AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.81 /5 (sur 115 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Après une école supérieure de commerce, Annabelle Combes (pseudonyme) travaille en entreprise dans le marketing puis se forme à l'histoire de l'art au sein de l'Ecole du Louvre et aux métiers du livre. Mère de 6 enfants, spécialiste en littérature jeunesse, elle vient naturellement à l'écriture par des histoires pour enfants. "La grâce de l’éclat de rire" est son premier roman.

Plus d'informations : www.neoma-alumni.com/article/decouvrez-marie-sophie-malbois-diplomee-de-rouen-87

Source : www.livresenfamille.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Annabelle Combes   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans la vie de Jean, il y a ses polars, à succès, sa femme photographe, l'irrésistible Tosca, leur désir d'enfant, jamais assouvi. Épuisée par leurs échecs, minée par leur stérilité, Tosca a besoin de s'échapper, emportant avec elle l'inspiration du romancier qui ne parvient plus à trucider ses personnages de papier. Pourtant une obsession poursuit Jean : celle des baisers qu'il a reçus, donnés ou rêvés. S'il tenait là une clé pour se pardonner, accepter, se réinventer, et pour finalement l'écrire ce texte qu'il doit remettre à son éditeur impatient ? À travers l'art et les rencontres, Jean et Tosca empruntent des chemins qui bousculent toutes leurs certitudes et les ouvrent à l'inattendu. Après "La Calanque de l'Aviateur", Annabelle Combes signe un somptueux roman, d'une grâce et d'un charme renversants. Avec une délicatesse infinie, elle regarde dans les yeux la douleur de la perte qu'elle sublime par la création. Donner sa vie à défaut de donner la vie, c'est engendrer une autre facette de la fécondité, celle de l'artiste (ou plutôt, la fée-con-dit-thé, selon le rébus imaginé par Jean).

+ Lire la suite

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
berni_29   29 juillet 2022
La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes
être soi, dans les contorsions, jusqu'à se redresser,

se dépouiller du cocon, éplucher, enlever

l'ancienne peau, couche à couche, pulpe à pulpe,

poser la distance, le recul, construire un nouvel

écrin, une nouvelle carapace, un tricot de mailles,

de la maille douce, faire face aux émotions, sans

trembler, les avaler, les digérer, avant de les

renvoyer, ou choisir de les faire disparaître, ne plus

fuir. C'est cela aimer. Il n'y a pas de point

d'interrogation. Juste une certitude. Et des

points de suspension. Il faut du temps pour ôter les points

de suspension.
Commenter  J’apprécie          254
berni_29   28 juillet 2022
La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes
Gagner le silence.

Pénétrer en soi.

Ne se dire qu'à soi.



Comment peut-elle avoir rompu ce pacte

avec un murmure ?

Et un murmure qui dit Vite ?
Commenter  J’apprécie          190
berni_29   02 août 2022
La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes
Je ne sais pas si on peut appeler cela une librairie C'est plutôt un refuge. Un endroit où elle bâtit un monde poétique. Avec des cahiers. Des phrases d'écrivains qu'elle collecte. C'est un lieu à part. Difficile à décrire. Les gens peuvent partager les huîtres, un verre, ce qu'elle appelle les slouchs, au milieu des livres. Ils peuvent lire, emprunter, acheter, discuter, se disputer, s'enchanter. Elle ne parle pas beaucoup, elle anoblit. C'est elle la diseuse de bonne aventure. Leena et hors normes, et c'est exactement ce que le paysage d'ici réclame : de la démesure, de l'enthousiasme, des vies qui se donnent et surtout se reçoivent.
Commenter  J’apprécie          170
berni_29   30 juillet 2022
La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes
Dans chaque livre, il y avait une phrase pour un homme, pour une femme, une phrase pour un unique hommeome, une unique femme. C'est pour cela que la littérature existe, qu'elle déroule des kilomètres de phrases depuis les commencements. Pour que chacun trouve la sienne, s'en empare et combatte avec. On ne pouvait apprivoiser le monde que par elle ; et c'est toujours l'autre qui vous la donnait. Construire sa propre phrase n'avait pas de sens, c'était tourner en rond, ne jamais s'engendrer. Les écrivains donnent les phrases-clés du monde et débloquent la croissance de chaque individu. D'ailleurs, n'indiquaient-ils pas à l'entrée de leur livre la phrase d'un autre : celle qui était censée les avoir eux-mêmes éclairés ?
Commenter  J’apprécie          132
deuxmotspassant   23 juin 2020
La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes
La Littérature dérange, engendre.

Elle est créatrice

Elle fascine, elle façonne.



Alexandrine tend,

Leena reçoit

et le dialogue s'engage.

Leena tend à son tour,

Alexandrine reçoit

et le dialogue ne peut mourir.

Il devient universel.
Commenter  J’apprécie          112
mariechrist67   11 décembre 2019
La grâce de l'éclat de rire de Annabelle Combes
La mort ne demande rien. Elle frappe, c'est tout. Elle Explose. Et nous passons à autre chose. Nous sommes cela, nous, les êtres, conçus pour la vie d'avant et le vie d'après.
Commenter  J’apprécie          110
deuxmotspassant   23 juin 2020
La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes
Un livre ne doit jamais être dévoilé, ou alors comme vous le faites, au hasard d'une phrase. Un livre doit être transmis, d'oreille à oreille, de bouche à bouche. Un livre conforte, réconforte mais surtout.... il inconforte.

Et c'est cette dimension de l'inconfort qui va compléter la vision de la littérature encore en gestation chez Leena. C'est ce hors du commun-là qui va toucher le sien et le soutenir : la Littérature fait aborder des zones inconnues, des endroits où l'on n'ose se rendre.
Commenter  J’apprécie          70
chrysalide62   11 janvier 2020
La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes
Ce n'est qu'à la dernière minute d'une vie à deux que l'ont peut dire " je t'aime". Jamais au commencement ! Au commencement , on ne sait que se laisser pénétrer par la foudre.L'amour c'est autre chose... C'est avoir envie d'apprendre de l'autre chaque matin. Se faire tout petit pour le recevoir.
Commenter  J’apprécie          60
mariechrist67   11 décembre 2019
La grâce de l'éclat de rire de Annabelle Combes
Une odeur de poudre. La voilà l'odeur de la mort.

Poudre de riz pour le vieillard. Du gris.

Poudre de comprimé pour le malade. Du blanc.

Poudre de canon pour les autres. Du noir.

Gris, blanc, noir. Comme dit Andrée, tout se tient.
Commenter  J’apprécie          60
grandcaffe   10 juillet 2020
La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes
ça pour sûr, les femmes elles parlent pour se soulager.

Les hommes, y ferment leur gueule pour éviter d'en rajouter.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Vendredi ou La Vie sauvage, Michel Tournier

L'aventure de Robinson et Vendredi se déroule:

Au XVIe siècle
Au XVIIIe siècle
Au XIXe siècle

20 questions
2885 lecteurs ont répondu
Thème : Vendredi ou La Vie sauvage de Michel TournierCréer un quiz sur cet auteur