AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.7 /5 (sur 28 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Antoine Delouhans est auteur de Fantasy, en parallèle de son activité professionnelle.

Rôliste à ses heures, il a depuis plus de 15 ans, noté, recherché, rédigé, ce qui maintenant devient un Univers à part entière, introduit dans son roman "Eden".

En 2010 il publie chez Mélibée le premier tome, "La Lumière d'Orion", qu'il réédite en 2017, complété par les deux tomes suivants.

Il vit avec sa femme et illustratrice à Latour-de-Carol dans les Pyrénées Orientales.

son site : http://antoinedelouhans.com/
Twitter : https://twitter.com/delouhansa
page Facebook : https://www.facebook.com/nevidimpage/

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
antoinedelouhans   31 janvier 2017
Eden de Antoine Delouhans
Le chant du vieillard sortait de sa gorge, emplissant l ‘espace de ce son mélodieux et grave. Il était adossé à l’arbre colossal dont l’écorce et le feuillage étaient recouverts d’un halo lumineux, semblable à des flammes. Un arbre millénaire dont le tronc était plus large qu’une demeure toute entière et dont les branches fusaient vers les hauteurs, s’enfonçant dans l’obscurité de la caverne, se perdant dans la roche qui en formait le plafond.

Soudain, un tremblement ébranla l’arbre, perturbant les méditations du vieux sage. Il ouvrit les yeux, presque révulsés, mais ne vit pas ses deux comparses approcher de lui, inquiets. Des éclairs d’électricité fusèrent depuis le sommet des branches pour se réunir toutes dans le tronc et frapper de plein fouet le corps du vieillard. Celui-ci se mit à trembler violemment. Puis un râle profond sortit de sa bouche. Les deux autres sages restèrent en suspens, attendant quelque chose…

– Les nuées approchent et le Dominateur arrive ! Celui qui est, qui était et qui vient se nourrira de la chair des hommes. Une troisième force naîtra, mais seul le Prophète pourra sauver la Terre des Cavaliers du Souffre Bleu !

La prophétie raisonna, amplifiée et reprise en écho par les murs de la grotte. Puis tout redevint calme. Le vieillard retrouva la vue et les trois sages se regardèrent, inquiets de cette nouvelle aux airs de menace !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mcd30   17 août 2018
Eden de Antoine Delouhans
On donna bien des noms à ce moment que je vais vous conter, Apocalypse, Ragnarök, le jugement dernier... Moi je l'appelle Renaissance !
Commenter  J’apprécie          40
scarlett76   07 décembre 2020
Indomptables de Antoine Delouhans
Le jour n’était pas encore levé. Les étoiles inondaient le ciel en vagues de lumières intenses. La Voie lactée ressortait parfaitement sur la toile sombre sur laquelle elle semblait peinte. La fraicheur de cette nuit d’automne camouflait les bruits alentour, comme si la nature avait déjà commencé son sommeil hivernal. Les réverbères du petit village de Cerdagne éclairaient à peine la place de la gare. Le bâtiment, colossal, n’était plus que l’ombre de sa gloire passée. La plus grande partie de la bâtisse était abandonnée, laissée à l’oubli, laissée aux assauts de fantômes centenaires. Seule une petite partie était encore en activité, permettant aux quelques habitués de quitter cet écrin unique, pour se rendre en ville, aller travailler ou partir en vacances. Les lumières de la salle des pas perdus clignotaient, quelques néons semblaient en fin de vie, et tentaient désespérément de tenir, encore un peu. Tout ici respirait l’envie de survivre, de continuer à tenir, coute que coute.



C’est alors qu’une clarté à peine dessinée apparut sur la crête. Les contours des montagnes qui encerclaient le plateau se détachaient, de plus en plus nettement. La voûte céleste s’embrasa de roses éclatants, que quelques bleus pastel tentaient d’éteindre. Quelques étoiles résistantes, continuaient à briller, soutenues par la lune fière, qui tendait la tête pour apercevoir l’astre du jour, avant de disparaitre à l’horizon. Alors que ce dernier se hissait à l’est, il nimbait de ses rayons les murs ocre de cette gare mythique, l’auréolant d’une couronne chatoyante.



Monsieur le Chef de gare de Latour de Carol sortit alors par les portes coulissantes, respirant l’air frais de ce pays isolé et préservé, priant le soleil et la nature pour ses bienfaits.



Je l’attendais, avec une impatience d’adolescent. Sa dernière lettre m’indiquait le jour et l’heure à laquelle elle serait là. 7h23. J’entendis l’annonce sonore de la gare se mettre en route. Le train de nuit arriva. Je passai les portes coulissantes menant aux quais, puis me dirigeai vers la droite. L’ancienne rame corail émettait un raffut terrible. La dépression des systèmes de freinage me fit sursauter. Une tension intense agrippa mes entrailles, si fort que je dus prendre une respiration profonde pour ne pas me plier en deux. C’est alors que je la vis. Splendide, radieuse, merveilleuse. Sa démarche gracile m’envouta, alors qu’elle s’avançait vers moi. Elle était si concentrée à tirer sa valise et à vérifier qu’elle n’avait rien oublié, qu’elle ne me vit que lorsqu’elle arriva à quelques mètres de moi. Un sourire resplendissant illumina son visage, auréolé d’une joie sincère. J’avançai de quelques pas et elle me prit dans ses bras avec une tendresse que j’avais presque oubliée. Je m’enivrai du parfum de ses cheveux, de la douceur de ses mains qui attrapèrent les miennes. Elle me regardait fixement. Ses yeux en amande, dont les nuances de vert enlaçaient l’or et le brun, étincelaient. Ils étaient rivés dans les miens. Quelques mèches brunes s’aventuraient sur son front haut, se mouvant sous les assauts délicats de la brise matinale. Le soleil se levait timidement, et ses rayons vinrent caresser, avec délicatesse, sa peau claire et sans défaut. Elle s’avança à peine, invitation silencieuse. Son nez court frôla le mien. Je sentais son souffle chaud, et une tension irrépressible naquit au plus profond de moi. Je fixai alors ses lèvres fines, dont le rose pâle m’hypnotisait à en perdre la raison. Les battements de nos cœurs s’unirent, comme nos bouches enlacées.



