AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.32 /5 (sur 36 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Anne Pons est une romancière et essayiste française.
Longtemps responsable de la rubrique « Livres » au Point, puis à L'Express, elle est portée vers la mer par ses origines irlandaises. Alternant romans et biographies, elle a notamment publié : La Villa irlandaise; Dark Rosaleen ; Constance ou l'Irlande, une biographie de la comtesse Markievicz; et, avec Alain Pans, Lady Hamilton, l'amour sous le volcan.

Source : http://www.bibliomonde.com/auteur/anne-pons-1629.html
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
La bataille de Trafalgar (1805) | 2000 ans d’histoire | France Inter
Citations et extraits (10) Ajouter une citation
cascasimir   14 juin 2019
Le Tour de France par Camille et Paul, deux enfants d'aujourd'hui (tome 1) de Anne Pons
Pendant la guerre, les allemands nous prenaient tout: le beurre du Bessin, les fromages du pays d'Auge, la farine du Vexin. Ils réquisitionnaient aussi les vaches. Et les gens ne pouvaient plus chauffer qu'une pièce de leur maison. Les hommes étaient prisonniers en Allemagne, cachés dans les maquis, ou se préparaient au combat dans des camps en Angleterre.

"Le jour J, les Alliés ont débarqué avec 722 navires de guerre, 4000 bâtiments pour transporter les soldats et le matériel . Il y avait des parachutes plein le ciel et l'un d'eux est tombé sur le clocher de Sainte Mère l'église.
Commenter  J’apprécie          200
Malahide75   05 août 2013
Constance ou l'Irlande. Une biographie de la comtesse Markievicz de Anne Pons
Ainsi disparaît le demi-dieu qui avait attiré Constance sur la voie du socialisme. Pour elle comme pour ses camarades, le message délivré par Larkin à l’Irish Worker en date du 24 septembre 1914 sera leur évangile :

« En mon absence, Jim Connolly prendra le commandement. Qu’aux yeux de tous, votre comportement soit digne de votre passé.

Rappelez-vous votre constitution et votre serment - l’Irlande d’abord et jusqu’à la fin. La sobriété, l’obéissance aveugle et l’adresse à l’entraînement doivent être vos mots d’ordre. »

Paroles auxquelles fait écho, un mois plus tard, à la une du même journal, la fameuse déclaration de Connolly : « Nous ne servons ni Roi ni Kaiser (neither King nor Kaiser), mais l’Irlande. » La formule sera inscrite sur la bannière tendue au fronton de Liberty Hall.

Commenter  J’apprécie          10
valreine   21 avril 2018
Lapérouse de Anne Pons
Curieusement, les lignes de Lapérouse évoquent les derniers vers du Paradis Perdu : " La main dans la main, à pas incertains et lents, / Ils prirent à travers l'Eden leur chemin solitaire." Même résonance d'un monde à l'écart du reste des vivants, même solitude, même lenteur sous la plume de Lapérouse : "Nous murmurions de la fatalité qui nous avait fait parcourir, depuis notre départ du Kamtchatka, une longue ligne sans faire la plus petite découverte." "Murmures", le mot en dit long sur l'appréhension relative à ces géographies effacées, "vaste et fastueuse terra incognita" [Voyage autour du monde] qui frôle l'idée de la mort.
Commenter  J’apprécie          10
Malahide75   05 août 2013
Constance ou l'Irlande. Une biographie de la comtesse Markievicz de Anne Pons
Très pâle, nerveux, accompagné des principaux leaders, Patrick Pearse, nommé président du gouvernement provisoire, franchit le portique de la Grande Poste. A chaque extrémité du toit flottent deux drapeaux, hissés dans un envol de pigeons quelques minutes après l’assaut : l’un vert, brodé par la comtesse de la harpe d’or des rebelles de 1798, l’autre vert, blanc et orange, celui de la république. Parvenu sur le perron, Pearse lit quelques lignes en gaélique devant une foule morose, incrédule, puis il continue en anglais. D’une voix lente, solennelle, il proclame la république : « Au nom de Dieu et des générations défuntes, de qui elle tient ses traditions antiques en tant que nation, l’Irlande, par nos personnes, appelle ses enfants sous sa bannière et combat pour sa liberté. » Lorsqu’il a terminé, Connolly remercie le ciel d’avoir vécu assez vieux pour voir ce jour. Au bas de la feuille, les sept membres du gouvernement provisoire n’ont rien signé d’autre que leur propre arrêt de mort : Thomas J. Clarke, Sean MacDiamarda (MacDermott), P. H. Pearse, James Connolly, Thomas MacDonagh, Eamonn Ceannt, Joseph Plunkett. Le rêve débouche sur une réalité sanglante. Yeats pourra écrire son vers le plus célèbre : « Une terrible beauté vient de naître. »

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Malahide75   05 août 2013
Constance ou l'Irlande. Une biographie de la comtesse Markievicz de Anne Pons
Hier traités de fous et de criminels, ils sont désormais seize rédempteurs d’Erin, que le pays se prépare à élever au rang de héros. Une petite bande de révolutionnaires, qui disposaient à peine du mandat de leurs organisations, et encore moins du soutien de l’opinion publique. Seize, parfaitement résolus à racheter par leur sacrifice huit cents ans de passivité face aux Britanniques. Seize qu’immortaliseront les poèmes de Yeats. Plus que de leur nombre, dérisoire, l’Angleterre rendra compte à la postérité de sa cruauté à leur égard ; cours martiales fonctionnant dans le plus grand secret, exécutions reprises chaque jour, « comme si l’on observait un flot de sang provenant de dessous une porte fermée ». Monte aussi, du lieu du sacrifice, la voix des prêtres proclamant l’héroïsme des suppliciés.

Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   08 septembre 2017
James Cook de Anne Pons
Mr. Cook usait de la même sévérité envers ses matelots : ainsi punit-il de cinquante coups de verge un maraud qui avait dérobé des patates dans une plantation zélandaise, au motif qu’il ne voyait rien de choquant à ce qu’un Anglais pillât des Indiens. La même pénalité était infligée à tous ceux qui chapardaient, bien que les voleurs d’alcool, dont quelques-uns étaient d’ailleurs morts d’overdose, Sire, fussent « fouettés sans excès ».
Commenter  J’apprécie          00
Malahide75   05 août 2013
Constance ou l'Irlande. Une biographie de la comtesse Markievicz de Anne Pons
Le visage sombre, ses plumes de coq frissonnant au vent, Constance franchit l’une des portes de Stephen’s Green, comme si elle entrait chez elle. Au diable les souvenirs de Lissadell, la chasse à courre dans la campagne violette, et le sourire de la reine Victoria en hommage à sa beauté. Elle n’est plus que l’âme de la grève de 1913, l’ange exterminateur, la descendante de conquérants impitoyables.

Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   08 septembre 2017
James Cook de Anne Pons
« Cet art du dessin qui est de plus d’importance pour la race humaine que l’art d’écrire, car les gens peuvent difficilement dessiner quelque chose sans être de quelque utilité aux autres et à eux-mêmes et peuvent difficilement écrire quelque chose sans perdre leur temps et celui des autres . »
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   08 septembre 2017
James Cook de Anne Pons
« Quand on travaille pour plaire aux autres on peut ne pas réussir, mais les choses qu’on a faites pour se contenter soi-même ont toujours une chance d’intéresser quelqu’un. »

Marcel PROUST
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   08 septembre 2017
James Cook de Anne Pons
Le travail de Dance prouve à l’évidence que les chefs-d’œuvre de la peinture l’emportent en précision sur l’écriture.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur