AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Citation de Bradomin


Bradomin   15 février 2018
Bréchéliant de Annick Le Scoëzec Masson
- Comme il fait froid, dit la dame, comme il fait froid toujours !
- Voulez-vous qu’on ajoute à votre chambre un brasero ? Bientôt finit l’hiver...
- Non, rien ne saurait mieux réchauffer mon âme que vous entendre. La fleur de givre à ma fenêtre ne m’est alors plus décembre, mais nez espiègle du printemps. Chantez, Ariane, chantez encore pour que mon cœur dégèle, pour que le sang à nouveau en moi coule ! Chantez ce poème...
La suivante prépara sa vielle en courbant le genou. Elle tendit les cordes sous l’archet.
- « Tant ai le cœur plein de joie, que tout pour moi change de nature. Fleur blanche, vermeille et claire, me semble la froidure... Tant au cœur d’amour, de joie et de douceur, que l’hiver me semble une fleur et la neige verdure ! »
Les notes s’évaporèrent après avoir tenu un moment dans l’air.
- Oui, parlez-moi de lui, de ce troubadour, de la légende..., soupira la dame.
- Celle du cœur mangé ?
Elle tressaillit :
- Oh, non, par pitié ! Tant de finesse, côtoyer tant de cruauté !
- C’est jalousie, Madame ! Jalousie qui retourne en nous le loup prêt à tout dévorer... Nul n’en est à l’abri et les médisants sont légion.
Commenter  J’apprécie          150





Ont apprécié cette citation (1)voir plus