AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Anne Tyler (185)


viou1108   15 avril 2019
La danse du temps de Anne Tyler
Je trouve toujours que c'est rassurant, quand un homme aime les chats. Ça prouve qu'il n'a pas besoin de tout dominer.
Commenter  J’apprécie          332
torpedo   18 février 2020
Vinegar girl de Anne Tyler
"Je ne t'ai pas parlé de ça, mais les trois années que je passe ici sont difficiles, reprit-il. Des années de solitude. Compliquées. Tout le monde il fait comme si être en Amérique c'est une chance, mais ce n'est pas cent pour cent une chance. Les Américains ils disent des choses fausses. Ils font toujours comme s'ils sont vos amis ; ils appellent tout de suite par le prénom. Ils ont l'air tellement détendus et simples. Et après ils coupent leur téléphone. Je ne les comprends pas !"
Commenter  J’apprécie          180
iris29   16 juillet 2018
Vinegar girl de Anne Tyler
Dans mon pays on a un proverbe : " Méfie-toi des gens sucrés, parce que le sucre, il ne nourrit pas."
Commenter  J’apprécie          180
iris29   14 juillet 2018
Vinegar girl de Anne Tyler
" Si vous n'avez rien d'aimable à dire, ne disez rien"
Commenter  J’apprécie          182
iris29   05 mars 2020
Un garçon sur le pas de la porte de Anne Tyler
" Je suis une salle remplie de coeurs brisés"
Commenter  J’apprécie          170
iris29   15 juillet 2018
Vinegar girl de Anne Tyler
Je connais le vocabulaire, mais je n'arrive quand même pas à manier la langue comme je veux. Il n'y a pas de mot exprès pour dire "tu" quand je parle juste à toi en anglais. Il n' y a que le "you" pour tout le monde, et je dois dire le même "you" à toi et à un inconnu ; et je ne peux pas exprimer comment je suis proche.
Commenter  J’apprécie          161
iris29   06 mars 2020
Un garçon sur le pas de la porte de Anne Tyler
Je comptais sur l'effet voiture. Tu sais, quand les enfants qui refusent de parler à leurs parents s' épanchent dés qu'ils sont dans un véhicule en mouvement. Comme si ce qu'on disait dans une voiture ne comptait pas.
Commenter  J’apprécie          150
pyrouette   30 mai 2013
Quand nous étions grands de Anne Tyler
Mais comment en suis-je arrivée là ? Comment ai-je fait pour devenir cette femme qui n'a rien à voir avec moi ?
Commenter  J’apprécie          150
torpedo   17 février 2020
Vinegar girl de Anne Tyler
- Dans mon pays, on a un proverbe : "Méfie-toi des gens sucrés, parce que le sucre, il ne nourrit pas."

C'était une remarque intrigante. " Eh bien dans mon pays, on dit qu'on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre.
- Oui, c'est sûr ils disent ça", dit Pyotr de façon énigmatique. Il marchait un peu devant Kate, mais ralentit soudain pour revenir à son niveau et, sans crier gare, passa un bras autour de ses épaules et l'attira contre lui. "Mais pourquoi vouloir attraper des mouches, hein ? Réponds-moi ça, mademoiselle au vinaigre."
Commenter  J’apprécie          140
pyrouette   05 juin 2013
Quand nous étions grands de Anne Tyler
Depuis quelques temps elle se sentait si… Comment dire ? Vide, abattue, à plat. ET cela ne faisait que s’accentuer de jour en jour. Le matin, c’était un cadavre qu’elle avait l’impression de traîner hors du lit. Dans son assiette, plus rien n’avait de goût. La moindre conversation l’obligeait à mobiliser tous ses muscles, à requérir ses dernières parcelles de force. Elle ne cessait de constater qu’il y avait bien peu de choses dont on pouvait parler en ce monde.
Commenter  J’apprécie          130
Annette55   09 janvier 2020
Une bobine de fil bleu de Anne Tyler
« —-Le problème quand on meurt , avait- elle dit un jour à Jeannie, c’est qu’on n’a pas l’occasion de voir comment tout se termine .On ne connaîtra jamais la fin de l’histoire .
——Mais , maman, il n’y a pas de fin .
——Oui , je le sais bien.
En théorie .
Il n’était pas exclu que, tout au fond d’elle même , elle ait le sentiment que le monde ne pouvait pas continuer sans elle .Les êtres humains excellaient tellement dans l’art de se voiler la face !
Parce que la triste vérité était que personne n’avait plus besoin d’elle ... »....
Commenter  J’apprécie          120
iris29   17 juillet 2018
Vinegar girl de Anne Tyler
C'est difficile d'être un homme. Tu y as déjà songé ? Les hommes croient qu'ils doivent avoir l'air responsable et tout maîtriser ; ils n'osent pas montrer leurs vrais sentiments. Peu importe qu'ils soient blessés, désespérés ou abattus, qu'ils aient le cœur brisé ou le mal du pays, qu'ils soient rongés par une énorme culpabilité ou sur le point d'essuyer un échec cuisant… Ils disent : " Oh, ça va. Tout va bien." Ils sont beaucoup moins libres que les femmes quand on y pense. Les femmes étudient ce que ressentent les gens depuis qu'elles sont toutes petites ; elles perfectionnent leurs radars - leur intuition, ou leur empathie, ou leurs je ne sais quoi relationnelles. Elles savent comment les choses fonctionnent sous la surface, alors que pour les hommes ça a toujours été les compétitions sportives, la guerre , la réussite et la notoriété. C'est comme si hommes et femmes vivaient dans deux pays différents !
Commenter  J’apprécie          110
Annette55   10 janvier 2020
Une bobine de fil bleu de Anne Tyler
«  ——Tout de même , c’était ma mère .
