AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.23 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , le 01/10/1936
Mort(e) à : Paris , le 20/02/2014
Biographie :

Antoinette Fouque est une militante pour l'émancipation des femmes, a été psychanalyste, politologue, elle est aussi éditrice, et femme politique française.
Antoinette Fouque, diplômée d’études supérieures de lettres et docteur en sciences politiques, est d’abord enseignante (1961), et parallèlement, à partir de 1964, critique littéraire et traductrice, notamment aux Cahiers du Sud et à La Quinzaine littéraire. En 1968, elle participe à la fondation du MLF, au sein duquel elle fonde et anime le groupe «Psychanalyse et Politique».
Dans la foulée de la création des éditions des Femmes, elle ouvre trois librairies «Des Femmes» à Paris, Lyon et Marseille, dirige Le Quotidien des femmes (1974), puis Femmes en mouvement (1978-1982), et inaugure la Bibliothèque des voix, composée de livres-cassettes.
Devenue entre-temps psychanalyste, Antoinette Fouque préside l’Alliance française de San Diego aux Etats-Unis (1986-1988), avant de fonder en 1989 L’Alliance des femmes pour la démocratie, dont elle sera présidente. Dans les années 90, cette théoricienne du féminisme, aux positions souvent controversées, s’engage nettement sur le terrain politique.
Chargée de mission auprès de Michèle André, secrétaire d’Etat aux Droits des femmes en 1990, elle fonde deux ans plus tard le club Parité 2000, avant d’être élue au Parlement européen en 1994, sur la liste «Energie radicale» de son compatriote marseillais Bernard Tapie.
A Strasbourg, elle sera vice-présidente de la commission des Droits de la femme, et déléguée de l’UE à la conférence mondiale des femmes à Pékin (Chine) en 1995. Parallèlement, elle est chargée de séminaires en sciences politiques et directrice de recherches à l’université de Paris-VIII Saint-Denis. Commandeur de la Légion d’honneur, grand officier de l’ordre national du Mérite, commandeur des Arts et des Lettres, Antoinette Fouque, mère d’un fils, avait notamment publié «Il y a deux sexes» (1995, réédité en 2004).
+ Voir plus
Source : Wikipédia et Libération
Ajouter des informations
Bibliographie de Antoinette Fouque   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec Sabine Huynh & Patricia Godi Lecture par Dominique Reymond Rencontre animée par Francesca Isidori Lecture & rencontre Figure majeure de la poésie américaine, Anne Sexton (1928-1974) est l'autrice d'une oeuvre poétique composée de plus d'une dizaine de recueils précurseurs. Prix Pulitzer en 1967, Tu vis ou tu meurs est reconnu comme un chef-d'oeuvre. « Si l'exploration des liens de parenté occupe une place centrale dans la poésie d'Anne Sexton, sa nouveauté réside aussi, fondamentalement, dans la venue à l'écriture de l'autre relation qui a interrogé la psychanalyse, la relation des mères et des filles. Dès lors que le sujet lyrique se situe en tant que fille dans nombre de poèmes, de même qu'en tant que génitrice, l'oeuvre entreprend doublement de pallier le silence qui a entouré les généalogies féminines » Patricia Godi Les quatre recueils présents dans cette édition sont traduits pour la première fois en français par Sabine Huynh, qui a fait de la traduction de l'oeuvre d'Anne Sexton un projet de vie. À lire - Anne Sexton, Tu vis ou tu meurs, trad. de l'anglais (États-Unis) par Sabine Huynh - présenté par Patricia Godi, éditions des femmes – Antoinette Fouque, 2022.

+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (58) Voir plus Ajouter une citation
colimasson   07 décembre 2012
Féminologie, tome 3 : Génésique de Antoinette Fouque
Fille ou garçon, chacun de nous est né d’un corps de femme. J’affirme depuis longtemps que c’est là « le premier environnement de l’être humain ». Il nous aura non seulement offert l’hospitalité charnelle, le gîte et le couvert, mais il nous aura fait grandir, nourris de sa chair, transmis son héritage : en même temps qu’il aura sculpté notre corps intégral, parfait, il l’aura équipé pour penser et parler. Ce n’est pas un miracle. C’est une œuvre d’être humain, un perfectionnement depuis des millénaires d’une espèce par ses femelles intelligentes.
Commenter  J’apprécie          90
colimasson   06 janvier 2013
Féminologie, tome 3 : Génésique de Antoinette Fouque
« La démocratie reconnaît l’individualisme : c’est parce que nous reconnaissons que tous les gens sont différents, et que tous ont des points de vue distincts, que nous acceptons aussi qu’il y a un besoin d’institutions qui nous permettront de travailler ensemble malgré nos différences et d’arriver à des réponses. Je pense que c’est ce que la démocratie apporte. Vous connaissez ce proverbe anglais qui dit : nous devons être d’accord pour être différents (« We must agree to differ »). C’est un proverbe démocratique. »



