AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.92 /5 (sur 82 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Sevran , le 03/02/1963
Biographie :

Anne Sibran est écrivaine.

Née de parents pieds-noirs fraîchement exilés, mère d'origine grecque, père d'origine irlandaise, elle en gardera toujours une fascination pour les cultures de la Méditerranée (et d'ailleurs).

Après des études de philosophie et d'ethnologie à l'Université de Paris X à Nanterre, Anne Sibran se tourne vers l'écriture avec un roman, "Bleu Figuier" (1999), chez Grasset et la bande dessinée, "Le Quartier évanoui" (1994).

En 2007, après avoir appris pendant trois ans le quechua (langue indienne parlée au Pérou, en Bolivie et en Équateur), et après une mission Stendhal en Bolivie, Pérou et Équateur, elle part habiter en Équateur à Quito, d’où elle part régulièrement vivre dans des communautés indiennes. Depuis, écrivain des lisières, elle écrit plus spécifiquement sur la forêt d’Amazonie,notamment Enfance d'un chaman en 2016, récompensé en 2018 par le Prix Écritures et Spiritualités.

Elle écrit aussi des romans jeunesse, des scénarios de bande dessinée et travaille pour France Culture à l’écriture de fictions et de journaux de voyage sonores qui racontent ses déambulations en Amérique du Sud et ailleurs.

Elle est lauréat du Prix des libraires de bande dessinée 2000 pour "La Terre sans mal" (avec Emmanuel Lepage) et du Prix du jury œcuménique de la bande dessinée pour "La Terre sans mal", en 2000 et pour "Là-bas" (avec Didier Tronchet), en 2004.

site officiel : http://www.anne-sibran.com/
+ Voir plus
Source : Le Monde des Religions, http://www.bedetheque.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Anne Sibran - Dans la montagne d'argent .
Anne Sibran vous présente son ouvrage "Dans la montagne d'argent" aux éditions Grasset. Rentrée littéraire 2013. http://www.mollat.com/livres/anne-sibran-dans-montagne-argent-9782246803119.html Notes de Musique : Andes Les flu?tes du soleil - 12 - San Benito
Podcasts (11) Voir tous


Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
duthyrobert   06 janvier 2017
Enfance d'un chaman de Anne Sibran
La qualité du silence d'un homme présage souvent de la profondeur de sa parole. Et je sais que pour toi le mot est précieux. Tu parles avec parcimonie et seulement à certaines heures. Toujours en dehors de la lumière, de la routine de tes journées.

La certitude qu'à chaque instant tout écoute et donne à tes mots une autre portée. Ce qui explique sûrement ce suspend, chaque fois que tu vas te mettre à parler, cette façon de dresser l'oreille vers les arbres, de veiller à ne jamais couper la parole à la forêt.
Commenter  J’apprécie          90
BookShellFairy   14 février 2018
Enfance d'un chaman de Anne Sibran
Les hommes ne savent plus écouter le monde, tendre l'oreille après la réalité, pour surprendre cette mélodie discrète, où l'on entend l'âme tinter avec comme une tension de joie.
Commenter  J’apprécie          60
collectifpolar   13 février 2020
Enfance d'un chaman de Anne Sibran
Je suis l’enfant du fleuve,

d’un peuple cent fois mort

mais qui toujours renaît.

Le fils de l’homme à la sarbacane

le grand souffleur d’oiseaux,

le fils de la femme-fleur,

mordue par le serpent.

Je suis l’enfant des ruisseaux

sauvé par la loutre,

Lucero Tanguila,

né le jour du volcan,

le neveu de l’homme-tigre,

qui mord le cou des panthères

et plante les enfants

dans le ventre des femmes

qui lui portent une soupe.

Je suis celui qui s’est dressé

devant le fauve aux yeux luisants.

