AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.67 /5 (sur 84 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 15/03/1933
Biographie :

Annette Muller est fille de Juifs polonais émigrés à Paris.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la petite Annette, âgée de 9 ans en 1942, passera par le Vel d’Hiv, le camp de Beaune-la-Rolande, Drancy, l’asile Lamarck, l’orphelinat catholique où elle a été cachée et la maison d’enfants du Mans qu’elle quittera à l’été 1947.

Elle est l'une des rares survivantes de la terrible rafle du Vélodrome d'Hiver (16-17 juillet 1942) et elle se souvient, avec émotion, de cette époque abominable qui l'a marquée jamais.

Le Cercil publie le témoignage d’Annette Muller. Internée à Beaune-la-Rolande après la rafle de juillet 1942, elle connaît le sort terrible des milliers d’enfants juifs internés dans les camps du Loiret. Elle échappera à la déportation grâce à son père. Illustré de documents d’archives, cet ouvrage est accompagné de contributions historiques.

La Rafle est un film français réalisé par Roselyne Bosch, sorti le 10 mars 2010. Ce film évoque la détention durant plusieurs jours dans des conditions très précaires de milliers de victimes juives de la rafle du Vél d'Hiv (13 152) avant leur déportation vers le camp de Beaune la Rolande, et le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.
+ Voir plus
Source : www.fondationshoah.org
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Annette Muller est une survivante de la Rafle du Vél'd'Hiv', où 12000 juifs ont été arrêtés par la police française dans la nuit du 15 au 16 juillet 1942.


Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Ninochka   31 mai 2012
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Un jour que je sortais de chez elle, j'entendis deux femmes discuter sur le trottoir: "Vous vous rendez compte, disait l'une d'elles, un homme qui avait l'air si bien, si correct. Il a fait un mouvement et sous sa veste, devinez? J'ai aperçu l"étoile. Un Juif! Qui l'aurait cru, il avait l'air si correct!" Et l'autre femme hochait la tête, marquant son approbation.
Commenter  J’apprécie          270
Ninochka   31 mai 2012
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Ainsi, Manuella était juive, elle aussi. C'était une découverte. La maîtresse a dit: "Deux de vos camarades portent une étoile. Soyez gentilles. Rien ne doit être changé entre elles et vous." Mais immédiatement, il y eut une barrière, une mise à l'écart.
Commenter  J’apprécie          170
ra   21 août 2014
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Quelques jours avant le port obligatoire de l'étoile, ma mère nous a fait mettre nos habits du dimanche, bien que ce soit un jour de la semaine. Sur les vestes de tweed de mes frères, sur la vareuse de mon costume marin ainsi que sur sa robe à fleurs, elle avait cousu solidement les étoiles qui avaient été distribuées aux familles juives, en échange de tickets textile. Des étoiles d'un jaune cru, avec le mot juif écrit en lettres noires et tordues comme des flammes. Après qu'elle nous eut longuement coiffés, nous sommes descendus avec elle et lentement, majestueusement, nous nous sommes promenés dans les rues du quartier. Nous avons défilé ainsi dans les rues de Pixérécourt, Pyrénées, Ménilmontant, avons descendu l'étroite rue des Rigoles."Tenez-vous droits, redressez -vous", murmurait maman. Son regard arrogant semblait défier les gens qui nous regardaient en silence. Elle voulait montrer à tous une jeune mère juive fière de ses quatre enfants juifs.

Pauvre maman et son courage inutile. N'aurait-il pas mieux valu qu'elle jette l'étoile dans une poubelle et qu'elle fuie au loin avec ses enfants ?

Quelques mois après, elle était morte. Elle allait avoir trente-quatre ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ra   22 août 2014
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Dans L'autre coin de la baraque, un homme tenait une tondeuse. Dans le vacarme, les gifles, les pleurs, on a traîné Michel, avec d'autres garçons se débattant, vers l'homme à la tondeuse. Un par un, il a passé l'instrument juste au milieu de la tête, du front à la nuque, avant de les renvoyer dehors."Comme ça tu ressembles au dernier des Mohicans", a-t-il dit à Michel qui pleurait ; ça lui donnait l'air grotesque, ce long trait chauve, bordé de cheveux de chaque côté. Michel si fier de sa mèche dorée qu'on lui mouillait chaque matin pour faire un cran. Il était là, pitoyable, son visage blême couvert de larmes qui laissaient des sillons sales, marqué comme un cochon avec sa tonsure blanche. J 'avais honte pour lui. Pourquoi les gendarmes n'avaient-ils pas rasé entièrement la tête des enfants ? Etaient-ils amusés par le spectacle ridicule des étranges tonsures qui partageaient la tête en deux ? Les enfants n'osaient plus se montrer, sauf ceux qui avaient trouvé des bérets qu'il enfonçaient profondément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ra   20 août 2014
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Aujourd'hui, je suis allée au cimetière

de Beaune-la- Rolande

Tant d'années après

Une force étrange m'y poussait

j'ai erré parmi les tombes

certaines très anciennes

une à une je les regardais

je cherchais

un nom, un souvenir

Avait-il seulement existé ?



Et soudain, dans un coin

écarté et triste

j'ai vu une dalle de pierre grise

et parmi quelques noms

le sien était écrit

c'était lui, je le savais

Henri

1940-27 juillet 1942

Henri

mon joyeux lutin du Vel' d'Hiv'

Henri aux joues roses, aux boucles brunes

mon petit voisin rieur

Des nuits et des jours, dans le bruit et les cris

dans l'ordure et la puanteur

Assis près de moi sur le gradin

sa mère si belle l'enlaçant tendrement

sur les gradins du Vel' d'Hiv

'

Henri, deux ans, le premier enfant mort du camp

avant les milliers d'autres...

Mais lui est resté à Beaune

Il n'a jamais pris le train

conduisant au long voyage



Et moi, couchée sur la paille pourrissante

balayée par les phares blancs des miradors

je me souviens, j'avais neuf ans,

toute la nuit, sa mère hurlant folle

à Beaune-la-Rolande
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Ninochka   06 juin 2012
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Tous avaient perdu un ou deux parents, des frères et sœurs ou la famille entière. Personne ne parlait de la guerre. Le passé n'avait pas existé.
Commenter  J’apprécie          130
Ninochka   31 mai 2012
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Ils étaient 4 000 enfants juifs, en juillet 1942, qui, comme moi, faisaient des rêves.
Commenter  J’apprécie          90
MissG   13 juin 2013
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Et ainsi, chaque fois qu'une réprimande collective était faite, je rougissais de honte, incapable de prouver mon innocence, souhaitant seulement qu'on ne s'aperçoive pas de mon état, craignant qu'un jour ou l'autre, on ne découvre le mensonge de ma vie, ma véritable identité, ma marque infamante de juive.
Commenter  J’apprécie          60
RoiLivre   01 octobre 2014
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Ça tapait fort, dans mon cœur, dans ma tête. Deux policiers français sont entrés: "Habillez-vous, ont-ils ordonné. On vous emmène."
Commenter  J’apprécie          60
MissG   13 juin 2013
La petite fille du Vel'd'Hiv' de Annette Muller
Ils étaient là et, subitement, ils n'étaient plus là. On les mettait dans ces tours d'où ils ne revenaient jamais. Un voile épais de mystère, de murmures effrayés, de larmes, les recouvrait. De cela, nous, les enfants, étions conscients ainsi que de la menace qui pesait sur les pères et les frères aînés.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
156 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur cet auteur

.. ..