'au tout premier de leurs ancêtres qui avait planté un piquet dans cette terre.

Comment serait-ce de passer toute sa vie dans le même petit village, sur la même terre, entourée des mêmes gens, des mêmes choses ?
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleil   23 février 2020
La mémoire des vignes de Ann Mah
J'avais passé assez de temps en France pour savoir que les mots "chez moi" y signifiaient quelque chose de mille fois plus profond que la maison dans laquelle on vivait. "Chez moi" était l'endroit d'où venaient les parents, ou peut-être même la région des parents des parents. Le repas qu'on mangeait à Noël, le fromage qu'on préférait, les meilleurs souvenirs de vacances d'été enfant - tout cela dérivait du "chez moi". Et même si on n'y avait jamais vécu, le "chez moi" faisait partie intégrante de son identité ; il colorait la manière dont on voyait le monde et la manière dont le monde vous voyait.
Commenter  J’apprécie          20
Leslecturesdemystic   24 mai 2019
La mémoire des vignes de Ann Mah
Le vin dort dans la bouteille, mais malgré tout, il change, il évolue, nous avait dit Jean-Luc. Et quand on enlève le bouchon, il respire à nouveau, il se réveille. Comme une princesse de conte de fées.
Commenter  J’apprécie          30
petitsoleil   23 février 2020
La mémoire des vignes de Ann Mah
Cet amour que mon père porte - et que mes frères porteront peut-être un jour - au domaine me sidère.

Là où je vois des brûlures causées par le soleil, des mains fendillées, des enfants travaillant dans les vignes alors qu'ils devraient être à l'école, des engins agricoles couverts de boue et les tâches indélébiles laissées par la vinification,

ils voient la joie de l'activité physique, la satisfaction de maintenir la tradition, la fierté de posséder la même terre depuis des générations.
Commenter  J’apprécie          20
aurore34490   25 juillet 2019
La mémoire des vignes de Ann Mah
– Je me demande s’il ne s’est pas passé quelque chose. Il y a longtemps. Papi est tellement réservé, tellement inflexible sur le fait que nous devons rester modestes, ne pas attirer l’attention sur la famille. En même temps…



Elle leva la tête et rit



– Je suppose qu’il est juste terriblement français.



Je pensais à ma mère et à la façon dont elle cachait ses émotions ; garder les rideaux baissés
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Proverbes 1 (facile)

Qui va à la chasse ….

boit sa tasse
trouve la grâce
perd sa place
glisse sur la glace

10 questions
183 lecteurs ont répondu
Thèmes : proverbesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..