Celui dont la mort n’a pas voulu,

ce soir,

celui dont la mort ne voudra pas !
Commenter  J’apprécie          40
Powoui   23 mars 2017
Enfance d'un chaman de Anne Sibran
À chaque instant la forêt est épaisse de ce qu’elle s’apprête à dire, ou bien de ce qu’elle tait. Tout parle, sous les mousses, au coude d’un vieil arbre. Même le parfum au ventre de la fleur est un mot prononcé.
Commenter  J’apprécie          50
racooninan   07 avril 2017
Enfance d'un chaman de Anne Sibran
Enfin je te réponds que si tu n'as pas les yeux pour le livre, moi je n'ai pas les yeux pour la forêt. On n'apprend pas dans nos écoles à regarder vraiment le monde, à l'écouter.
Commenter  J’apprécie          50
InesRicordel   31 mars 2017
Enfance d'un chaman de Anne Sibran
Combien existe-t-il de peuples qui osent aujourd'hui s'adresser à une plante à voix haute ? Tu réveilles une mémoire ancienne, ranimes dans la parole ce mélange de prière et de magie, caché dans les ourlets de la langue, à ses zones de lisière. Cette force d'incantation, ce souffle d'inattendus. Ce désir immodéré d'être entendu par les arbres et les pierres. De revenir au monde. De l'honorer.

Le feu éteint, la nuit s'avance, tu chantes encore. La lune à mi-ciel déjà, un vent de nuit s'approche de l'autre côté du fleuve. Je l'entends qui empoigne les arbres, les froisse l'un après l'autre, marche sur les cimiers. Ton chant s'y cogne, s'y éparpille, quand le souffle dégringole jusqu'à nous, chargé du sucrin des fruits de palmes, que les chauves-souris grignotent avec des bruits métalliques, une faim d'ailes battues. Plus loin, une chouette soupire. Puis un buisson clignote sous la raucité du crapaud.

Ainsi tu chantes jusqu'au lever du jour, mélangeant ta parole avec les voix de la forêt … 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
racooninan   07 juillet 2013
Je suis la bête de Anne Sibran
Il n'y a pas de bête folle, pour la raison qu'on n'a jamais rien donné à la bête, qu'elle a tout trouvé par elle seule. Même son cri.

Ainsi, il n'y a rien qu'elle puisse perdre, ou qu'on puisse un jour lui reprendre.

La bête ignore tout du mot abandonné.
Commenter  J’apprécie          40
Powoui   23 mars 2017
Enfance d'un chaman de Anne Sibran
Je ramasse tes mots sous les arbres, Lucero Tanguila : gouttelant ou parcourus par les insectes, traversés de souffles et de cris. Cette forêt infusée dans le verbe, jungle de pleins et de déliés. Paroles de lianes à l’assaut des grands troncs, avec le timbre ombreux du chant enraciné dans la moiteur, germé partout en métaphores jusqu’en ses moindres pourrissements. 

Le bonheur de ces mots vivants plantés en phrases drues, implacables et sonores comme des rideaux de pluie.

J’écris derrière tes traces, Lucero Tanguila, pour promener le livre dans la boue, rendre la page au monde.
Commenter  J’apprécie          30
toto   19 janvier 2015
Dans la montagne d'argent de Anne Sibran
- C'est un livre sacré, affirmaient-ils (les espagnols) d'un air sournois. Vous devez l'aimer plus que vos montagnes, vos femmes et vos enfants. La parole de Dieu est dedans.

Les Incas pressèrent l'oreille contre le livre, faisant silence un moment.

- On n'entend rien. Y a personne là-dedans! Dirent les Incas en jetant les livres dans la poussière.

Ainsi, ils moururent tous, de n'être jamais allés à l'école. Car les Espagnols les tuèrent l'un après l'autre. Ces hommes qui savaient faire marcher les pierres mais ignoraient l'existence des mots.
Commenter  J’apprécie          20
racooninan   07 juillet 2013
Je suis la bête de Anne Sibran
Ça faisait un cri énorme. Un cri de toutes gorges : les sangliers, les serpents, les renards, les oiseaux. Un cri de toutes sèves. Et braillé depuis chaque fente, celles pour les sources ou l'intérieur des gouffres, la brisure d'un rocher. Ce cri nous révulsait la peau, nous poussait à hurler de même. Mais il n'était pas de terre, ce cri : c'était le vent. Il s'empoignait les arbres. On les voyait tourner un moment dans le ciel pour disparaître ensuite dans le fond de la nuit. Il emportait les bêtes aussi. Et même l'eau, quelques poissons.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Enfance d'un chaman

Quel est le personnage principal du récit ?

Lucero Tanguila
Charlie Chaplin
Cristobal Tanguila

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Enfance d'un chaman de Anne SibranCréer un quiz sur cet auteur