Une femme, une seule femme au monde qui vous trouve unique: tous les enfants méritent au moins ça , non ?
Tu avais ça , tu avais Abby ».
«  L’un des membres de notre famille passa trente années de sa vie à chercher désespérément la voix de sa mère , mais une fois qu’il la trouva , il s’aperçut qu’il l’appréciait beaucoup moins que celle de sa fausse mère . »
Commenter  J’apprécie          100
Didili   04 mai 2019
La danse du temps de Anne Tyler
"Willa et moi nous sommes fiancés" annonça Derek. Personne ne réagit. Willa, elle-même n'aurait su deviner ce que pensaient ses parents. Elle posa tout doucement et sans bruit sa valise."Nous nous aimons, poursuivit Derek. Et... Nous avons décidé, hum, de passer le reste de notre envie ensemble".Quelque chose dans son élocution, dans la façon dont les mots dégringolaient par vagues, donnait à penser qu'il parlait presque sas savoir ce qu'il disait, tâchant de combler un silence de plus en plus palpable."Je lui ai fait ma demande et elle... elle a dit oui et elle veut attendre de terminer ses études, alors que moi, je pense que cet été serait idéal ; à mon sens, elle pourrait terminer ses études en Californie aussi bien qu'à Kinney, alors j'espère la convaincre de la faire changer d'avis, mais quoiqu'il en soit..."
Commenter  J’apprécie          90
ClarissaDalloway   15 mai 2010
Le déjeuner de la nostalgie de Anne Tyler
Ses enfants grandirent et commencèrent à avoir leur propre vie. (…) Quand elles pensaient à eux, à différents moments de leur enfance – d'abord s'accrochant à elle puis acquérant de l'indépendance et finalement se détachant d'elle – elle se souvenait avant tout des lampes. De la lampe du couloir qu'elle avait l'habitude de laisser allumée pour qu'ils n'aient pas peur dans le noir. Ensuite ce fut la lampe de la salle de bains, plus loin dans le couloir, qui resta allumée, quelle que fut la maison qu'ils habitaient et, pour finir, celle du rez-de-chaussée lorsque l'un d'entre eux sortait le soir. Leur croissance correspondait donc à une graduelle diminution de la lumière éclairant la porte de sa chambre à coucher, comme s'ils emportaient avec eux un peu de clarté lorsqu'ils s'éloignaient d'elle. Elle aurait dû s'organiser, pensait-elle parfois. Elle aurait dû se trouver des amis ou s'inscrire à un club. Mais ce n'était pas son genre. Et de toute façon ça ne l'aurait pas consolée.
Commenter  J’apprécie          90
montmartin   14 mai 2020
Un garçon sur le pas de la porte de Anne Tyler
Il changea de matière principale deux fois et se retrouva finalement en informatique, une discipline qui avait le mérite de ne pas tâtonner, c'était oui ou non, noir ou blanc, aussi logique et ordonné qu'un jeu de dominos.
Commenter  J’apprécie          80
iris29   05 mars 2020
Un garçon sur le pas de la porte de Anne Tyler
Les femmes faisaient tourner le monde , indéniablement. ( Il y avait une différence entre "diriger le monde" et " le faire tourner".)
Commenter  J’apprécie          80
Stockard   20 octobre 2015
Le compas de Noé de Anne Tyler
Liam adorait voir un bon film. Il trouvait reposant d'assister aux conversations sans qu'on attende de lui qu'il y participe.
Commenter  J’apprécie          80
FRANGA   26 février 2012
Le déjeuner de la nostalgie de Anne Tyler
Il se demandait parfois ce qui se passerait si son père revenait à la maison lorsqu'il serait un homme. "Regarde ce que je suis devenu, lui dirait Cody. Regarde où je suis parvenu, regarde ce que j'ai accompli sans toi".
Est-ce quelque chose que j'ai dit ? Est-ce quelque chose que j'ai fait ?
Est-ce quelque chose que je n'ai pas fait qui t'a poussé à partir ?
Commenter  J’apprécie          70
Horlogemoisie   15 décembre 2010
Le voyageur malgré lui de Anne Tyler
"Écoute-moi, Macon, dit-il, j'aurais besoin de retirer mon passeport du coffre pour le 12 juin. Je m'embarque pour Lassaque.
- Lassaque, grand-père ?
- Si ça me plaît, je peux tout aussi bien rester là-bas.
- Mais où se trouve Lassaque ?
- C'est une île au large des côtes de Bolivie.
- Ah, fit Macon, puis il ajouta : Mais, dis moi...
- Cet endroit a retenu mon intérêt parce que les Lassaquiens n'ont pas de langage écrit. En fait, si l'on apporte avec soi des textes, ils vous les confisquent immédiatement. Ils disent que c'est de la magie noire.
- Mais je ne crois pas que la Bolivie soit au bord de la mer, dit Macon.
- Ils ne vous permettent même pas d'avoir un carnet de chèques avec votre nom dessus. Avant d'accoster, il faut prendre soin d'enlever l'étiquette de son flacon de déodorant. Tu dois changer ta monnaie contre des petits trucs colorés.
- Est-ce que tu plaisantes, grand-père ?
- Si je plaisante ! Vérifie, si tu ne me crois pas", dit le grand-père en remontant sa montre de gousset en acier, avec un mouvement de va-et-vient assuré. "Un des effets intéressants de l'analphabétisme régnant est le respect qu'on porte aux anciens. C'est très probablement parce que les connaissances des Lassaquiens ne viennent pas des livres mais de la vie. Aussi, sont-ils suspendus aux lèvres de ceux qui ont vécu longtemps."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..