AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.98 /5 (sur 50 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Docteur ès lettres, Anne Martin-Fugier a fait de la vie sociale et culturelle française au XIXe siècle et au début du XXe siècle son territoire d'historienne. Elle est Diplômée de l'EHESS (École des hautes études en sciences sociales, Paris).

Après avoir publié une histoire de La bourgeoise (Grasset, 1983), pendant de son étude sur La place des bonnes, la domesticité féminine à Paris en 1900 (Grasset, 1979), elle s’est attaquée à une série d’études historico-sociologiques sur le monde des artistes (Les Romantiques. Figures de l’artiste 1820-1848, Hachette, 1998 ; Comédienne. De Mlle Mars à Sarah Bernhardt, Seuil, 2001) et sur celui des salons.

En 1990, elle publie chez Fayard une remarquable Vie élégante, ou la formation du Tout-Paris, 1815-1848, analyse qu’elle poursuit avec son livre sur Les salons de la IIIe République.

Pour reconstituer le recrutement, l’atmosphère, le développement des salons, dîners, bals, concerts, Anne Martin-Fugier a lu tous les journaux, tous les mémoires, les correspondances, les romans aussi qui s’y rapportent.

+ Voir plus
Source : rh19.revues.org/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Anne Martin-Fugier - Les couleurs et la mitraille .
Anne Martin-Fugier vous présente son ouvrage "Les couleurs et la mitraille". Parution le 10 mars 2016 aux éditions le Passage. Retrouvez le livre :http://www.mollat.com/livres/martin-fugier-anne-les-couleurs-mitraille-9782847423280.html Notes de Musique : Chopin: Polonaise-Fantasy in A-flat Major, Op. 61 by Jonathan Biss. Free Music Archive. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Podcasts (1)

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
Arakasi   23 septembre 2014
La place des bonnes. La domesticité féminine à Paris en 1900 de Anne Martin-Fugier
Nous sommes toutes hantées de multiples fantômes. Parmi ceux-ci, le plus prégnant est celui de la dévouée servante (les hommes, pour leur part, ont peut-être les leurs, mais c'est leur affaire, et il est peu probable qu'ils soient hantés par le fantôme d'un valet de chambre). Faire le portrait des bonnes de "nos" grands-mères - si nos grands-mères avaient des bonnes - ce n'est pas tracer l'arbre généalogique des femmes de ménage actuelle, ce n'est pas évoquer avec nostalgie les familles bourgeoises du siècle dernier, mais c'est rendre visible la bonne qui vit en chacune de nous, restituer ses traits au fantôme pour le regarder en face et commencer à la congédier.
Commenter  J’apprécie          140
Arakasi   21 septembre 2014
La place des bonnes. La domesticité féminine à Paris en 1900 de Anne Martin-Fugier
D'autre part, les maîtres ont à confirmer leur identité, ils ont à prouver qu'ils appartiennent à le classe de ceux qui ordonnent et non qui obéissent. La bonne va leur servir à la fois de terrain d'expérience et de repoussoir. Plus leur autorité est de fraîche date, plus ils cherchent à l'établir en accablant d'ordres la domestique. Plus ils sont près de l'origine populaire, plus ils veulent se démarquer des prolétaires en écrasant celle qu'ils emploient. La bonne, c'est l'ennemie de classe, se personne est un rappel permanent, pour ces maîtres-là, de leurs origines. Humilier la bonne est une forme de légitimation du pouvoir petit-bourgeois.
Commenter  J’apprécie          110
pleasantf   08 novembre 2017
Collectionneurs. Entretiens de Anne Martin-Fugier
Dans la vitrine de Finlay, galerie aujourd'hui disparue, nous avons vu un tableau qui nous a paru magnifique. Il était de Bernard Gantner, nous avons demandé le prix, c'était un peu cher pour nous, le galeriste nous a permis de le payer en douze mensualités. Nous étions tout fiers, nous avons accroché le tableau, et nous le trouvions tellement beau que nous avons décidé d'en acheter un autre. Nous sommes retournés à la galerie, nous nous sommes endettés pour un an encore. A peine avions-nous fini de payer le second qu'un matin nous nous sommes avoué que cette peinture ne nous plaisait plus du tout. Nous avons demandé à Finlay s'il reprendrait les deux tableaux. Il a accepté un échange, il nous a proposé des dessins de je ne sais plus qui, des fonds de tiroir. Mais nous étions tellement soulagés de ne plus voir les Gantner que nous avons préféré perdre de l'argent et rentrer chez nous avec les fonds de tiroir.
Commenter  J’apprécie          30
pleasantf   08 novembre 2017
Collectionneurs. Entretiens de Anne Martin-Fugier
Nous n'hésitions pas à rouler. Je me rappelle que, un week-end, nous avons fait Cologne-Venise et retour en voiture, en conduisant la nuit, parce qu'il y avait des vernissages importants dans ces deux villes, nous étions un peu fous. Claude était comme un gosse à qui on présente une sucette ! Nous étions les premiers Français à nous rendre systématiquement aux vernissages et nous étions toujours très bien reçus à Amsterdam, au Stedelijk Museum, par Edy de Wilde, que notre persévérance amusait.
Commenter  J’apprécie          10
pleasantf   10 novembre 2017
Collectionneurs. Entretiens de Anne Martin-Fugier
Le collectionneur est quelqu'un qui achète au delà de ses capacités d'accrochage. Si vous n'avez plus de place sur vos murs et que vous continuez à acheter, vous êtes un collectionneur.
Commenter  J’apprécie          10
Medulla   29 janvier 2018
Collectionneurs. Entretiens de Anne Martin-Fugier
Les collectionneurs sont divers dans leurs pratiques, leurs goûts et leurs recherches. Certains suivent une ligne, d'autres sont plus fantaisistes. D'aucuns sont boulimiques et voudraient s'en guérir. Tous sont dans l'addiction et conscients d'imposer à leurs proches, conjoints ou enfants, leur folie. Mais, en même temps, ils revendiquent le droit à dépenser, à se faire plaisir. 
Commenter  J’apprécie          00
Ys   28 février 2019
La vie d'artiste au XIXe siècle de Anne Martin-Fugier
Et de déclarer que, tout comme Boucher, Courbet était un maniériste, mais, alors que celui-ci était un "maniériste en joli ", Courbet était "un maniériste en laid".

(À propos de Théophile Gautier critique d'art)
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur