AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 123 notes)

Nationalité : Australie
Né(e) à : Melbourne , 1966
Biographie :

Après des études en création littéraire, Anna Funder se tourne vers le droit. Elle travaille comme avocate en droit international et est productrice pour la télévision et la radio allemande. Le fait d'habiter et de travailler à Berlin a réellement inspiré son travail d'écrivain. Son premier essai 'Stasiland' explore les dessous de la police secrète à l'époque de la RDA.

Source : EVENE
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Anna Funder : Stasiland
Dans une pièce de la Cité internationale universitaire de Paris dans le 14ème arrondissement, Olivier BARROT reçoit Anna FUNDER pour son livre "Stasiland", enquête sur la police d'état de l'Allemagne de l'est entre 1949 et 1989.
Podcast (1)

Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
enjie77   24 mai 2020
Tout ce que je suis de Anna Funder
Le rabbin aux yeux bleus de notre village, à Samotschin, me parlait comme à une grande personne alors que je n'étais qu'un enfant. Il nous faut croire en Dieu, m'avait-il dit, car sinon c'est en l'homme qu'il nous faudra croire et nous serons forcément déçus.



page 319
Commenter  J’apprécie          230
enjie77   22 mai 2020
Tout ce que je suis de Anna Funder
En 1928, il (Hans Wesemann) alla écouter un discours d'Hitler, alors simple leader d'opposition qui devait lui fournir la matière de l'un de ses plus fameux articles. Enfant, Hans avait surmonté les plus lourds handicaps de son bégaiement en observant attentivement les lèvres des autres. Il composait mentalement à l'avance toutes ses phrases, du premier au dernier mot, avant de les prononcer. Il en conservait un rare talent d'observateur, fort utile à son métier de journaliste. Hans raconta ainsi à ses lecteurs l'épisode du Sportpalast lors duquel le microphone était tombé en panne. Après s'être interrompu puis repris à plusieurs reprises, Hitler, furieux, avait fini par balancer le micro. "Et c'est ainsi que naquit la célèbre technique du mugissement du Grand Adolf, ironisait Hans. "L'abâtardissement des peuples a commencé" hurlait Hitler. "La négroïsation de la culture et des mœurs, pas seulement celle du sang, est déjà en marche." Hans décrivait une foule murmurant son assentiment, une foule, face à d'indivisibles et contagieux ennemis qui ne faisait plus qu'une avec son Fürhrer.



page 119
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
enjie77   23 mai 2020
Tout ce que je suis de Anna Funder
Le 28 février (1933) avant midi, Hitler présenta au gouvernement son "décret de l'incendie du Reichstag", "pour la protection du peuple et de l'Etat" et contre le "terrorisme". Il autorisait les arrestations sans mandat, les perquisitions de domiciles, la surveillance du courrier, fermait les journaux et interdisait les réunions politiques. Tout comme Bertie (Berthold Jacob) l'avait prédit, il empêchait de facto les autres parties de faire campagne pour l'élection. A la fin de la journée, des milliers de militants opposés à Hitler furent placés en "détention préventive" dans des baraquements de fortune de SA - des usines désaffectées, un château d'eau de Prenzlauer Berg et même une brasserie à l'abandon. Très vite l'espace manqua. C'est à ce moment là que commença la construction des camps de concentration.



Page 181-
Commenter  J’apprécie          150
enjie77   24 mai 2020
Tout ce que je suis de Anna Funder
Si Dora me quittait, il n'y aurait personne pour me rattraper. Il faut que l'être cher vous quitte pour comprendre qu'avec lui disparaît le tuteur. Ne restent que le vide et le froid, plus rien pour vous tenir.



page 235



Quand Dora et moi étions au travail, j'arpentais la pièce, ou le jardin par beau temps ; elle restait assise, le nez sur son bloc dont les pages glissaient les unes après les autres autour de leurs anneaux métalliques. Les gens ont souvent besoin d'être seuls pour réfléchir ou pour écrire mais la présence de Dora n'était pas une présence comme les autres. Nos regards se croisaient rarement. Je tournais en orbite autour d'elle, je regardais sans voir ses cheveux courts sur la nuque, soyeux et brillants. Etre avec Dora, c'était se décharger du fardeau de moi-même. C'est là tout le secret de la création : il faut se trouver dans un état second, un peu comme en amour. A la fois plus vivant et plus soi-même que jamais et aussi moins certain de ses limites, plus réceptif. Nous lancions tous les deux à la volée autant de mots et d'idées qu'il en fallait pour façonner une nouvelle manière de faire avancer le monde, plus claire, plus assurée, plus noble que toutes celles qui avaient précédé. Puis, tout à notre euphorie, nous nous mettions au lit à n'importe quelle heure.



Pages 238/239



NdL : Il y a de très jolies pages sur la relation amoureuse d'Ernst Toller et Dora Fabian
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
patrick75   12 avril 2015
Stasiland de Anna Funder
Dans ce pays

Je me suis écœuré de silence

Dans ce pays

Je me suis égaré, perdu

Dans ce pays

Je me suis tapi pour voir

Le sort qui m'attendait.

Dans ce pays

Je me suis retenu

De ne pas hurler.

-Mais j'ai fini par hurler, si fort

Que ce pays m'a répondu

En gueulant avec la même laideur

Que les maisons qu'il bâtit.

On m'a semé

Dans ce pays

Seule ma tête dépasse

De terre, comme un défi

Mais elle se fera tondre un jour

C'est alors, et enfin, que je ferai partie

De ce pays.

Commenter  J’apprécie          140
patrick75   08 avril 2015
Stasiland de Anna Funder
La mission de la Stasi était d'être le Bouclier et l'Epée du parti communiste, qui s'intitulait le " Parti socialiste unifié d'Allemagne" ( Sozialistische Einheitspartei Deutschlands) ou SED. Mais dans un objectif plus vaste, elle devait protéger le Parti, le protéger du peuple.
Commenter  J’apprécie          140
patrick75   07 avril 2015
Stasiland de Anna Funder
-" Enfin, quoi, après la guerre, on a tout fouillé pour dénicher les moindres signes de résistance à Hitler - comme si une poignée d'étudiants pacifistes et quelques vieux aristos prussiens pouvaient restituer un minimum de fierté nationale."
Commenter  J’apprécie          140
tynn   18 septembre 2013
Tout ce que je suis de Anna Funder
Bizarrement, on a en général moins peur de ce qu'on a sous les yeux, en l'occurrence de gamins en uniforme sous les ordres d'un représentant en brillantine complètement enragé. On ne se laisse pas effrayer par ce qui est risible, la peur s'épanouit mieux dans l'invisible.
Commenter  J’apprécie          130
letitbe   02 août 2013
Tout ce que je suis de Anna Funder
Cette vie immense - la vraie vie, cette vie intérieure dans laquelle nous restions liés aux morts (puisque le rêve passe outre à ces bagatelles que sont le souffle et l'absence) -, cette vie immense nous échappe totalement. Tout ce que nous avons vu, tous ceux que nous avons connus pénètrent en nous et nous constituent, que cela nous plaise ou non. Nous sommes liés les uns aux autres par une trame invisible dont nous ignorons les effets. Un noeud ici, une maille sautée là, une bosse là-bas, et une fois tissée, c'est toute la tapisserie qui change.
Commenter  J’apprécie          120
patrick75   10 avril 2015
Stasiland de Anna Funder
-" Je suis allé dans un endroit où les paroles étaient irréelles, où le réel était interdit, où les gens disparaissaient derrière des portes sans laisser de traces, ou étaient transportés en douce dans d'autres domaines."
Commenter  J’apprécie          120
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur