AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.82 /5 (sur 11 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Anna de Sandre est libraire, et vit dans le Sud-Ouest où elle anime ponctuellement des ateliers d’écriture. Avec une prédilection pour l’art du bref, elle écrit indifféremment des nouvelles, des livres pour la jeunesse et de la poésie. La plupart de ses textes sont publiés dans divers recueils collectifs ou revues.

Bibliographie : Le déhanchement du balancier, Les Carnets du dessert de lune, à paraître en 2015 ; Un régal d’herbes mouillées, Les Carnets du dessert de lune, 2012 ; Chemin faisant, Les Carnets du dessert de lune, 2012. Jeunesse : Iris et l’escalier, Gallimard jeunesse, 2012






Source : littér auteurs http://www.lacauselitteraire.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Nadael   14 janvier 2013
Iris et l'escalier de Anna de Sandre
Et bientôt Iris arrive tout en haut. Il n'y a plus aucune branche au-dessus de sa tête. D'une main elle touche le ciel...

C'est léger et froid. C'est bleu. Un nuage vient se blottir contre sa paume. 
Commenter  J’apprécie          70
Charybde2   08 octobre 2015
Le parapluie rouge de Anna de Sandre
Quand j’ai imaginé mon futur chez moi en sortant de la prison bourgeoise de ma mère, il m’a d’abord fallu renoncer à l’idée de vivre dans un arbre. Incompatible avec un trivial besoin de sécurité et de confort.

J’étais pourtant le Huck de Tom Sawyer, le compagnon de Robin des Bois, la mère adoptive de Tarzan, le…, le…

Bref, j’ai déserté mon rêve arboricole.

J’ai rêvé ensuite d’un potager sauvage, d’un verger abandonné et d’un poulailler spontané de poules fugitives, qui m’éviteraient ainsi la fréquentation d’une ville. Mes besoins auraient été simples pour me passer de la corvée de la cuisine, que j’aurais voulue comme chez ces Aragonais isolés à flanc de montagne, avec une cheminée centrale pour la cuisson et le chauffage. La chambre vite meublée d’un vieux drap embossé de feuilles, et des plans pour produire de l’électricité avec une roue à aubes. Les coins d’hygiène, et un salon bien sûr, avec un bureau et des étagères pour mon papier et mes livres. Enfin, une serrure et une clef. Une fois tout ceci achevé, j’aurais mis la clef dans mon sac et pris la route comme les héros de Kerouac, Bouvier ou London. (« L’heure dite »)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MarianneDesroziers   07 septembre 2013
Un régal d'herbes mouillées de Anna de Sandre
L’hiver

est un rubis,

de la sève

grondante

sous un glacis

aux duretés malhonnêtes

et je peux

comprendre

l’homme

qui veut pousser

sa peur

dans une femme

au creux

profond

comme

une fleur

de courgette.
Commenter  J’apprécie          30
Nadael   14 janvier 2013
Iris et l'escalier de Anna de Sandre
Parfois, Iris est fâchée...

Je ne t'aime plus Escalier ! Tu es trop petit.

Moi je veux grimper haut, très haut sur un arbre géant avec plein de branches !

Je veux toucher le ciel! 
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2   08 octobre 2015
Le parapluie rouge de Anna de Sandre
Le regard préoccupé de Clara Guillaume ajoutait un filtre troublant à la découpe des rues et des habitations de la ville où elle avait rendez-vous.

V. somnolait sous des congères fraîches et un épais vernis de glace, et pourtant les maisons les plus anciennes ne sentaient plus le vieux mur mais puaient, l’urine des chiens était plus âcre encore, et des relents de vin, de bière et de sangria s’accrochaient et collaient un peu partout, circulaient et caressaient même les corps comme des tissus humides et écœurants. (« Un festin en hiver »)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox