AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.33/5 (sur 530 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Saragosse , le 07/03/1967
Biographie :

Antonio González Iturbe est un journaliste et écrivain.

Diplômé en journalisme à l'Université autonome de Barcelone en 1991, il a été coordinateur du supplément Télé du journal "El Periodico" (1993), rédacteur de la publication de cinéma "Fantastic Magazine". Il travaille depuis 1996 dans la revue "Qué Leer", dont il est le directeur depuis 2008. Il est directeur de la revue culturelle "Librújula".

Il a travaillé, entre autres, dans les sections de livres de "Protagonistas", Ona Catalana, ICat FM et la Copé, et dans des suppléments culturels des journaux comme "La Vanguardia" ou "Avui".

En 2005, il publie son premier roman, "Rectos torcidos". Il est l'auteur de la série de livres pour enfants "L'inspecteur Petit mène l'enquête" ("Los casos del Inspector Cito", 2008-2015), traduits en cinq langues. "La bibliotecaria de Auschwitz" (2012) est son troisième roman.

Antonio G. Iturbe est lauréat du prix Biblioteca Breve du roman 2017 pour "A cielo abierto".

Twitter : https://twitter.com/toniiturbe
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Antonio Iturbe   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez "La bibliothécaire d'Auschwitz" d'Antonio G. Iturbe, disponible depuis le 25 août 2021 aux Éditions J'ai lu.


Citations et extraits (266) Voir plus Ajouter une citation
"Peu importe combien d'écoles les nazis fermeront. À chaque fois qu'une personne s'arrêtera dans un coin pour raconter quelque chose et que des enfants s'assiéront autour pour écouter, une école aura été fondée".
Commenter  J’apprécie          613
À Auschwitz-Birkenau la vie humaine ne vaut rien. Elle a si peu de valeur que plus personne n'est fusillé, parce qu'une balle vaut plus qu'un être humain.

(page 11).
Commenter  J’apprécie          454
Au cours de l’Histoire, tous les dictateurs, tyrans et répresseurs, qu’ils soient aryens, noirs, orientaux, arabes, slaves ou de n’importe quelle autre couleur de peau, qu’ils défendent la révolution du peuple, les privilèges des classes patriciennes, le mandat de Dieu ou la discipline sommaire des militaires, quelle que soit leur idéologie, tous ont eu un point commun : ils ont toujours traqué les livres avec acharnement. Les livres sont très dangereux, ils font réfléchir.
Commenter  J’apprécie          360
Dans un endroit comme Auschwitz où tout est conçu pour faire pleurer, le rire est un acte de rébellion.
Commenter  J’apprécie          282
Ces engins, tellement dangereux que leur possession justifie la peine maximale, ne tirent pas de projectile et ne sont pas non plus des objets pointus, coupants ou contodants. Ce que les implacables soldats du Reich redoutent tant, ce ne sont que des livres: de vieux ouvrages sans les reliure, aux pages arrachées et presque en lambeaux. Mais les nazis les traquent, les chassent et les bannissent d'une façon qui tourne à l'obsession. Au cours de l'histoire, tous les dictateurs, tyrans et répresseurs, qu'ils soient aryens, noirs, orientaux, arabes, slaves ou de n'importe quelle autre couleur de peau, qu'ils défendent la révolution du peuple, les privilèges des classes patriciennes, le mandat de Dieu ou la discipline sommaire des militaires, quelle que soit leur idéologie, tous ont eu un point commun : ils ont toujours traqué les livres avec acharnement. Les livres sont très dangereux , ils font réfléchir. (p.14)
Commenter  J’apprécie          251
Les livres gardent dans leurs pages la sagesse de ceux qui les ont écrits. Les livres ne perdent jamais la mémoire.
Commenter  J’apprécie          270
Dita fait une urne avec ses mains pour recueillir un peu de cette pluie d'âmes et elle ne peut retenir ses larmes qui dessinent des sillons blanchâtres sur son visage sali de suie.
Commenter  J’apprécie          230
Au cours de l'Histoire, tous les tyrans et redresseurs,qu'ils soient aryens ,noirs, orientaux,arabes,slaves ou de n'importe quelle autre couleur de peau, qu'ils défendent la révolution du peuple, les privilèges des classes patriciennes, le mandat de Dieu ou la discipline sommaire des militaires, quelle que soit leur idéologie, tous ont un point en commun:ils ont toujours traqué les livres avec acharnement.Les livres sont très dangereux , ils font réfléchir.
Commenter  J’apprécie          220
En fin de compte, H.G. Wells avait raison et sa machine à explorer le temps existe bel et bien : ce sont les livres.
Commenter  J’apprécie          233
Personne ne complimente ceux qui font machine arrière. elle se rend compte qu'il est facile de mesurer la grandeur de l'héroïsme, de le quantifier avec des honneurs et des médailles. Mais comment mesure-t-on le courage de ceux qui renoncent ? (p. 101)
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Antonio Iturbe (766)Voir plus

Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
432 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..