AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.4/5 (sur 259 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 07/05/1962
Biographie :

Ariane Chemin, est une journaliste et écrivain française.

Ariane Chemin, diplômée de Sciences Po (1986), a été pendant de nombreuses années journaliste au quotidien Le Monde au service "politique," "société," avant de devenir grand reporter dans ce même journal. Elle écrit aussi des livres d'actualité, dont La Femme fatale avec Raphaëlle Bacqué au lendemain de l'élection de 2007.

En 2008, Ariane Chemin quitte le journal Le Monde pour Le Nouvel Observateur.

Elle reçoit le 19 octobre 2015 le prix Marie Claire de la journaliste de l'année pour cette série d'articles.

En 2016, Ariane Chemin raconte le mariage secret de Romain Gary et Jean Seberg à travers un récit "Mariage en douce".

En 2018, avec Raphaëlle Bacqué, elle publie "La communauté".
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Ariane Chemin   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite — Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa — Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5 | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/ Invitées : Ariane Chemin - Grand reporter au journal “Le Monde” & Mathilde Siraud - Rédactrice en chef du service politique du magazine “Le Point” • Rachida Dati : un premier déplacement très politique • Rachida Dati, le coup politique d'Emmanuel MacronRachida Dati : le ministère de la Culture, par défaut ? • La folle semaine de Gabriel Attal

+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (72) Voir plus Ajouter une citation
J'en implore dans une lettre : pardonne moi si tu peux, romain, par la souffrance que je t'ai infligée. je n'ignore pas que c'est plus facile à dire qu'à faire.Gary repète comme un mantra : nous sommes trop proches pour qu'un divorce puisse nous séparer. ils n'avaient pas eu le temps de se préoccuper l'un de l'autre: le dénouement était inéluctable, mais la dissolution du régime matrimonial était une issue trop banale pour eux.
Commenter  J’apprécie          170
Ensemble, ils avaient tant travaillé à sculpter leur couple en œuvre; pourquoi ce mariage pareil à une esquive- Jean et Romain, deux clandestins dans le maquis ? (p. 12)
Commenter  J’apprécie          140
" Un nom peut être lourd à porter,
continue-t-il***.
Dans la culture kabyle, chacun est "le fils " ou " la fille de".Le poids du patronyme est très important. Celui de Feraoun, on imagine à quel point..."Il était celui d'une cible sur la liste macabre des tueurs de l' OAS." Il me semble en plus que les années passant, les circonstances de la mort de ce grand-père ont été figées dans le temps.Cet assassinat a pu revêtir une force plus grande au fil des ans, devenir un symbole sur lequel la descendance de l'écrivain a dû se construire."

***professeur Amine Benyamina , psychiatre à l'hôpital Paul Brousse de Villejuif
Commenter  J’apprécie          110
« Personne n'avait rien su de ce mariage en douce. Le monde entier avait raté l'union de La promesse de l'aube et d'À bout de souffle. Il aurait dû faire la « une » de tous les magazines, de Life à Paris-Match, de Jours de France à Vogue, et même du Harper's Bazaar, mais aucun photographe n'avait saisi de cliché de la fête, aucun témoin n'avait raconté les noces de ces deux mythes. L'actrice et le romancier, un duo de légende, et pourtant aucun récit, aucune trace. Le crime était presque parfait. »
Commenter  J’apprécie          90
Le monde entier avait raté l'union de La Promesse de l'aube et d'A bout de souffle. Il aurait dû faire la "une" de tous les magazines, de Life à Paris Match, de Jours de France à Vogue, et même du Harper's Bazaar, mais aucun photographe n'avait saisi de cliché de la fête, aucun témoin n'avait raconté les noces de ces deux mythes. L'actrice et le romancier, un duo de légende, et pourtant aucun récit, aucune trace. Personne n'avait rien su de ce mariage en douce
Commenter  J’apprécie          70
En 1932, il a 19 ans, Feraoun intègre l' École d'instituteurs de Bouzareah, dans la banlieue d'Alger, où la section " indigènes" a été supprimée deux ans plus tôt. Il y croise un garçon qui devient son frère de coeur, plus tard son éditeur et l'ami de toute une vie: le romancier Emmanuel Roblès.Ce sont encore des jeunes hommes et leurs oeuvres sont devant eux.Ensemble, ils rient, d'un
" humour sans épines ",selon la belle formule de Roblès, s'écrivent et se rendent visite lorsqu'en 1935 le jeune " maître " Feraoun quitte la capitale et retourne enseigner dans ses montagnes.Il épouse une fille de Tizi Hibel, sa chère et jeune cousine Dahbia aux yeux bleus, à qui il apprend lui-même à lire et écrire.

( p.54)
Commenter  J’apprécie          60
Avant de me rendre à l'hôpital Paul- Brousse, j'ai lu quantité d'articles de revues scientifiques sur ce trouble psychiatrique si particulier qu'est la paranoïa, faite de
" méfiance excessive et irrationnelle envers les autres" et d'" idées délirantes de persécution ou de complot"(...)

J'ai besoin de savoir comment cette maladie peut puiser loin, très loin, dans une généalogie.
- (...)Mouloud Feraoun a vécu la peur de manière réelle, objective.Mais cette angoisse a pu faire écho chez les générations suivantes.Il a probablement creusé malgré lui le lit d'une décompensation pour une partie de sa descendance. Les petites-filles de Mouloud Feraoun ont pu construire une paranoïa a posteriori.

J'interromps son exposé.
- Vous voulez dire que le danger au milieu duquel Moloud Feraoun a vécu, ces menaces de sang et de mort dans lesquels il évoluait ont pu irriguer et créer , deux générations plus tard, un état traumatique ? Emmèner certains membres de sa descendance vers une sorte de paranoïa par procuration ?


( p.162)
Commenter  J’apprécie          50
Les arbres à papillons poussent sur les terres de drame ou les sols à l'abandon.
Commenter  J’apprécie          70
- J'ai besoin de savoir comment cette maladie(**paranoïa et délire de persécution) peut puiser loin, très loin, dans une généalogie ?

-(...)Moloud Feraoun a vécu la peur de manière réelle, objective.Mais cette angoisse a pu faire écho chez les générations suivantes.Il probablement creusé malgré lui le lit d'une décompensation pour une partie de sa descendance. Les petites-filles de Mouloud Feraoun ont pu construire une paranoïa a posteriori.
J'interromps son exposé.
- Vous voulez dire que le danger au milieu duquel Mouloud Feraoun a vécu, ces menaces de sang et de mort dans lesquels il évoluait ont pu irriguer et créer, deux générations plus tard, un état traumatique ? Emmener certains membres de sa descendance vers une sorte de paranoïa par procuration ?

( p.162)
Commenter  J’apprécie          40
Quel effet cela fait-il de se sentir passionnément aimée ? demande l’ambassadeur à Erika von Leyden dans Europa, le roman que Gary publie dix ans après son mariage.(…)
« Une certaine tristesse à l’idée que je suis seulement en train de rêver ».
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Ariane Chemin (659)Voir plus

Quiz Voir plus

Dix auteurs

Elle a grandi au Japon et en garde la nostalgie (heureuse!) . Elle publie un roman à chaque rentrée littéraire. Pourtant, elle en écrit quatre par an.

Virginie Despentes
Delphine de Vigan
Amélie Nothomb

10 questions
316 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}