— Tu m’as tant manqué, me souffla-t-elle.



— Je n’en pouvais plus d’être si loin de toi… lui répondis-je.



Elle me ravagea l’âme d’un sourire supplémentaire. Elle était de ces personnes qui souriaient sans cesse. Même dans les pires moments, elle était capable de rayonner tant elle était belle, tant elle était lumière et positivité. Je repris rapidement mes esprits et la conduisis à la voiture, avant de nous rendre jusqu’à chez moi. J’avais acheté une petite maison dans ce plateau reculé, proche de plusieurs stations de ski. Cela me permettait d’avoir un revenu régulier en mettant en location la maison pour les vacances. J’avais ainsi un lieu de villégiature, lorsque je voulais m’échapper de la vie citadine
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mcd30   17 août 2018
Eden de Antoine Delouhans
L'univers a vécu bien des aventures avant que l'Homme ne se réveille. Et les tourments de ce temps passé, hantent toujours les fondements de ce qui est.

Les mondes sont en proie à une guerre qui dure depuis des âges... La guerre des immortels. Polwanev : la guerre invisible.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   03 septembre 2018
Indomptables de Antoine Delouhans
Elle me fixait si intensément que je ne pus résister. Mes lèvres trouvèrent les siennes, qu'elle entrouvrit à peine. J'appuyais mon baiser, lorsque je sentis le souffle chaud du soupir qu'elle venait de pousser. Ma langue vint doucement effleurer l'entrée de sa bouche. Elle avait ce petit goût sucré et la senteur de sa peau était enivrante. Mais ses lèvres fines enlaçaient les miennes comme jamais personne ne l'avait encore fait. Elle réclama silencieusement ma langue, en venant la chercher avec la sienne. La douceur et la chaleur de sa bouche me bouleversaient, et pourtant Dieu sait que ça n'était pas la première femme que j'embrassais...
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   03 septembre 2018
Indomptables de Antoine Delouhans
Dans mon métier, l'apparence était primordiale, et j'avais pris le réflexe de prendre un temps monstrueux avant de me décider. Certains de mes amis se moquaient de moi, et y allaient de leurs quolibets sur le fait que j'étais une vraie princesse, que je mettais plus de temps qu'une fille le soir de son bal de fin d'année, ce genre de choses. Dans un élan de défi envers eux, je tirai au hasard un jean de la pile qui se trouvait devant moi, et un tee-shirt que je n'avais pas dû porter depuis des années. La chaleur estivale qui régnait cette année me fit renoncer à la veste que j'aurais aisément assortie à cet ensemble.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   03 septembre 2018
Indomptables de Antoine Delouhans
Certains remords avaient tenté de poindre. Ceux qui vous disent que manipuler les sentiments de ces personnes esseulées n’est pas très humain... Que ça leur fait plus de mal que de bien, mais j’ai vite mis au placard ces remords lorsque j’ai vu l’enveloppe tendue par ma première cliente. L’appât du gain, combiné au fait que chacun de mes clients recherche, en connaissance de cause, mes services pour une seule raison : quelques heures de bonheur artificiel.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   03 septembre 2018
Indomptables de Antoine Delouhans
Il faut dire que mon rythme de vie ne me laissait pas trop de temps libre pour faire des connaissances. Une transaction. Quand on y réfléchit, toutes les relations humaines en sont. Que ça soit pour de l’argent, pour de l’attention, pour de la reconnaissance... Toute relation humaine réclame un paiement, un retour, une contrepartie.
Commenter  J’apprécie          10
NightTeckLectures   19 mai 2017
Eden de Antoine Delouhans
" Il existe des choses, au travers des mondes, qui surpassent l'entendement.

Des choses qui mènent l'esprit humain au-delà de ses frontières.

Des choses régies par des puissances qui nous dépassent. 

Le Monde n'a pas toujours été celui que les Hommes connaissent et l'histoire de la Vie va bien au-delà de leur existence. "
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   03 septembre 2018
Indomptables de Antoine Delouhans
Il était l'incarnation d'une vie simple, d'une vie émerveillée. Lui et sa femme étaient deux superbes âmes, soucieux de ceux qui les entouraient. Quand on leur parlait, ils vous écoutaient vraiment. Pas comme on écoute d'une oreille sans vraiment prêter attention à ce que dit l'autre, mais une écoute attentive et sincère.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Adaptations avec Ricardo Darín

De quelle nationalité est l'acteur Ricardo Darín ?

cubaine
italienne
hispano-argentine

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : adapté au cinéma , adaptation , cinema , littérature , littérature argentine , argentine , romans policiers et polars , amérique du sudCréer un quiz sur cet auteur