Aung San Suu Kyi

Commenter  J’apprécie          90
colimasson   11 décembre 2012
Féminologie, tome 3 : Génésique de Antoinette Fouque
La pulsion épistémophilique, dont l’aboutissement serait l’utérus artificiel, la reproduction des espèces animales sans les femelles et de l’espèce humaine sans les femmes, est la pulsion qui, à la fois, fait aller sur la Lune et fait détruire l’Amazonie. C’est l’ambivalence de la création destructrice, de la pulsion de mort dominant indéfiniment la pulsion de vie. Jusqu’ici, c’est quand même, me semble-t-il, la pulsion de vie qui a dominé la pulsion de mort, puisque nous sommes encore là.»
Commenter  J’apprécie          90
colimasson   29 décembre 2012
Féminologie, tome 3 : Génésique de Antoinette Fouque
Je crois que le propre des femmes, souvent, c’est de ne pas avoir pris conscience de leur situation, d’avoir cru que leurs problèmes étaient des problèmes individuels, des problèmes de couple, des problèmes de classe. Grâce au MLF, certainement, elles ont pris conscience qu’il y a un problème féminin, qu’elles ont des intérêts communs.
Commenter  J’apprécie          90
Newta   24 juillet 2016
Il y a deux sexes de Antoinette Fouque
Permettez-moi d'exprimer quelques souhaits : plutôt que les mythologies de la Bible et de la Grèce qui falsifient l'origine en substituant à la gestation femelle des genèses fabuleuses et amatrides, plutôt que des démocraties unisexes et matricides, nous voulons un processus de démocratisation qui reconnaissent l'irréductible différence des sexes, la dissymétrie et le privilège des femmes dans la procréation, qui fasse de la procréation un droit universel, qui rétablisse la réalité, la vérité de l'origine humaine, charnelle et sexuée, qui exprime sa gratitude envers les femmes pour leur apport unique à l'humanité dans sa généalogie, sa mémoire, sa transmission en progrès, sa capacité de penser.
Commenter  J’apprécie          80
colimasson   27 décembre 2012
Féminologie, tome 3 : Génésique de Antoinette Fouque
A partir de l’expérience génésique qui a fait de moi à mon tour un corps natal, je lis dans tous ces récits judéo-grecs dont Levinas dit qu’ils sont l’Europe, dans toutes les fables dans lesquelles nous avons été élevés, le même fantasme auto-érotique des hommes. J’y vois l’évidence de leur appropriation de la procréation comme création suprême, avec anéantissement des femmes et de leurs compétences, qu’il s’agisse de la Bible avec Eve ou de la Grèce avec Athéna, qui naît toute armée de la tête de Zeus.
Commenter  J’apprécie          80
colimasson   29 novembre 2012
Féminologie, tome 3 : Génésique de Antoinette Fouque
La face lumineuse de la procréation n’a pas été gratifiée. Les femmes sont le terroir de l’espèce, corps d’accueil, mémoire et généalogie de la ressource humaine, du capital pensant, qu’elles renouvellent et restaurent, grossesse après grossesse, génération après génération, sens, à la fois direction et signification, de l’Histoire dans le futur.
Commenter  J’apprécie          80
colimasson   02 décembre 2012
Féminologie, tome 3 : Génésique de Antoinette Fouque
L’économie du profit et de la capitalisation est une économie de gaspillage, masculine. On sème à tout vent du sperme, qui se perd à chaque éjaculation. On le gaspille comme on gaspille les ressources.
Commenter  J’apprécie          80
colimasson   06 novembre 2012
Féminologie, tome 3 : Génésique de Antoinette Fouque
La gestation, pendant des millénaires, a été un processus d’hystérisation, de transfert d’angoisse et d’angoisse de transfert. Il y a là un paradoxe de la création du vivant, un refoulement de l’utérus et un enfermement dans une économie de la loi. Une loi mâle au-dessus des lois, gérant la gestation comme un ensemble de lois vitales pour le renouvellement de l’espèce. D’où le transfert d’angoisse de la domination masculine sur toute femme.
Commenter  J’apprécie          70
colimasson   21 décembre 2012
Féminologie, tome 3 : Génésique de Antoinette Fouque
[…] l’homosexuation à la mère est structurelle et je pense qu’elle structure chez la fille la volonté de pro-création que j’appelle libido creandi. Malheureusement, la plupart des femmes ne savent pas qu’elles ont en commun avec leur mère cette fonction génitale à symboliser. Elles le savent au niveau réel, mais comme ce savoir est forclos d’une civilisation patriarcale, elles restent souvent sur la division et la haine avec la mère, ce dont témoignent quasiment tous les textes psychanalytiques.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

La peau de Chagrin

Comment se nomme le personnage principal?

Valentin de Raphaël
Benjamin De Villecourt
Raphaël de Valentin
Emile

20 questions
754 lecteurs ont répondu
Thème : La Peau de chagrin de Honoré de BalzacCréer un quiz sur cet auteur