AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.88 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bourg-en-Bresse , le 15/05/1933
Biographie :

Armand Pelletier est né sourd dans une famille de paysans.

Après être allé à l'école des sourds de la Croix-Rousse puis à l'institut de Chambéry, il devient champion de course à pied.

Il introduit ensuite le ski chez les sourds français et organise en 1979 les Jeux Olympiques d'hiver en Savoie.

Menuisier, père de quatre enfants sourds et grand-père de sept petits-enfants sourds, il construit une vie d'homme libre.

Ses enfants et petits-enfants ont continué la tradition familiale en remportant de brillants succès sportifs.

L'histoire de la vie d'Armand ("Moi, Armand, né sourd et muet..."), recueillie et traduite de la langue des signes par Yves Delaporte, est une réponse à ceux qui prétendent que l'intégration des sourds dans la société exigerait d'eux le renoncement à leur langue et à leur culture.

Il vit à Louhans, petite ville située au cœur de la Bresse bourguignonne, avec sa femme Yvette.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
isababel   25 juillet 2017
Moi, Armand, né sourd et muet... : Au nom de la science, la langue des signes sacrifiée de Armand Pelletier
Bundi m'avait beaucoup appris. Nous échangions nos idées, nous reconstruisions le monde, nous imaginions un avenir où les sourds seraient les égaux des entendants... Il avait une langue admirable, qui lui permettait de s'exprimer dans tous les registres, passant de l'humour à la poésie. Ses mains se mouvaient dans une vaste bulle qu'il transformait en scène de théâtre, plaçant tel personnage ici, et tel autre là, virevoltant de l'un à l'autre, avec des mouvements plein de grâce. J'étais fasciné par la manière dont ses mains sculptaient l'espace autour de lui. Lorsqu'il donnait un tour poétique à son discours, j'étais loin de tout comprendre. Cela m'importait peu : la beauté de sa langue suffisait à me remplir d'un joie profonde.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur

Surdité

AS76
32 livres



Quiz Voir plus

Proverbes (3-la nature)

L'arbre qui cache...

le serpent
les termites
la forêt
le buisson
l'écureuil

10 questions
200 lecteurs ont répondu
Thèmes : proverbes , Proverbes français , natureCréer un quiz sur cet auteur