AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.87 /5 (sur 51 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Algérie , 1948
Biographie :

Annie Cohen-Solal est un écrivain français. Elle est professeur à l'université de Caen et à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris.

Elle est surtout connue pour ses travaux sur Jean-Paul Sartre.

Annie Cohen-Solal est chevalier de la Légion d'honneur (JO du 1er janvier 2009).

Ajouter des informations
Bibliographie de Annie Cohen-Solal   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Colloque de rentrée 2016 : Migrations, réfugiés, exil Conférence du jeudi 13 octobre 2016 : Artistes et déracinement : le cas de Mark Rothko Intervenant(s) : Annie Cohen-Solal, Université de Caen Retrouvez la présentation et les vidéos du colloque : https://www.college-de-france.fr/site/colloque-2016 Le Collège de France est une institution de recherche fondamentale dans tous les domaines de la connaissance et un lieu de diffusion du « savoir en train de se faire » ouvert à tous. Les cours, séminaires, colloques sont enregistrés puis mis à disposition du public sur le site internet du Collège de France. Découvrez toutes les ressources du Collège de France : https://www.college-de-france.fr Suivez-nous sur : Facebook : https://www.facebook.com/College.de.France Instagram : https://www.instagram.com/collegedefrance Twitter : https://twitter.com/cdf1530 LinkedIn : https://fr.linkedin.com/company/collègedefrance

+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
Alzie   31 mars 2016
La valeur de l'art contemporain de Annie Cohen-Solal
S'il convient d'éviter toute généralisation hâtive et de considérer que l'effet Veblen n'est pas nécessairement le premier motif d'achat de l'ensemble de ces nouveaux venus, il n'en demeure pas moins que dans certains cas la motivation est patente. Harry Bellet le soulignait lors de l'achat par le milliardaire chinois Wang Jianlin de Claude et Paloma, un Picasso de 1950, pour 28,1 millions de dollars au cours d'une vente considérée comme de qualité toute relative selon les experts, et alors même que l'estimation initiale jugée comme déraisonnablement élevée était de 12 millions de dollars : "Ce n'est plus un Picasso, c'est un Wang Jianlin... Et c'est une première explication à ces prix délirants : la maison de vente a révélé le nom de l'acheteur, c'est donc qu'il voulait que cela se sache. Certains s'offrent ainsi de la notoriété.



Nathalie Moureau, Tout ce qui brille n'est pas or, p. 43
Commenter  J’apprécie          50
Matatoune   08 juillet 2021
Un étranger nommé Picasso de Annie Cohen-Solal
N'est e pas une illustration parfaite, pour cette période, d'une histoire de ces réseaux marchands impliqués dans le capitalisme occidentale au XXe siècle, dans un schéma eschatologique, comme naguère le réseau des juifs sépharades, chassés d'Espagne, assura le commerce autour de la péninsule Ibérique en Europe, en Afrique, et bien au de-là ?
Commenter  J’apprécie          40
oran   14 août 2016
Sartre (1905-1980) de Annie Cohen-Solal
Derniers soubresauts d'un adolescent lucide , orgueilleux et fou : entre douze et quinze ans, attaqué sur tant de fronts, mis à l'épreuve par tant de stigmates, Jean-Paul Sartre, furieux, enragé, lança les fondations d'une personnalité sociale : la sienne. Trouvant une énergie considérable pour s'arracher du personnage de petit garçon singeant l'adulte, de la délicatesse d'enfant gâté, de fils unique, de fleur de serre qu'Anne-Marie avait, en partie, crées. Lucide, il le fut, et fort douloureusement ; peut-être même fut-ce là sa seule vraie force en ces temps difficiles. "Je suis un génie", se dit-il de plus en plus. Haine, violence, maladresse, réflexes de bête traquée, le prince adulé se réveilla crapaud, l'enfant-roi misérable fanfaron, cherchant sa voie dans un indescriptible mélange d'échecs, de rejets, de mensonges et de haine de soi.
Commenter  J’apprécie          30
Matatoune   05 juillet 2021
Un étranger nommé Picasso de Annie Cohen-Solal
En fait, c'est progressivement que Picasso parvient à affirmer son identité dans le labyrinthe parisien, à travers une odyssée en cinq étapes. Et ce sont la plupart du temps d'autres parias- des groupes ou des individus- qui jouent pour lui la fonction de gate- openers: le réseau des Catalans de Montmartre ( dont la générosité devient une malédiction); Max Jacob ( qui donne accès à la langue et aux premiers codes); Guillaume Apollinaire ( qui donne accès à la toute- puissance de la poésie, à l'audace du créateur); les Stein (qui fournissent les moyens financiers et la liberté du choix esthétique); la communauté de Gòsol, enfin (qui permet l'accès à une identité intégrée).
Commenter  J’apprécie          20
armand7000   09 novembre 2021
Un étranger nommé Picasso de Annie Cohen-Solal
En fait, c’est progressivement que Picasso parvient à affirmer son identité dans le labyrinthe parisien, à travers une odyssée en cinq étapes. Et ce sont la plupart du temps d’autres parias- des groupes ou des individus- qui jouent pour lui la fonction de gate- openers: le réseau des Catalans de Montmartre ( dont la générosité devient une malédiction); Max Jacob ( qui donne accès à la langue et aux premiers codes); Guillaume Apollinaire ( qui donne accès à la toute- puissance de la poésie, à l’audace du créateur); les Stein (qui fournissent les moyens financiers et la liberté du choix esthétique); la communauté de Gòsol, enfin (qui permet l’accès à une identité intégrée.
Commenter  J’apprécie          20
Alzie   31 mars 2016
La valeur de l'art contemporain de Annie Cohen-Solal
La règle de cherté affecte notre goût de telle sorte que dans notre estime les signes de cherté s'amalgament inextricablement aux traits admirables de l'objet, et que le résultat de cette combinaison se range sous une idée générale qui porte le seul nom de beauté.

Thorstein Veblen, Théorie de la classe de loisir (1899), Paris, Gallimard, 1970, p. 87



Nathalie Moureau, "Tout ce qui brille n'est pas or", p. 29
Commenter  J’apprécie          20
Alzie   31 mars 2016
La valeur de l'art contemporain de Annie Cohen-Solal
Cependant, l'oeuvre contemporaine a tendance à transformer notre perception esthétique en fonctionnant comme un "flash", ou "conformément à "l'économie de l'attention" propre à la publicité".

Nathalie Heinich, Le paradigme de l'art contemporain, p. 321



Cristelle Terroni, Comment définir l'art contemporain, p. 57
Commenter  J’apprécie          20
Matatoune   08 juillet 2021
Un étranger nommé Picasso de Annie Cohen-Solal
Pour une frange de la société française, Picasso devient l'archétype de !a menace, puisqu'il va représenter de plus en plus, tout ce que les patriotes détestent : il est riche, célèbre indéchiffrable, incontrôlable, cosmopolite.
Commenter  J’apprécie          20
Tschum   16 juin 2020
Un jour, ils auront des peintres de Annie Cohen-Solal
En 1886, Gauguin écrivait : j’aime la Bretagne. Quand mes sabots résonnent sur le sol de granit, j’entends le ton sourd mat et puissant que je cherche en peinture.
Commenter  J’apprécie          20
Matatoune   06 juillet 2021
Un étranger nommé Picasso de Annie Cohen-Solal
The Steerage (1907) (…) capture des personnages entassés sur deux ponts de bateau, pont inférieur, pont supérieur, classe inférieure, classe supérieure, avec châles de prière, bretelles, fichus de paysannes en bas, canotiers blancs, feutres, femmes élégantes en haut, deux classes sociales séparées par une passerelle longue, blanche, oblique et interdite, avec ses barrières de chaînes, comme une vision paradigmatique de l’immigration.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Un peu de couleur, ça vous change la vie !

Comment est la jument du roman de Marcel AYMÉ ?

Rose
Verte
Bleue

15 questions
150 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur