AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.22 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Padoue , le 01/08/1933
Biographie :

Antonio Negri, dit Toni Negri, est un philosophe et homme politique italien.
Jeune professeur à l'Institut de sciences politiques de l'université de Padoue, dans les années 60.Il est arrêté le 7 avril 1979, lors d'une enquête sur le terrorisme. Il fait quatre ans et demi de prison en préventive dans des quartiers de haute sécurité. Il est acquitté dans les procès les plus graves et blanchi de certaines accusations, mais condamné à trente ans de prison pour "association subversive", "complot contre l'État" et "insurrection armée", peine qui sera réduite par la suite à 17 ans. Alors qu'il est en prison, en juin 1983, il est élu député du Parti radical italien, ce qui lui permet d'échapper provisoirement à la détention grâce à l'immunité parlementaire dont bénéficie tout député. Lorsque le parlement, à une très courte majorité, décide de lever cette immunité, il prend la fuite pour la France. Il a bénéficié depuis d'acquittements systématiques concernant ses liens présumés avec les Brigades Rouges et sa prétendue responsabilité dans l'assassinat d'Aldo Moro ; mais ses liens avec certains groupes subversifs, et son activité au sein du mouvement de contestation sociale lui ont valu une condamnation par contumace à 30 ans de prison. Cette peine a, par la suite, été réduite à dix-sept ans et quatre mois. Amnesty International a très tôt dénoncé les procès politiques italiens et la représsion de la contestation. Antonio Negri, après plusieurs années passées en France, sans papiers mais protégé par la "doctrine Mitterrand" comme la plupart des "émigres politiques" italiens, est retourné volontairement en Italie en juillet 1997 pour y finir sa peine et chercher à trouver une "solution politique" aux "années de plomb". Après six ans et demi de détention, dont la moitié en régime de semi-liberté, il a fait l'objet d'une libération définitive en avril 2003.
+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La minute urbaine : "Travail vivant contre capital"

Podcasts (1)


Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeux   18 août 2015
Déclaration : Ceci n'est pas un manifeste de Antonio Negri
Le type d'autoéducation qui nous intéresse ici est lui aussi affectif tout autant que social et scientifique, mais il se distingue principalement par le fait qu'il n'est pas individuel. Nous ne pouvons étudier qu'en relation avec d'autres, qu'ils soient physiquement présents ou non. En ce sens, l'éducation est toujours une pratique et une démonstration de l'égalité des singularités dans le commun : quand nous étudions nous ne cessons de reconnaître l'intelligence des autres et nous apprenons à en tirer des bénéfices.
Commenter  J’apprécie          90
deuxquatredeux   12 août 2015
Déclaration : Ceci n'est pas un manifeste de Antonio Negri
Ceci n'est pas un manifeste. Un manifeste donné l'aperçu d'un monde à venir, tout en invoquant un sujet qui, bien que n'existant encore qu'à l'état de spectre, est appelé à prendre forme et à faire advenir le changement. Les manifestes ont le pouvoir des anciens prophètes, capables de donner naissance à un peuple par la seule puissance de leur vision. Les mouvements sociaux d'aujourd'hui ont renversé cet ordre, et voué les manifestes et le prophètes à l'obsolescence. Les agents du changement ont déjà envahi les rues et occupé les places ; ils menacent de renverser les dirigeants au pouvoir (quand ils ne l'ont pas déjà fait) et ils donnent naissance à des visions d'un nouveau monde. Ce qui est peut-être plus important encore est le fait que les multitudes, dans leurs logiques et leurs pratiques, leurs slogans et leurs désirs, ont promulgué un nouvel ensemble de principes et de vérités. Comment leur déclaration peut-elle servir de socle à la constitution d'une société nouvelle et durable? Comment ces principes et ces vérités peuvent-ils nous aider à réinventer les rapports qui nous lient les uns aux autres et au monde qui nous entoure? A travers leur révolte, les multitudes doivent découvrir le passage qui va de la déclaration à la constitution.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Antonio Negri
Mimimelie   24 août 2017
Antonio Negri
La crise n'est pas le contraire du développement, mais sa forme même.



[cité par Edgar Morin : "Où va le monde ?"]
Commenter  J’apprécie          80
deuxquatredeux   18 août 2015
Déclaration : Ceci n'est pas un manifeste de Antonio Negri
Autrement dit, nous devons considérer ce terme de la même façon que nous considérons d'autres activités, telles que boulanger, tisserand ou meunier. De même que le boulanger fait du pian, que le tisserand tisse ou le meunier moud son grain, l'homme du commun "commune", c'est-à-dire produit du commun.
Commenter  J’apprécie          70
deuxquatredeux   18 août 2015
Déclaration : Ceci n'est pas un manifeste de Antonio Negri
Produire la vérité est un acte collectif de créativité linguistique.
Commenter  J’apprécie          80
mc13   06 septembre 2011
Traversées de l'Empire de Antonio Negri
Nous sommes tous entre les mains d’un pouvoir qui nous rend infantiles, complètement ouverts à une exploitation totale. Mais en devenant adultes, nous faisons l’expérience des formes de la coopération, et de l’invention, nous commençons à découvrir les raisons de l’amour. Sans ces raisons, le monde n’existerait pas – parce qu’il n’y aurait pas la forme dans laquelle les hommes coopèrent, la vie se reproduit, la tristesse ou la joie s’expriment. Il y a, dans ce rapport entre la pauvreté et l’amour, un élément commun qui circule. Cet élément est monstrueux, il invente et découvre des formes de vie impossibles à contenir dans les mailles du pouvoir. Le tissu biopolitique est plein de désir, de relations amoureuses. Est-ce ce qui constitue la résistance ? Est-ce ce qui la rend monstrueuse aux yeux du capital ? Oui, probablement.
Commenter  J’apprécie          50
deuxquatredeux   20 septembre 2014
Trilogie de la différence de Antonio Negri
J'aimerais que tout cela représente, ne serait-ce qu'un peu, un théâtre du futur antérieur. Trois fables théâtrales, oui ; mais aussi trois ébauches d'un programme de vie résistante et désirante.
Commenter  J’apprécie          60
deuxquatredeux   18 août 2015
Déclaration : Ceci n'est pas un manifeste de Antonio Negri
Mais l'éducation n'est pas seulement ni même principalement une affaire de savoir. Lorsque nous étudions, il est vrai que nous accumulons du savoir, que nous apprenons des faits et que nous travaillons avec des idées, mais nous développons surtout notre intelligence. Pour le dire autrement, nous développons et nous éduquons notre puissance de pensée. En ce sens, l'éducation est toujours, par définition, de l'autoéducation. Personne ne peut étudier à notre place, et la puissance de pensée est toujours un élément situé en nous. Notre intelligence a besoin d'être cultivée. Il va de soi que, par "autoéducation", nous n'entendons pas un système dans lequel on se débarrasserait des enseignants ou on fermerait les écoles. "Autoéducation" signifie que ces relations et ces institutions doivent être orientés vers la création d'environnement propices à l'étude. Le plus grand don qu'un enseignant puisse faire consiste à reconnaître que chaque étudiant à la capacité de penser et le désir d'utiliser cette intelligence pour étudier. L'étude est l'essence de l'autoéducation et, malheureusement, elle est bien trop rare parmi les formes contemporaines d'éducation. Il faut faire de l'autoéducation l'instance - et sans doute l'instance paradigmatique - du libre accès au commun, c'est-à-dire notamment de l'accès à l'information, aux savoirs et aux moyens d'étude, libéré des obstacles que représentent les contraintes financières, les dogmatismes ou les censures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
alzaia   14 juin 2014
Du retour : Abécédaire biopolitique de Antonio Negri
dans le contexte de ces années 1970, l'autogestion a été pratiquée dans plusieurs quartiers de villes italiennes.

"C'étaient des quartiers où l'on pouvait expérimenter une autre organisation, une organisation de la joie impressionnante. Si la police entrait dans le quartier, elle était immédiatement repoussée. Toutes les maisons libres étaient occupées, il s'agissait d'appartements qui étaient récupérés pour être habités. Je vivais au bord de l'un de ces quartiers, il y avait une vie incroyable, inimaginable"
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeux   18 août 2015
Déclaration : Ceci n'est pas un manifeste de Antonio Negri
L'acte lent qui consiste à composer une lettre personnelle et à aller la poster a été pratiquement éclipsé par la rapidité et la brièveté des emails.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur