AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.57 /5 (sur 21 notes)

Nationalité : Belgique
Biographie :

Arnaud Hoedt est un ancien professeur de français.

Linguiste de formation, il participe à la rédaction des programmes de français en Belgique.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron se rencontrent à l’Institut Technique et Professionnel Don Bosco, à Bruxelles, où ils enseignent pendant 15 ans. Ils collaborent également sur de nombreux projets communs, notamment dans le cadre d’ateliers internationaux, où ils tentent de faire découvrir à des élèves a priori éloignés de l’art contemporain, des propositions singulières dans différentes disciplines (photographie, chorégraphie,…).

En 2016, ils écrivent et mettent en scène le spectacle "La convivialité", au Théâtre National de Bruxelles. Ce spectacle-conférence qui montre les incohérences de l'orthographe française tourne depuis dans toute la francophonie. Depuis sa création en 2017 dans le off du Festival d’Avignon, le spectacle a été représenté plus de 250 fois.

Dans la foulée, ils publient l’ouvrage "La faute de l’orthographe" (2017), aux éditions Textuel.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron ont émis l'idée de modifier les règles de l'accord du participe passé avec l'auxiliaire avoir. Une proposition qui a suscité de vives réactions de toutes parts.

Twitter : https://twitter.com/arnaudhoedt?lang=fr

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Arnaud Hoedt   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Ta mère Bescherelle ta mère - Tu parles ! de Jérôme Piron et Arnaud Hoedt


Citations et extraits (10) Ajouter une citation
Under_the_Moon   10 avril 2018
La faute de l'orthographe : La Convivialité de Arnaud Hoedt
Pourquoi l'esprit critique s'arrête-t-il au seuil de l'orthographe ?



C'est parce qu'on a tous appris à ne plus se demander pourquoi.



Pourtant, l'orthographe ne tombe pas du ciel, comme ça, toute faite.
Commenter  J’apprécie          160
Tetrizoustan   10 mai 2021
Le français n'existe pas de Arnaud Hoedt
Lors d'un cours à l'université d'Oxford, le professeur John Langshaw affirmait que, dans de nombreuses langues, la double négation avait valeur d'affirmation. Il n'est pas mécontent signifie qu'il est content. Par contre, expliquait-il, le contraire n'est pas vrai : la double affirmation n'a pas valeur de négation. Du fond de l'auditoire, on entendit alors le jeune étudiant Sidney Morgenbesser, futur professeur à Columbia, lancer un laconique : "Ouais, ouais..."
Commenter  J’apprécie          135
Tetrizoustan   09 mai 2021
Le français n'existe pas de Arnaud Hoedt
" Eh, Jamy, tu sais que normalement on ne devrait pas pouvoir dire : "C'est pas sorcier", on devrait dire : "Ce n'est pas sorcier".

- Oooh c'est pas grave !

- Jamy, "ce N'est pas grave !"

- OK, je NE le dirai plus..."
Commenter  J’apprécie          97
Tetrizoustan   14 mai 2021
Le français n'existe pas de Arnaud Hoedt
Et ce mépris ne se limite pas à l'orthographe. Prendre un joueur de foot qui a interrompu un cursus scolaire normal à 12 ans pour se consacrer entièrement à sa passion, le vénérer comme un demi-dieu pour ses performances sportives, lui tendre un micro après un match éprouvant pour lui demander de s'exprimer et découper un petit morceau de son discours maladroit, le mettre en boucle sur les réseaux sociaux ou à la télévision pour faire pleurer de rire la France entière, dans certains cultures, ça s'appelle de la "maltraitance", en France, c'est quotidien. Bon, on n'est pas là pour pleurer sur la réputation contrariée d'un millionnaire en short, mais on est bien face à un phénomène de discrimination.



(...)



Dans les Femmes Savantes, Philamine chasse Martine, sa servante, sous prétexte qu'elle

"[met] incessamment [s]on oreille au supplice ?

Pour rompre toute loi d'usage et de raison

Par un barbare amas de vices d'oraison,

De mots estropiés, cousus par intervalles

De proverbes traînés dans les ruisseaux des Halles".



Toujours avec un coup d'avance, Molière fait répondre à Chrysale :

"Je vis de bonne soupe, et non de beau langage.

Vaugelas n'apprend point à bien faire un potage."



[glottophobie]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Tetrizoustan   12 mai 2021
Le français n'existe pas de Arnaud Hoedt
Les pluriels en x comme par exemple bateaux, neveux ou hiboux n'ont rien d'étymologiqiue. Ils proviennent d'une erreur de recopiage. Les moines copistes utilisaient une abréviation pour le -us à la fin des mots, qui était très fréquent en latin : le signe ß [je met un ß faute de mieux] appelé "um". Le mot hiboux s'écrivait alors comme ceci : hiboß (c'est à dire "hibous"). On a progressivement confondu cette abréviation avec la lettre x (...).
Commenter  J’apprécie          65
Tetrizoustan   09 mai 2021
Le français n'existe pas de Arnaud Hoedt
C'est ça la révélation qu'on a eu avec la linguistique : elle libère l'envie de la langue. Elle ne donne pas accès au français correct, elle fait quelque chose de bien plus grand : elle donne accès, à travers le français, à la compréhension et à l'expérimentation du langage en général. Elle permet d'appréhender cette faculté humaine qui fait qu'une intelligence s'exprime jusque dans certains fautes. Elle déconstruit le "Dire, Ne pas dire" de l'Académie française qui entrave notre esprit critique. elle autorise à penser.
Commenter  J’apprécie          50
Pachy   03 mars 2020
La faute de l'orthographe : La Convivialité de Arnaud Hoedt
Dans les cahiers préparatoires de ce dictionnaire, il est indiqué que l'orthographe servira à "distinguer les gens de lettres d'avec les ignorants [sic] et les simples femmes"

(p.66)
Commenter  J’apprécie          30
MadChickpea   18 février 2021
La faute de l'orthographe : La Convivialité de Arnaud Hoedt
Seulement voilà, comme toute invention humaine, l'orthographe est évidemment imparfaite : marquée d'erreurs, d'incohérences, de tâtonnements oubliés dans ses recoins, d'incongruités bizarres ou d'absurdités énormes, d'idéologies, de croyances, de superstitions...

Et comme toute invention humaine, certains individus et certains groupes s'en sont emparés pour la manipuler, au mauvais sens du terme : la compliquer tout exprès pour la rendre difficilement accessible à la majorité des gens, pour en faire un instrument de sélection et d'inégalité, de distinction, de pouvoir... En faire un emblème aussi : de la langue elle-même, avec laquelle elle est souvent confondue, d'une identité nationale fondée sur une langue unique et son habillage méritocratique, d'une adhésion ou d'une soumission à des normes sociales, d'une éducation réussie ou d'une éducation tout court... La langue française est ainsi devenue un totem que l'on révère religieusement et son orthographe en est le cœur sacré.
Commenter  J’apprécie          10
MadChickpea   18 février 2021
La faute de l'orthographe : La Convivialité de Arnaud Hoedt
A l'école, les enfants se demandent pourquoi. Pourquoi avant et pas après, pourquoi un x, pourquoi pas de t ?

Et quand les enfants demandent pourquoi, on leur explique comment. Comment on écrit, comment on accorde. Pourquoi l'esprit critique s'arrête-t-il au seuil de l'orthographe ?

C'est parce qu'on a tous appris à ne plus se demander pourquoi.
Commenter  J’apprécie          20
MadChickpea   18 février 2021
La faute de l'orthographe : La Convivialité de Arnaud Hoedt
On juge souvent votre orthographe.



On ne juge jamais l'orthographe.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur